Archives de catégorie : Itinérance Maroc avril / juillet 2017

Lettre de Victoria : « Le stage a Bio Palace »

Ça c’est super bien passer, je ne voulais même pas repartir de là-bas tellement que j’étais bien.

Le patron est carrément gentil,  ses frères : pareil, tout le monde, de toute façon.

Le premier soir que je suis arrivée il m’a amené voir sa famille, la maison pire qu’un Hôtel y’a 30 personnes et plein d’enfants.

Ensuite le lendemain, j’ai de nouveau été invitée pour rencontrer sa nouvelle petite fille, née une semaine avant mon arrivée.

Et la tradition ici au Maroc, c’est d’égorger un mouton quand il y a un nouveau-né ; pour remercier le dieu de lui donner une fille, on lui donne en retour un mouton.

Puis sept jours après, on a fait une grande fête : tout le village a été invité,  ils ont chanté, etc. C’était bien.

Sinon le travail : bah j’ai appris des choses, genre sur un plateau trois verres, je faisais tomber et puis maintenant vingt verres, ça tombe pas : mdrr. Et aussi le café et les jus.

Par la suite, je vais apprendre plus. Bref les gens là-bas c’est comme ma famille, j’espère que je vais les revoir un jour.

Victoria

Lettre de Victor : « En cours de voyage »

Salut !

Depuis tout ce temps nous avons fait tant de choses, nous sommes allés dans des familles, moi-même dans trois familles.

L’une où j’ai appris à faire des tajines et le thé. L’autre où j’ai vu un barrage et la dernière où je me suis occupé de jardins.

J’ai fait une partie d’un mur et cassé des rochers pour après les redistribuer à une carrière.

Nous avons pris l’habitude de manger comme les marocains, c’est-à-dire avec les mains et avec le pain. Plus les jours passent, plus nous cuisinons mieux.

Nous avons visités une grotte du nom d’AKHIAM dans laquelle nous avons parcouru environ deux-cents mètres  sur  un kilomètre, ce qui n’était pas si facile car elle était petite et étroite à certains endroits.  Mais c’était fun car on ne savait pas à quoi s’attendre.

Il y avait une magnifique arche avec un temps superbe.

Nous sommes descendus plus au Sud où nous avons senti la chaleur monter.  Quand nous étions dans le camion nous avions trop chaud.

Nous sommes allés à Ouzoud où là, il faisait chaud et le matin en se réveillant nous cramions puis par la suite nous sommes allés à Marrakech une nuit où il faisait encore plus chaud.

Et par la suite nous sommes allés à Sidi Ifni, où là nous sentions la chaleur redescendre, il fait frais car nous sommes à côté de la mer et le temps est nuageux, donc pas de soleil depuis notre arrivée.

Victor

Lettre de Logan : « L’expérience inoubliable »

Je suis arrivé chez Moha le 31 avril. Je suis resté chez lui 20 jours.

J’ai travaillé dans sa grotte à mettre les tapis, les colliers, les bracelets. On a était à Tinghir faire des courses et se balader.

J’ai fait un stage dans une association avec des handicapés pour fabriquer des bijoux. J’ai fait cinq jours, après j’ai arrêté parce que le chef a eu des problèmes, donc je suis retourné chez Moha et après j’ai était chez Hamid pour travailler un peu.

 J’ai fait la peinture, les jardins et l’agriculture pendant cinq jours.

Baptiste et venu me chercher pour aller dans le désert, tous ensemble, pour dix jours où il y avait une grotte.

Après Bako nous a rejoint pour préparer notre retour. Il est resté quatre jours avec nous, après il est reparti.

Nous sommes allés au bord de mer pour une semaine. Après on a fait un stage de dix jours, on va dans une famille après encore dix jours.

On prend la route pour repartir en France, on va peut- être prendre le bateau,  quarante heures pour traverser tout l’Espagne.  On monte ensuite toute la France.

Le voyage m’a appris à vivre avec les berbères : comment ils vivent, comment ils se débrouillent pour manger. C’était bien à apprendre même les moments tous ensemble c’était bien aussi. On a eu des bons souvenirs. On a appris à connaître des gens des familles, il y a eu des moments difficiles, Baptiste m’a privé de clopes, il m’a pris tout mes sous de poche parce que j’ai fait une bêtise.

Logan

Affiche spectacle « Passeurs de cœur »

Moment fort de notre festival Les Journées d’Enfance 2017 ; pour ce final en apothéose, les enfants présentent sur la scène du « Phenix », à Outreau, les créations travaillées tout au long de l’année avec leurs professeurs d’atelier, sous la direction de François Roy.

Spectacle « Passeurs de coeur », à partir de 20h, salle Le Phenix, rue du Biez à Outreau.

Visualisez et téléchargez l’affiche en cliquant sur l’image ci-dessous :

Lettre de Logan : « Mon séjour chez Youssef »

Je suis arrivé chez Youssef le 17 avril, c’était par un Lundi.

Il m’a fait visiter ses grottes, sa cuisine, sa salle de bains, la chambre où j’allais dormir. Il m’a présenté sa femme, ses enfants et sa belle mère. Il m’a fait voir sa grotte où il fait le pain.

J’ai appris à vivre avec eux, je m’entendais bien avec tout le monde.

Dès que ses enfants finissaient l’école, on allait faire un foot ou des jeux de société. La journée, je travaillais un peu avec leur père. On a fabriqué un toit pour qu’il puisse construire une chambre. Ensuite on a mélangé du ciment avec de la terre et de l’eau pour mettre sur les murs afin qu’il puisse les peindre.

On a aussi visité les jardins du village. On a fait le tour de la montagne, il a trois jardins. Avant il en avait plus, mais la rivière les a détruits. J’ai rencontré son frère et le maire du village qui ont mangé avec nous et des amis à lui.

J’ai trouvé une différence entre chez moi en France et chez la famille au Maroc. Ils sont d’origine berbère.

Chacun se débrouille pour faire vivre leurs parents. Ils travaillent, ils ramènent des sous pour leurs petits frères ou petites sœurs afin qu’ils aillent à l’école. Les mères vont dans les jardins pour ramener du bois et des herbes pour les animaux. C’est une vie très très difficile pour eux. Ils n’ont pas de retraite, c’est pour ça que les enfants les aident.

Le dernier jour, j’ai rencontré un de ses fils : Morade. On a été faire un tour. J’ai parlé de ma vie, il m’a parlé de la sienne. On espère bonne chance à tout le monde.

Logan

Rapport d’étape du 3 mai 2017

Rapport d’étape

Comité de pilotage « Itinérance »

3 mai 3017

Le deuxième séjour de cent-dix jours organisés cette saison culturelle par l’association a débuté ce jeudi 5 avril 2017 (retour prévu le 6 juillet 2017, dans le cadre de notre festival annuel « Les journées d’Enfance 2017 »).

Le principe de ces séjours de rupture Itinérances, de leur création en 1993 jusqu’à ce jour, pourrait être résumé par ces questions fondatrices formulées dans l’ouvrage de Tobie Nathan « L’étranger ou le Pari de l’Autre » : qui es-tu ? ; qui t’envoie jusqu’à moi ? ; pourquoi  viens-tu ? On trouvera une présentation plus détaillée de cet ouvrage et de ses questionnements ici.

Par ces questions, les jeunes réalisant ces séjours de rupture sont en capacité de revisiter radicalement leur parcours de vie et formuler la feuille de route pour leur vie à venir.

On trouvera sur notre site Internet les articles envoyés par les enfants et l’équipe, au fil de leur cheminement allant de Boulogne-sur-mer aux vallées de l’Atlas, dans le Sud marocain ici.

Voici le message transmis par Baptiste à propos des premiers jours de cet Itinérance :

« A trois semaines de voyage, le séjour se passe bien. Nous avons commencé, dès la première escale en Bourgogne, par visiter des sites historiques comme la grotte d’Azé, Logan et Victor y ont montré beaucoup d’intérêt. Le soir même nous avons récupéré Victoria au sud de Paris. »

On trouvera plus de détails sur la grotte d’Azé ici.

Victoria, pensant à son séjour au Maroc, a plusieurs objectifs au nombre desquels dessiner sur ses mains des figures au Henné ; c’est Radidja, famille d’accueil du village d’Aït Aouida au sein de laquelle Victoria a vécu quinze jours, qui a tracé ces magnifiques dessins.

On trouvera plus d’informations sur le village de Radidja ici.

Logan, quant à lui, a vécu dans une autre famille (extrait du message de Baptiste) : « Logan est en Famille chez Youssef, père de 11 enfants et fabricant de Bonet et de chaussures en laine dans la vallée du Dadès, une famille d’une précieuse douceur. »

On trouvera plus d’informations sur la vallée du Dadès ici.

Baptiste a proposé de nouvelles activités à Logan pour les semaines à venir : « Logan étant en formation peinture, je prévois qu’il fasse un stage de Tadelakt (technique d’enduit très recherché, à base de poudre de marbre qu’on polit avec patience à l’aide d’un caillou) et aussi qu’il étudie les enduits à la terre chez Hamid de Tamtatouche ».

Plus d’informations sur la technique du Tadlak et sur Tamtatouche ici et ici.

Quant à Victor, voici ce que nous écrit Baptiste : « Je propose à Victor un stage en pâtisserie chez Guillaume à Thingir. Pour faire écho a la formation, Je verrai également la possibilité pour lui, d’accompagner un électricien dans la maintenance des installations quand nous serons en voyage près de Ben el ouidan et de la cascade d’Ouzoud. »

Plus d’informations sur Thingir ici.

Plus d’informations sur Ben el ouidan et de la cascade d’Ouzoud ici.

La prochaine réunion du comité de pilotage « itinérance » aura lieu le 4 octobre 2017.

Lettre de Victoria : « D’Etaples au Maroc »

Salut je m’appelle Victoria j’ai 14 ans, je suis née le 3 Janvier 2003.

Je viens du Nord Pas-de-calais dans le 62.

Je viens en séjour de rupture au Maroc pour me changer les idées, parce que j’ai arrêté mes études depuis bientôt  deux ans, et puis pour mes fréquentations.

Je suis partie le 6 avril je rentre le 6 Juillet et je suis déjà pressée que ça finisse. Pour l’instant on a fait 4000 kilomètres, la route était longue et c’est pas encore fini.

Demain on va chercher la femme de Baptiste à l’aéroport . On a téléchargé des musiques sur l’ipad à Baptiste pour écouter de la musique pour la route comme on en a beaucoup à faire.

Et le soir Baptiste nous prête son pc pour regarder des films. Sinon on se fait chier y’a rien à faire.

L’éducateur et relou des fois, comme quand il nous demande de faire ce journal de bord. Ils nous passe que trois clopes pour la journée, c’est chaud mais on fait avec, on a pas le choix.

Je suis avec deux mecs, Victor & Logan : ça va on s’entend bien on se tape des barres à trois. On dort presque tous les soirs en tente c’est pas du tout confortable, je préfère mon lit chez oim.

La première nuit qu’on a passé, on s’est arrêté en Bourgogne, la maison était toute pourrîte, on c’est gratté toute la nuit. Puis on a encore fait de la route. On s’est arrêté en Ardèche où Baptiste a vu ses filles. Elles sont très gentilles.

La nuit d’après on a dormi dans le camion comme on a roulé tard. Là c’était confortable mdrr…

On rigole bien avec Baptiste même si des fois il lève la voix comme par exemple quand on a taxé une clope derrière son dos et qu’il nous a grillés. Il commence à connaître le son de notre rap c’est trop marrant quand il le chante dans le camion. Ici au Maroc tout le monde a le sourire, ils sont sympa avec nous.

Voici la musique que j’ai choisie :

Victoria

Lettre de Logan : « Du Portel au Maroc »

Salut je m’appelle Logan, j’ai 16 ans.

Je suis du Nord, au Portel .

Je fais un séjour d’itinérance au Maroc. Je suis parti le 5 avril, je reviens le 6 juillet, ça dure 3 mois.

Je suis parti avec Victoria et Victor .

Nous somme allés visiter la grotte d’Azé avec notre éducateur Baptiste. C’était bien, il y avait deux grottes. Ensuite on a été voir la pyramide celte.

On a été dormir chez un ami à Baptiste : Lionel, qui nous a prêté une chambre pour deux jours.

Je suis parti en itinérance parce que j’ai arrêté les études et aussi à cause de mes fréquentations. Je pense à ma famille et mes potes.

Nous avons téléchargé de la musique pour écouter dans le camion.

Nous avons fait 4 000 kilomètres, nous sommes allés au camping à Mohammedia, après on va aller à l’aéroport pour chercher la femme de Baptiste.

Baptise il est chiant par ce qu’il nous donne que trois clopes. Il veut pas plus. Je préfère dormir dans le camion qu’en tente, ça fait mal au dos. Il y à des moustiques, on se fait piquer.

Avec Baptiste on se tape des barres.

Voici la musique que j’ai choisie pour vous dire ce que je vis :

Logan

Lettre de Victor : « Le début d’un long périple »

Salut,

Je m’appelle Victor, j’ai 16 ans.

Je viens du Nord et je suis parti en itinérance au Maroc.

C’est vraiment super car durant le voyage je découvre des paysages magnifiques et de nouveaux lieux. Les gens sont super sympas. Je suis parti le 5 avril et l’arrivée s’est faite le 12 avril.

Nous avons dormis plusieurs jours dans des lieux méconnus, et nous sommes aussi allés dans des campings.

Si je suis ici c’est parce que je faisais trop de conneries et que je m’entendais plus trop avec mes parents, donc j’ai décidé de relever le défi de partir pour mieux réfléchir et être un nouvelle homme à mon retour.

La route est longue mais cela en vaut la peine même s’il y a des découragements, même si il y à des bêtises je ne baisserai jamais les bras pour arriver à mieux m’entendre avec moi-même.

Durant ces quelques jours passe nous avons déjà fais pas mal de choses comme visiter une grotte, voir une pyramide celte qui m’a beaucoup étonnée car cela ressemblait a tout sauf à une pyramide (ce n’était pas vraiment triangulaire). En revanche la grotte était super car nous avons appris des choses que nous ne savions pas comme par exemple que l’âge des fossiles des éponges de ces grottes était de 170 000 000 d’années.

En cours de route le 6 avril, Victoria est arrivée et nous avons continué notre voyage, cela est vrai que nos premiers jours étaient durs car il faisait froid donc nous n’avons pas si biens dormis, mais plus on descendait dans le Sud, plus il faisait chaud.

Je trouve que d’avoir de nouvelles connaissances enrichit notre façon de voir les choses.

Je vous fait partager un extrait de musique qui donne l’ambiance de ce debut de séjour :