Archives de catégorie : Rencontres inter culturelles

Lettre d’Alexis (Itinérance Maroc) : « Voyage sous le soleil »

Bonjour,

Nous étions à Mohammedia dans un camping qui s’appelle l’océan bleu. On n’est resté que 3 jours pendant lesquels on a joué au football, à la mer après on a était dans une maison a côté de la mer.

On est parti, on a fait 8 heures de route pour aller a Tizgui et sur la route nous sommes allés dans une ancienne ferme à 20 minutes.

Nous sommes allés dans la famille de Baptiste et Kadi, nous avons été accueilli par Moha.

On a dormi 2 jours a Tizgui, après on est parti en famille à Aouida pendant 10 jours. Là, j’ai fait les fleurs, du travail, du linge, faire descendre l’âne aux champs. Après remonter sur l’âne on a fait un tour en moto a Tinghir 2 fois.

Après nous sommes allés aux gorges et après je suis revenu a Tizgui dans l’après midi.

Avec Moha, nous avons visité les grottes à côté des gorges.

On a commencé à faire une piscine berbère, des maisons en paille et après on est revenu à la grotte.

Alexi

Lettre d’Alexis (Itinérance Maroc) : « Travaille la mécanique »

Bonjour,

Je suis arrivé dans un garage tout propre, on s’est présenté 2 jours auparavant.

J’ai commencé à travailler la mécanique, j’ai démonté un moteur d’une Golf. Elle est repartie le lendemain.

Il y a des journées où il y a pas de travail, on va en voiture en chercher. Il y a beaucoup de touristes (portugais, français, allemands, espagnols , suisses).

On a réparé un camion Mercedes, retapé le par-choc arrière avec du fer au lieu du plastique.

On a aussi réparé un autre Mercedes, changé les plaquettes de frein, les disques, les roulements, dégraissé la boite de vitesse, nettoyé avec de l’essence, puis de l’eau, attendre les nouvelles plaquettes neuves, les remonter.  On a également changé les étriers et les disques de freinage.

J’ai su que le camion de Baptiste a eu un accident aux gorges de Tizgui. Le lendemain, ont a été le dépanné ; il est venu au garage et on a changé le triangle de direction, l’amortisseur et après il est parti en peinture.

A comme Arrêter les bêtises

L comme Loin de mes proches

E comme Envie de Changer

X comme j’sais vraiment pas

I comme insolation

S comme Sahara

Lettre de Julien (Itinérance Maroc) : « Le voyage au désert »

Nous somme partis à Merzouga.  Ici à Merzouga il y a le désert, dans le désert c’est le soleil toute la journée et au soir tu te les cailles parce que c’est la tempête de sable.

Le vent toute la nuit :  tu dors pas, tu as même l’impression que tu vas t’envoler en Islande. On est resté 4 jours.

Le 3ème jour Alexis, Théo et moi nous sommes partis sans autorisation. On a été dans un palace ! Le prix de la piscine, c’est 50 dirhams par personne.

On c’est fait tuer mais le lendemain, on a été dans la piscine : plouf !

Le 5ème jour on est partie sur Zagora. Sur la route, on a vu des belles filles. Une fois arrivés, on a été dans un camping  super beau mais petit.

Mes parents me manquent beaucoup.

Bay bay tous le monde  gros bisous maman papa je vous aime

J comme J’aime le Maroc

U comme uniquement le soleil

L comme l’ombre n’est jamais là

I comme inoubliable ce séjour

E comme envie d’une piscine

N comme nomade du Maroc

Lettre d’Alexis (Itinérance Maroc) : « Que la belle odyssée me reprenne ».

Bonjour à tous,

Je m appelle Alexis, j ai 15 ans, je fais un séjour de re-mobilisation pour mon comportement comme vol, mensonge, taquiner, emmerder et aussi pour me changer les idées, quitter ma famille (mère, grand mère, cousines, cousins). Je suis en séjour pour faire voir mes qualités et mes défauts

Qualités : bosseur, serviable, courageux.

Défauts : vol, menteur, emmerdeur, taquineur.

Je suis quelqu’un de gentil mais parfois très casse couille. J’espère que tout ça va changer de mon côté. Je vais faire des efforts. J’espère que maman va avancer de son coté aussi.

Voilà dix Jours qu’on est parti de France et j’espère que la belle odyssée va me reprendre, voir si j’ai changé mon comportement (vol…etc).

Mes plats préférés sont la tajine, les pâtes bolognaise, les pâtes carbonara. Mes sports préférés sont le foot, le jonglage, le basket.

Alexis

Lettre de Julien (Itinérance Maroc) : « L’envie de changer ».

Bonjour je m’appelle julien, j’ai 13 ans, je fais un séjour de rupture car mon comportement n’ait pas le bon et j’ai envie de changer, j’espère que ça va me faire du bien.

J’aime le foot Marseille (OM), je n’aime pas les tricheurs comme les parisiens (PSG).

Je suis grave amoureux de mon amoureuse Stecy love.

J’aime manger des frite, moule, hamburger, steak hacher, pizza, tajine, pâtes bolo carbo, j’aime pas les choux de Bruxelles, choux fleur, poisson.

Je suis serviable, très sympa.

Julien

Lettre de Theaudore (Itinérance Maroc) : « Dans tous les cas j’aime mes parents ».

Bonjour je m’appelle Theaudore, j’ai 13 ans, je fais un séjour de rupture pour mon comportement et aussi pour mon père qui me frappe et qui me prend pour un abruti.

Je suis trop stressé donc j’arrive plus à travailler à l’école, je suis parti droit dans le mur. J’ai fait un test, je ne suis pas con mais Je réponds aux professeurs, je les tutoie.

Ma mère, elle n’était jamais là pour moi. Avant je pensais qu’elle m’avait abandonné mais non elle est revenue ! On fait plein de choses ensemble comme aller à la piscine, ont va au restaurant… mais dans tous les cas j’aime mes parents.

J’aime bien les pizzas et aussi les hamburger. J’aime les pâtes bolognaise et aussi les steaks hachés. J’aime Paris Saint Germain ! Je n’aime pas Marseille. Je n’aime pas le poisson, je n’aime pas les œufs. Je n’aime pas les moules. Je suis serviable.

Theaudore

« Lames de sons » présenté en avant-première aux Maisons

Ce vendredi 16 mars 2018 au café-théâtre Michel Lafond, espace scénique de notre institution, Marion Fillancq, artiste verrier et joaillière, Vincent Lascour, archéologue, lauréats de notre résidence art / science 2018 ont présenté avec leurs invitées Isabelle Berteletti, musicienne et Aurélie Legras, photographe, la performance Lames de sons, création pluridisciplinaire aux enfants et aux équipes.

Cette création originale, rendue possible par  la résidence-mission d’appui artistique et scientifique organisée en nos Maisons du 8 janvier au 16 mars 2018 avec le soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France.

M. David Laporal, responsable du service du développement culturel et des publics du Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye, est venu assisté à cette première, tant la qualité de ces résidences, leur capacité à vivre avec les enfants et les équipes, intéressent cette institution référence dans le domaine de la circulation des savoirs et techniques issus des temps jadis.

Sons, matières, gestuelles ont magnifié sur notre scène pendant une heure l’un des premiers lieux de l’humanité ; la grotte au-dedans de laquelle nos ancêtres ont fabriqué et utilisé les premiers outils taillés.

Les percussions conjuguées d’Isabelle et de Vincent, les cristaux et lames de verre disposées par Marion, ont offert aux enfants et aux équipes un voyage onirique dans le temps et l’espace.

Les artefacts créés à cette occasion seront mobilisés lors de notre spectacle clôturant le festival Les Journées d’Enfance 2018, le 6 juillet prochain. Romain a par ailleurs filmé cette prestation scénique, permettant ainsi que des images puissent être projetées sur la scène de la salle « Le Phenix » d’Outreau.

Découvrez les images réalisées ce jeudi 16 mars :

Itinérance Maroc mars – juillet 2018 : c’est parti !

Ce jeudi 1er mars 2018, un deuxième groupe est parti pour un séjour de 110 jours.

Alexis, Julien et Theaudore, accompagnés de leur éducateur Baptiste et de sa famille, vont rallier les paysages magnifiques de l’Atlas marocain.

Découvrez les images du départ réalisées par Bako, chef de service Itinérance, puis par Baptiste sur le chemin menant au Maroc.

Bonne route les enfants :

Lettre d’Angella (Itinérance Maroc) : « La bonne volonté »

Bonjour Bako

Je me suis réjouie de voir que nous remontions en France car je me dis que je vais retrouver ma famille que j’ai quittée cent-dix jours pour ce grand voyage.

Itinérance m’a prouvé que tout peut arriver, mais que tout peut aussi se surmonter quand on a de la bonne volonté en soi.

L’ouverture aux autres reste encore à travailler chez moi, même si parfois j’ai réussi à aller vers les gens.

Bisous à tous, Angella