Tous les articles par Quentin

Film et images du spectacle « La Sauvage »

Ce mardi 4 décembre au café-théâtre Michel Lafond, espace scénique de notre institution, Sabrina a proposé aux enfants et aux équipes éducatives une première représentation de sa création La Sauvage.

Sabrina a raconté aux enfants et aux équipes Sabi, jeune fille de 13 ans découvrant la Creuse à son corps défendant pour rallier cet Eté là le pied à terre familial. Une foule de personnages incarnés par Sabrina l’attend de pied ferme, avec au cœur de cette communauté qui vit ensemble mais ne se comprend pas forcément deux figures centrales ; la grand-mère hospitalisée de Sabi, et « La Sauvage », laquelle virevolte dans les forêts alentours.

Sabrina a incarné avec force et fantaisie ces personnages qui, dans la multitude de leur chemin de vie, ont ce point commun de vouloir avec Sabi éprouver l’enchantement du monde. Ainsi, par l’inspiration de « La Sauvage » et de Sabi devenue sa pygmalione, l’hôpital accueillant la grand-mère s’ouvre à la joie de créer une autre manière de représenter la vie, une façon différente de célébrer l’existence. Le village creusois en fait peu à peu de même ; les histoires vécues personnellement par les habitants deviennent par la discussion avec Sabi autant de points d’appui pour dire sur la place publique combien l’aventure de la vie peut être une scansion que l’on aimer à faire partager.

Gens du pays travaillant la terre jour après jour, équipe hospitalière accompagnant les personnes en fin de vie ou sur la voie de la déraison, points de vue des malades qui voient le monde chacun à leur façon, rencontre entre une adolescente et une créature forte d’une sagesse millénaire mais vivant au seuil de la civilisation moderne jusqu’à ce jour : Sabrina a donné chair et voix pour sentir ce que nous instille le sentiment de joie.

L’après-midi de ce mercredi 5 décembre, Sabrina et Mathieu, régisseur du spectacle, rencontrent les enfants du Centre de Jour pour dialoguer ensemble sur le plaisir de rire et de faire rire.

Découvrez les images réalisées lors  de cette soirée au café-théâtre :

Découvrez le film réalisé ce 4 décembre par Eric, membre de l’équipe éducative de la Maison du Cirque :

Évaluation du parcours des enfants et des jeunes depuis mai 2018

Ce mois de novembre 2018, les équipes des Maisons ont travaillé comme chaque six mois à la rédaction d’un document clé de notre champ professionnel, appelé le « Document Individuel de Prise en Charge » (DIPC). Ce document permet de faire un point sur le parcours de l’enfant ou du jeune accueilli ; notre association a érigé pour règle d’associer celui-ci à ce bilan semestriel.

A cette occasion, et sur proposition du Conseil scientifique (voir sous-partie « II.B. Présentation des résultats statistiques du questionnaire proposé aux enfants et aux jeunes »), l’association a expérimenté pour la troisième fois un outil évaluatif développé en interne, permettant de comparer chaque six mois les parcours des enfants et des jeunes selon les grandes rubriques organisant notre travail éducatif.

Une fiche a été distribuée aux équipes  des Maisons :

Cette fiche a été remplie pour chaque enfant et jeune.

Les résultats, pour cette vague de novembre 2018, sont les suivants (71 fiches ont été traitées ; les enfants arrivés trop récemment dans nos effectifs, les jeunes des studios et les jeunes du service de maintien à domicile qui ne pratiquent pas les activités culturelles de notre association, ne sont pas pris en compte).

I. Tendance générale ; les évaluations formulées par les équipes (en pourcentage) : 

(N.B : Nous surlignons le plus haut pourcentage obtenu).

« La situation s’est dégradée depuis 6 mois » : 7.3.

« La situation s’est améliorée depuis 6 mois, mais n’est pas encore satisfaisante » : 25.9.

« La situation s’est améliorée depuis 6 mois et donne satisfaction » : 25,3.

« La situation n’a pas évolué depuis 6 mois (satisfaisant) » : 20.5.

« La situation n’a pas évolué depuis 6 mois (insatisfaisant) » : 20,8.

II. Au cas par cas ; les thèmes, avec le plus haut pourcentage obtenu pour chacun d’eux  :

(N.B : Nous surlignons le plus haut pourcentage obtenu pour l’ensemble des thèmes).

« Le jeune et l’école » : La situation s’est améliorée depuis 6 mois, mais n’est pas encore satisfaisante (32,4).

« Le jeune et les liens familiaux » : La situation n’a pas évolué depuis 6 mois (insatisfaisant) (43.6).

« Le jeune et les soins » : La situation s’est améliorée depuis 6 mois, mais n’est pas encore satisfaisante (31).

« Le jeune et l’éducation » : La situation s’est améliorée depuis 6 mois, mais n’est pas encore satisfaisante (28.1).

« Le jeune et l’activité culturelle » : La situation s’est améliorée depuis 6 mois et donne satisfaction (56,3).

Nous mobiliserons cette fiche chaque six mois, à l’occasion des DIPC, afin d’être en mesure de dégager des tendances quant à la qualité des parcours des enfants et des jeunes de notre association, ainsi que des corrélations statistiques entre les différents thèmes de notre travail au quotidien avec eux : école, liens familiaux, soins, éducation (au sens de l’apprentissage du comportement en société), activité culturelle.

Réunion des professeurs d’ateliers / chefs de service / direction / metteur en scène du spectacle

La préparation du spectacle à partir du thème de notre saison 2018-2019 poursuit son chemin au fil des ateliers bi-hebdomadaires des Maisons de culture de notre institution. François Roy, metteur en scène de ce spectacle, coordonne avec les professeurs d’ateliers et les chefs de service des maisons de culture les premières propositions des enfants.

Ciné club des Maisons : la Maison du Cirque et la Maison Vive visionnent avec Alicia et Maki « Retour vers le futur 2 »

Ce mercredi 28 novembre, les enfants de la Maison du Cirque et de la Maison Vive visionnent le film Retour vers le futur 2 dans le cadre du Ciné club organisé par Alicia.

Maki a proposé que la programmation du Ciné club puisse participer à la réflexion collective sur l’avenir du rassemblement annuel ainsi que du petit déjeuner sous l’herbe.

Comment les enfants et les adultes des générations futures vivront et feront vivre ces événements institutionnels, et leur donneront sens bien que n’ayant pas participé à leur fondation au tournant des années 2010 ?

Il s’agit, en regardant les deux versions successives du film (la semaine dernière, les deux Maisons ont visionné Retour vers le futur 1), de s’imaginer et d’imaginer jusqu’en 2050 au moins ; comme à chaque projection, un atelier de parole sera organisé au terme de cette diffusion pour recueillir les inspirations des enfants.

Préparation du spectacle de fin de saison : François à la rencontre des Découvreurs

Ce jeudi 22 novembre, François, metteur en scène du spectacle clôturant chaque fin de saison notre Festival « Les Journées d’Enfance », a rencontré lors de leur atelier du jeudi soir les enfants de la Maison des Découvreurs pour réfléchir avec eux au thème et à la forme de cette prestation sur scène, début juillet 2019.

François a ainsi rencontré les enfants des différentes Maisons pour proposer une première synthèse lors de la réunion organisée le 29 novembre avec l’ensemble des professeurs d’atelier, des chefs de service, de la direction et des enfants représentant leur groupe respectif.

Cette séance d’atelier du 22 novembre a par ailleurs honoré la venue de Charlotte et de Maximilia, enfants nouvellement accueillis par les Découvreurs.

Découvrez les images réalisées par Sebastien, membre de l’équipe éducative de la Maison des Découvreurs :

Lettre de Noémie (Itinérance Sénégal) : « Les aventures du Sénégal »

Nous somme partis de l’hôtel qui se trouve à Sali, pour nous diriger vers Kaolac.

Nous sommes restés 10 jours à Kaolac dans un village où nous étions au bord du lac. Nous avons fait 3 jours d’autonomie, c’est-à-dire que nous devions nous débrouiller tout seul pour faire le repas, ect.

Ensuite nous sommes partis dans le village à côté de l’autre village : on était chez Harandé. Nous sommes restés 3 jours. Nous avions différentes activités.

Ensuite nous avons repris la route pour Tambacounda. Après quelques heures de route, nous nous sommes arrêtés manger dans un snack. Après ce repas nous avons repris la route direction Tamba.

Nous nous sommes arrêtés dans une auberge pour y passer la nuit.

Le lendemain matin nous sommes repartis pour prendre la route vers Kédougou. Un long trajet sur le chemin ; nous avons vu différents animaux sauvages. Nous sommes arrivés en milieu d’après-midi. Nous sommes allés faire quelques courses. Nous nous sommes dirigé vers un village a une heure de Kédougou. Enfin nous sommes arrivés.

Nous avons préparé le campement puis manger. Le lendemain matin nous nous sommes réveillés. Nous avons pris le petit déjeuner. Puis nous sommes partis saluer les villageois dans l’après-midi. Nous somme allés en ville chercher 2, 3 choses après.

Le lendemain nous avons marché 1H30 de marche pour aller à la cascade à la fin de la journée, en repartant un village a pris feu : nous sommes allés les aider à éteindre le feu.

Aujourd’hui nous allons aller chacun dans une famille.

La suite au prochain article.

Noémie

Images de la deuxième séance d’ateliers physique-chimie au Centre de Jour

Ce mardi 20 novembre, Sophie Goujon-Durand, chercheuse et professeur à l’Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la ville de Paris et Eric Parot, physicien de l’entreprise Schlumberger, ont continué de réfléchir avec les enfants du Centre de Jour quant aux capacités calorifiques de la matière.

Découvrez les images de cette séance, transmises par Lumina et Nicolas, membres de l’équipe éducative du Centre de Jour :