Tous les articles par Quentin

Flash spécial (de notre correspondante la Maison Vive)

« Une importante découverte a été faite par la Maison Vive à l’occasion de son atelier en arts plastiques hebdomadaire, ce 20 juin. En effet lors d’une promenade sur la plage d’Equihen, les enfants ont fait une étrange découverte. UNE ESPÈCE RARE… Une LAPIS DESTUDO… échouée sur le sable. Pour rappel, « LAPIS DESTUDO : Espèce très rare de tortue marine appelée plus familièrement « carapace de caillasse » » (Pour plus d’informations, voir « L’évolution des espèces » de Charles S. Darwin, British Library, ms 12875). Selon nos informations, cette tortue vit d’habitude en Scandinavie. Sa carapace ressemble à des galets ou cailloux, qui lui permet de se camoufler dans les fonts des mers.« 

(Texte de Sylvie, professeur en arts plastiques et photos d’Olivia, membre de l’équipe éducative de la Maison Vive).

Images de la séance en arts plastiques du Centre de Jour

« Ce jour au Centre de Jour, voyage dans les rêves…

Nous avons encore rencontré une nouvelle licorne… Sommes tombés dans l’espace sur un extraterrestre, dans sa soucoupe en plein ciel. La création d’un pochoir intitulé « Just do it » nous a encouragé à le faire et… Nous l’avons fait. »

 

(Texte et images de Sylvie, professeur en arts plastiques du Centre de Jour).

Théo inaugure l’exposition napoléonienne du Musée de Boulogne-sur-mer

Ce samedi 16 juin, date de l’inauguration de la nouvelle exposition temporaire du Musée de Boulogne-sur-mer, Théo, enfant de la Maison de la Danse, a valorisé une première fois auprès du public les savoirs appris dans le cadre de son stage dédié à la médiation culturelle.

Théo poursuivra son activité auprès des publics du Musée les 20 et 27 juin 2018.

Découvrez les images réalisées par Jérôme, membre de l’équipe éducative de la Maison de la Danse :

Évaluation du parcours des enfants et des jeunes depuis novembre 2017

Ce mois de mai 2018, les équipes des Maisons ont travaillé comme chaque six mois à la rédaction d’un document clé de notre champ professionnel, appelé le « Document Individuel de Prise en Charge » (DIPC). Ce document permet de faire un point sur le parcours de l’enfant ou du jeune accueilli ; notre association a érigé pour règle d’associer celui-ci à ce bilan semestriel.

A cette occasion, et sur proposition du Conseil scientifique (voir sous-partie « II.B. Présentation des résultats statistiques du questionnaire proposé aux enfants et aux jeunes »), l’association a expérimenté pour la deuxième fois un outil évaluatif développé en interne, permettant de comparer chaque six mois les parcours des enfants et des jeunes selon les grandes rubriques organisant notre travail éducatif.

Une fiche a été distribuée aux équipes  des Maisons :

Cette fiche a été remplie pour chaque enfant et jeune.

Les résultats, pour cette vague de mai 2018, sont les suivants (87 fiches ont été traitées ; les enfants arrivés trop récemment dans nos effectifs, et les jeunes du service de maintien à domicile qui ne pratiquent pas les activités culturelles de notre association, ne sont pas pris en compte).

I. Tendance générale ; les évaluations formulées par les équipes (en pourcentage) : 

(N.B : Nous surlignons le plus haut pourcentage obtenu).

« La situation s’est dégradée depuis 6 mois » : 15,2.

« La situation s’est améliorée depuis 6 mois, mais n’est pas encore satisfaisante » : 22,2.

« La situation s’est améliorée depuis 6 mois et donne satisfaction » : 20,3.

« La situation n’a pas évolué depuis 6 mois (satisfaisant) » : 24.

« La situation n’a pas évolué depuis 6 mois (insatisfaisant) » : 18,2.

II. Au cas par cas ; les thèmes, avec le plus haut pourcentage obtenu pour chacun d’eux  :

(N.B : Nous surlignons le plus haut pourcentage obtenu pour l’ensemble des thèmes).

« Le jeune et l’école » : La situation s’est dégradée depuis 6 mois (30,8).

« Le jeune et les liens familiaux » : La situation n’a pas évolué depuis 6 mois (insatisfaisant) (28,2).

« Le jeune et les soins » : La situation n’a pas évolué depuis 6 mois (insatisfaisant) (30,8).

« Le jeune et l’éducation » : La situation s’est dégradée depuis 6 mois (24,6).

« Le jeune et l’activité culturelle » : La situation n’a pas évolué depuis 6 mois (satisfaisant) (23,3).

Nous mobiliserons cette fiche chaque six mois, à l’occasion des DIPC, afin d’être en mesure de dégager des tendances quant à la qualité des parcours des enfants et des jeunes de notre association, ainsi que des corrélations statistiques entre les différents thèmes de notre travail au quotidien avec eux : école, liens familiaux, soins, éducation (au sens de l’apprentissage du comportement en société), activité culturelle.

Rapport du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) sur la protection de l’enfance

Cette semaine, le CESE a publié un état des lieux demandé par M. le Premier ministre sur la politique de l’Aide Sociale à l’Enfance en vue de nouvelles décisions pour améliorer cette politique publique.

Le thème principal de ce rapport est le parcours des enfants et des jeunes bénéficiant de cette protection de la République.

Les conclusions de l’étude conforte l’association par ses actions pour proposer aux enfants des durées d’accueil plus stabilisantes de sorte qu’ils puissent être penseurs et créateurs de leur vie, et aussi pour développer des accompagnements sur la durée des existences au-delà de la fin de la mesure éducative (sur ce deuxième point, voir l’activité du Conseil de la Culture d’entreprendre et du Conseil scientifique, instances de notre association dédiées à la réflexion et à la mise en oeuvre des devenirs adultes, voir ici et ici ; sur la pensée de long terme renouant chaque année avec les parcours de vie des enfants, devenus adultes, ayant autrefois vécu en notre institution, voir ici).

Vers l’univers et au-delà

Ces lundi 11 juin et mercredi 13 juin, le Centre de Jour et la Maison vive ont lors de leur séance respective poursuivi leurs travaux qui à la bombe, qui au pastel avec leur professeur en arts plastiques Sylvie Mestre.

« Au Centre de Jour, Mayron continue à enrichir sa collection de licornes (pastels / feutres) (…) Par ce mercredi après-midi ensoleillé, les enfants de la Maison Vive se sont essayés à l’art de la rue. Voyage dans l’univers ou comment s’évader à travers le Bomb Art. »

(Texte et images de Sylvie) :

Film du tableau équestre inventé par la Maison du Sport pour le spectacle « L’oiseau Arc-en-Ciel »

La Maison du Sport a créé tout au long de notre saison culturelle une chorégraphie équestre afin de la présenter sous forme de film lors du spectacle du 5 juillet 2018 dans la salle « Le Phenix » d’Outreau. Ce film réalisé par Lucie Legros, est illustré par une bande-son musicale inventée par la Maison de la Musique (titre « L’union fait la force ») :