Archives de catégorie : Thème 2015-2016 : Chemin faisant

Médiatisations des actions culturelles de notre institution (réactualisé au 10 août 2018)

Dessin réalisé par l’artiste Marc Ngui, d’après l’ouvrage « Capitalisme et schizophrénie 2 : Mille plateaux » de Gilles Deleuze et Félix Guattari.Plus d’informations ici

Nos soutiens et partenaires culturels communiquent régulièrement sur notre programme éducatif et culturel : « L’aventure de la vie », ainsi que sur les projets spécifiques que nous développons en commun. Les médias relatent par ailleurs et régulièrement ces actions culturelles.

Retrouvez les différentes productions médiatiques, classées par ordre alphabétique (liste réactualisée au 10 août 2018 : nous réorganisons cette liste à mesure de l’apparition et de la disparition des contenus mis en ligne)  :

Bilan de la saison 2015-2016 de notre programme culturel « L’aventure de la vie »

En raison de la longueur conséquente du rapport final, nous proposons une fiché résumé des résultats du référentiel faisant bilan de la saison 2015-2016.

Bilan final détaillé de la saison 2015-2016

I. Evolution du contexte :

Les objectifs du programme « L’aventure de la vie » sont :

  1. Favoriser le développement personnel des jeunes accueillis.
  2. Instituer les jeunes en tant qu’acteurs culturels du territoire.
  3. Faire de l’enfance la question de tous.

Ces objectifs font réponse aux besoins identifiés ci-après par l’institution :

  • Besoins partant de l’objectif assigné par la Nation à l’Aide Sociale à l’Enfance :

Il s’agit notamment d’aider les enfants et les jeunes à exercer pleinement, une fois devenus adultes majeurs, leurs droits et leurs devoirs de citoyens. Notre institution veut leur donner une identité culturelle, des compétences à revendiquer pour y parvenir ;

  • Besoins partant des enfants et des jeunes de notre institution :

Leurs difficultés s’expliquent en partie par leur environnement culturel. Les jeunes de notre institution manquent de repères et de connaissances culturelles pour s’ouvrir au monde et trouver une place dans la société. Notre institution veut assumer ce travail éducatif ;

  • Besoins partant du territoire dans lequel agit l’institution :

Le problème de l’environnement culturel est le même dans la majorité des familles boulonnaises, qui profitent peu de l’offre culturelle du territoire. Le programme « L’Aventure de la vie » vise à dynamiser l’accès à la culture dans le territoire, y compris au-delà de l’espace de l’institution.

La structuration du programme pluriannuel et pluridisciplinaire « L’aventure de la vie » est développée pour répondre aux objectifs précités.

Cette structuration est composée d’ateliers obligatoires bi-hebdomadaires pour chaque Maison de culture de notre institution ; de spectacles programmés mensuellement dans notre espace culturel : « Le café-théâtre Michel Lafond » ; de partenariats avec des opérateurs locaux et nationaux de l’action culturelle, de formations en interne destinées à cultiver la créativité, l’ingéniosité, la sociabilité ; de séjours immersifs de deux à trois mois à l’étranger ainsi que d’un festival de plusieurs jours dans le territoire, programmé chaque année aux alentours du 2 juillet, avec notamment l’organisation d’un colloque et d’un spectacle.

Le présent rapport narratif final concerne la période allant de septembre 2015 à juillet 2016.

Du point de vue de la gouvernance du programme « L’aventure de la vie », le Conseil de la Vie Sociale, le Conseil scientifique, les Comités de pilotage des partenariats culturels et les réunions mensuelles avec les professeurs d’atelier, le metteur en scène du spectacle et la direction sont des instances mises en place par l’institution depuis quatre ans pour accompagner et orienter sa mise en œuvre.

Ces instances associent systématiquement les enfants et les personnels aux activités et prises de décision : ils ont des représentants statutaires pour chaque instance, exceptées les réunions mensuelles avec les professeurs d’atelier, le metteur en scène et la direction. Les parents et tuteurs légaux sont représentés quant à eux par des membres élus dans le Conseil de la Vie Sociale. Les institutions culturelles partenaires du programme « L’aventure de la vie » participent aux réunions des comités de pilotage.

Cette volonté de renforcer les outils institutionnels pour piloter « L’aventure de la vie », en élargissant le périmètre des parties prenantes aux prises de décision et en augmentant la périodicité des réunions, a permis d’assurer la cohésion du dispositif en accord avec les trois objectifs précités en introduction.

Ainsi et à titre d’exemple, les enfants et les jeunes de notre institution ont-ils pu participer durant le mois d’octobre 2015, soit à peine deux semaines après la reprise de leurs ateliers bi-hebdomadaires, aux activités culturelles suivantes :

  • Concerts du festival de musiques actuelles « Poulpaphone » organisé à Boulogne-sur-mer par la Communauté d’Agglomérations du Boulonnais (les 2 et 3 octobre 2015) ;
  • Concert du groupe « Père et fils » au café-théâtre Michel Lafond (espace scénique de notre association sur le site de la ferme de Bertinghen à Boulogne-sur-mer) le 9 octobre 2015 ;
  • Première séance mensuelle de l’atelier archéologique piloté en partenariat avec l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) et l’association d’archéologie expérimentale « Les Chalcophore » sur le site de la ferme de Bertinghen à Saint-Martin Boulogne (le 14 octobre 2015) ;
  • Exposition des œuvres en arts plastiques créées par les enfants du Centre de Jour et de la Maison Vive, prestation sur scène de la Maison de la Danse et de la Maison de la Musique lors de la « Journée territoriale des droits de l’enfant » organisée par le Conseil départemental du Pas-de-Calais dans la salle « La Faïencerie » de Boulogne-sur-mer (le 21 octobre 2015) ;
  • Soirée événementielle organisée par le Club des Cent Cravates et le club de football de Boulogne-sur-mer USBCO au stade de la Libération de Boulogne-sur-mer (le 30 octobre 2015).

La séquence juin-juillet 2016 est un autre exemple remarquable de notre point de vue, illustrant cette capacité institutionnelle à intégrer les actions artistiques et culturelles dans un calendrier restreint. Nous ferons état dans le détail de ces activités dans la partie ci-après.

II. Analyse du public bénéficiaire de l’action :

Par public, nous comprenons toute personne ayant été en contact direct avec le programme « L’aventure de la vie ». Outre les enfants et les personnels de l’institution, nous incluons aussi et par conséquent les intervenants et organisateurs des manifestations, ou bien les passants dans l’espace public au sein duquel un événement est organisé, même ceux qui n’ont fait que regarder.

Cette approche est inspirée de la définition écomusée / musée de société Fédération française écomusées et musées de société :

« L’écomusée est un espace public, il réunit des hommes et des femmes autour de projets sociétaux pour le territoire et ses habitants. Cet espace ouvert et permanent ouvre au débat les questions liées aux projets et s’enrichit de toutes les expertises. Cet espace est investi par des publics : acteurs, agents, visiteurs, membres d’une communauté territoriale ou d’activité.

Les projets sociétaux sont construits et mis en œuvre par des agents (salariés) et des acteurs (philanthropes). Ces projets prennent appui sur les patrimoines naturels, culturels, matériels et immatériels pour développer le territoire et ses activités. Ces patrimoines s’épanouissent grâce aux activités de recherche et de médiation. Ces projets permettent de maintenir et de générer du lien entre les publics, mais aussi de collecter, de conserver et de partager les patrimoines. Ces projets requièrent des moyens humains, matériels et financiers. Leur concrétisation peut prendre des formes multiples allant d’outils de médiation, de communication ou de diffusion à des réalisations économiques. L’écomusée est un processus ; les hommes et les projets peuvent changer en fonction des évolutions du territoire. »

(Proposition de définition d’un écomusée et musée de société, Fédération des écomusées et musées de société, 27-28-29 mars 2008, Marquèze).

Les termes soulignés montrent l’idée fondamentale des Maisons en tant qu’actrices publiques et citoyennes, espace d’expérimentations sociales et culturelles, qui mettent en œuvre des processus de recréation et de création nouvelle de filiations, qui permettent d’inscrire les futurs adultes de l’institution dans l’espace public, l’ordre social tels qu’ils sont, mais aussi dans des espaces publics, des ordres sociaux du territoire reformulés, réinventés.

Dans un décompte chiffré des actions réalisées entre septembre 2015 et juillet 2016, les résultats sont les suivants :

  • Actions culturelles programmées dans et hors l’institution :

Entre septembre 2015 et mai 2016, sept spectacles ont été organisés dons notre espace culturel, le « café-théâtre Michel Lafond », salle permettant l’accueil de 70 spectateurs. Chaque spectacle a été vu par les enfants et les personnels de l’institution, et – hormis le concert de « Père et fils » puisque le format de cette manifestation d’une soirée ne le permettait pas -, à chaque venue de la compagnie professionnelle pour présenter son spectacle, le ou les artistes ont partagé pendant une heure le mercredi avec les enfants du Centre de jour des savoirs, savoirs faire et savoirs être relavant de la création théâtrale, de l’art de jouer un autre que soi.

Programmation de ces spectacles, mois après mois (les chiffres sont ceux des participants en interne, et, si la manifestation s’y prête, les participants n’ayant pas de lien direct avec notre association) :

  • Vendredi 9 octobre 2015 : concert du groupe « Père et fils ». 80 enfants, 100 adultes.
  • Mercredi 17 décembre 2016 en après-midi puis en soirée : « Augustin, pirate des indes », conte proposé par l’artiste Tullio Cipriano. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 19 janvier 2016 et mercredi 20 janvier 2016 : « L’errance moderne », tragicomédie proposée par l’artiste Alexandre Texier. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 8 mars 2016 et mercredi 9 mars 2016 : « Prêt à partir », tragicomédie proposée la compagnie « Theatro Picaro ». 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 29 mars 2016 et mercredi 30 mars 2016 : « La conférence des oiseaux », conte chorégraphié, proposé par le danseur Pierre Lamoureux. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 29 avril 2016 et mercredi 20 avril 2016 : « Nous sommes formidables », pièce de théâtre scientifique proposée par l’artiste Rémy Boiron. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 17 mai 2016 et mercredi 18 mai 2016 : « Le véto libraire », pièce de théâtre mobilisant des marionnettes proposée par l’artiste Raymond Fiabane. 80 enfants, 70 adultes.

Les manifestations culturelles organisées en dehors de notre espace associatif et auxquelles ont participées ou assistées des maisons de culture de notre institution sont, sans soucis d’exhaustivité et à titre d’exemples :

  • 2 et 3 octobre 2015 : concerts proposés dans le cadre du Festival de musiques actuelles « Le Poulpaphone » organisé par la Communauté d’Agglomérations du Boulonnais (CAB). 40 entrées gratuites ont été distribuées aux enfants et aux adultes dans le cadre d’un partenariat avec la CAB. 9000 spectateurs (chiffre communiqué par le service « Culture » de la CAB) ;
  • 21 octobre 2015 : Exposition des œuvres en arts plastiques créées par les enfants du Centre de Jour et de la Maison Vive, prestation sur scène de la Maison de la Danse et de la Maison de la Musique lors de la « Journée territoriale des droits de l’enfant » organisée par le Conseil départemental du Pas-de-Calais dans la salle « La Faïencerie » de Boulogne-sur-mer. 24 enfants, 5 adultes. 430 visiteurs (chiffre communiqué par le Conseil départemental du Pas-de-Calais) : 75% sont des enfants des centres de loisir des communes du boulonnais ; 10% sont des moniteurs des centres de loisir ; 15% sont des parents accompagnant leurs enfants
  • Jeudi 26 novembre 2015 : pièce de théâtre « Sacha sang et or » programmée au Centre culturel Georges Brassens (commune de Saint-Martin Boulogne) ; 15 enfants, 5 adultes.
  • Vendredi 15 janvier 2016 : pièce de Molière « Le malade imaginaire » programmée au Rollmops Théâtre (commune de Boulogne-sur-mer) ; 15 enfants, 5 adultes.
  • Mardi 8 mars 2016 : Spectacle de marionnettes « Le rêve de la Joconde » programmé par le Centre culturel Georges Brassens (Saint-Martin Boulogne) ; 15 enfants, 5 adultes ;
  • Mercredi 23 mars 2016 : l’association anime le Musée de Boulogne-sur-mer, chaque Maison présentant une création originale inspirée de leur visite de l’exposition temporaire « Il était une fois ». 60 enfants, 25 adultes. 120 spectateurs (chiffre communiqué par le Musée de Boulogne-sur-mer) : 75 % sont des enfants, éducateurs et autres membres du personnel de l’association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale », 20% sont des parents, intervenants artistiques, visiteurs du musée, 5% sont des membres du personnel du musée ;
  • Samedi 14 mai 2016 : concours de battle de hip-hop proposée par leur professeur d’atelier Marine Vigneron aux enfants de la Maison de la Danse. Concours organisé à Stella-Plage avec d’autres associations locales. 6 enfants et 2 adultes ;
  • Samedi 14 et dimanche 15 mai 2016 : « Tournoi International de Basket 2016 » organisé le club d’« Europale Basket Club Wimille Wimereux » à Wimereux. Tournoi auquel a participé pour l’organisation et l’animation la Maison de la Danse et la Maison du Sport et du bien-être. 24 enfants, 4 adultes ;
  • Jeudi 26 mai 2016 : « Une cosmonaute est un souci dans notre galaxie » programmée au Centre culturel Georges Brassens (Saint-Martin Boulogne). 15 enfants, 5 adultes ;
  • Dimanche 5 juin 2016 : les enfants et les jeunes de notre institution participent à l’une des grandes fêtes populaires de Boulogne-sur-mer : « la Gainée ». Tout au long de la journée, les jeunes ont donné le meilleur d’eux-mêmes, servant aux centaines de spectateurs la délicieuse soupe de poisson. Cet apprentissage de l’esprit d’entreprendre, de la conscience du travail bien fait, est permis par la confiance renouvelée que porte à notre institution « le Club des Cent Cravates », association de chefs d’entreprise du Boulonnais et organisatrice de cet événement populaire. Notre roulotte, outil de communication construit par la communauté éducative pour valoriser le talent créatif des enfants et des jeunes des Maisons de culture de notre association, a une nouvelle fois attiré les regards curieux et enthousiastes des visiteurs. 8 enfants par Maison, 1 adulte lors de cette sortie de groupe pour chaque Maison. 4500 participants (chiffre communiqué par le Club des Cent Cravates) ;
  • de septembre 2015 à juillet 2016, matches de basket et de football organisés par des clubs locaux, et dans lesquels jouent des enfants de la Maison du Sport et du Bien-être et de la Maison des Découvreurs : les enfants et des membres de l’équipe éducative de leur Maison ont régulièrement assisté à leur prestation pour les encourager (13 enfants par Maison, 2 adultes lors des sorties de groupe).

Ratio du nombre de projets institutionnels (insufflés par la direction) par rapport au nombre de projets proposés par les équipes éducatives des Maisons :

112 actions culturelles ont été recensées durant la saison 2015-2016. Ces actions culturelles comprennent y compris les réunions des Conseils de l’institution (Conseil de la Vie Sociale, Conseil scientifique, Comités de pilotage thématiques) car elles y font participer directement les enfants et les jeunes, correspondant en cela à l’un des principes de notre politique de développement culturel.

Sur ces 112 actions, plus d’un tiers (42) a été porté par les Maisons, le reste (70) par la direction.

Cette comptabilisation est biaisée par le fait que seules les actions communiquées par les équipes pour mise en ligne sur le site Internet ont été prises en compte dans ce calcul ; des actions ont lieu mais ne sont pas relatées sur le site Internet. Le nombre d’actions culturelles portées par les Maisons est de ce fait supérieur au chiffre référence ; le ratio devrait dans l’absolu et par conséquent être proche de la parité.

  • Ateliers bi-hebdomadaires :

Description détaillée des ateliers proposés :

Chaque Maison de culture de notre institution organise dans la semaine des ateliers artistiques et culturels. Outre celle des professeurs d’atelier, la présence des enfants et de membres de l’équipe éducative y est obligatoire. Les enfants sont âgés de 6 à 18 ans.

  • Centre de Jour (atelier le lundi, de 13h30 à 15h30 et le mardi, de 9h30 à 12h30) : 15 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), 2 professeurs d’ateliers présents en alternance selon les séances (un professeur au minimum est présent à chaque séance). Contenu de l’atelier : le mardi matin, activité théâtre sous l’égide de Serge Ternisien, le lundi après-midi, activité arts plastiques sous l’égide de Sylvie Mestre.
  • Maison de la Danse (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), un professeur d’atelier. Contenu de l’atelier : danses, chorégraphies de groupe réalisées sous l’égide de Marine Vigneron.
  • Maison des Découvreurs (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), 2 professeurs d’ateliers présents en alternance selon les séances (un professeur au minimum est présent à chaque séance). Contenu de l’atelier : le lundi, activités nautiques, musculation réalisées dans les locaux du Boulogne Canoe Kayak (BCK) de Boulogne-sur-mer dans le cadre d’une convention annuelle avec cette association ; le jeudi, canne française dans les locaux du « Center training » de Boulogne-sur-mer dans le cadre d’une convention annuelle avec cette association.
  • Maison de la Musique (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), un professeur d’atelier. Contenu de l’atelier : apprentissage du solfège, composition et interprétation de créations musicales sous l’égide de Mathieu Scarpa.
  • Maison du Sport du Bien-être (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), deux professeurs d’atelier en alternance. Contenu de l’atelier : le lundi, activités sportives (sports collectifs) sous l’égide de Mathieu Turpin, éducateur sportif.
  • Maison du Théâtre et du Cirque (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), un professeur d’atelier. Contenu de l’atelier : activités circassiennes (jonglerie, équilibrisme) sous l’égide de Romuald Pierru.
  • Maison Vive (le mardi, de 17h à 19h et le mercredi, de 17h à 19h) : 4 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), 2 professeurs d’ateliers présents en alternance selon les séances (un professeur au minimum est présent à chaque séance). Contenu de l’atelier : le mardi en fin d’après-midi, atelier sports sous l’égide de Jacques Dufrenne et le mercredi en fin d’après-midi, atelier arts plastiques sous l’égide de Sylvie Mestre.
  • Un atelier « sophrologie », sous l’égide de Catherine Buffet, est proposé chaque vendredi matin de 10h à 12h aux enfants du Centre de Jour et de la Maison Vive.

Nombre de participants à ces ateliers :

En novembre 2015, 85 jeunes sont recensés dans les Maisons organisant au moins un atelier hebdomadaire obligatoire en arts, lettres, sciences, sports tout au long de la saison culturelle (du mois de septembre au mois de juillet de l’année suivante).

Pourcentage de néophytes dans l’activité artistique proposée :

Sur ces 85 jeunes, 15 sont néophytes, soit 17.6 % de cet effectif. Par néophyte, on désigne le jeune qui n’a pas pratiqué le contenu d’atelier de la Maison lors de la saison culturelle précédente.

Degré de mixité des participants :

Sur ces 85 jeunes, 17 sont des filles, soit 20 % de cet effectif.

  • Résidence-mission d’appui artistique en co-production avec la DRAC Hauts-de-France :

La résidence a débuté le 7 janvier 2016 et s’est achevée le 5 mars 2016. L’artiste Anne-Laure Poulain a été sélectionnée. Cette résidence mission d’appui artistique avait pour thème « Expérimentation et aventures vocales ». L’ensemble des enfants ainsi que des personnels ont participé aux créations artistiques proposées par Anne-Laure Poulain, c’est-à-dire 80 enfants et 70 adultes. On trouvera le contenu des actions culturelles réalisées dans le cadre de cette résidence ici.

  • Atelier organisé conjointement avec la Communauté d’Agglomérations du Boulonnais (CAB) dans le cadre des résidences CLEA (Contrat Local d’Education Artistique) co-produites avec la DRAC Hauts-de-France :

Pour la quatrième année consécutive, notre association a été invitée par la CAB pour organiser entre avril et juin 2016 des ateliers durant lesquels un enfant a pu créer de manière privilégiée avec l’artiste en résidence. Cette année Julien, 9 ans, a construit et peint avec Théophile Besson, artiste plasticien, une maquette géante détaillant les lieux d’accueil idéaux pour les dinosaures pour lesquels cet enfant éprouve bien des attachements. On trouvera les créations réalisées lors de ces séances d’atelier ici.

  • Les formations organisées en interne :

La formation dédiée spécifiquement aux personnels de l’institution et intitulée cette année « Vivez joyeux ! » a commencé le 8 janvier 2016 et s’est achevée le 15 avril 2016, à raison de deux séances pour 7 à 10 adultes par groupe. L’ensemble des 70 adultes de l’institution a suivi cette formation. On trouvera sur notre site Internet le film restituant cette formation ici.

  • Festival annuel « Journées d’Enfance » :

Notre décompte du public des « Journées d’Enfance 2016 » journée d’animation après journée d’animation est le suivant (On trouvera le contenu de notre festival (images, textes, pdf) ici) :

  • Mercredi 29 juin 2016 (manifestation publique) : vernissage de l’exposition « Chemin faisant II » au FRAC Nord Pas-de-Calais à Dunkerque : 50 enfants, 15 adultes. Cette exposition a été ouverte au public jusqu’au 25 août 2016. Le FRAC nous a communiqué le chiffre de 4820 visiteurs ;
  • Vendredi 1er juillet 2016 (manifestation organisée en interne) : réunion plénière du Conseil de la Vie Sociale : 3 enfants, 4 adultes ;
  • Samedi 2 juillet 2016 (manifestation semi-publique) : « Les grandes tables de la ferme », rassemblement de la communauté éducative et retrouvailles avec les anciennes et les anciens de l’institution : 75 enfants, 100 adultes ;
  • Dimanche 3 juillet 2016 (manifestation organisée en interne) : visionnage des « chroniques 2015-2016 », film réalisé par Lucie Legros restituant comme chaque année des moments forts de la saison écoulée. Le film est a été présenté au Cinéma « Les Stars », Boulogne-sur-mer : 50 enfants, 15 adultes.
  • Mardi 5 juillet 2016 (manifestation publique) : organisation de la régate nautique sur les bords de la Liane, à Boulogne-sur-mer : 60 enfants, 30 adultes ;
  • Jeudi 7 juillet 2016 : réunion plénière du Conseil scientifique (manifestation organisée en interne) : 1 jeune (représentant les enfants et les jeunes de l’institution au Conseil scientifique), 22 adultes ;
  • Vendredi 8 juillet 2016 (manifestations publiques) :
    • colloque « Chemin faisant » organisé dans l’amphithéâtre 1 du site universitaire Saint-Louis de l’Université Littoral Côte d’Opale (ULCO) à Boulogne-sur-mer : 130 adultes. 80 % sont les membres du personnel de l’association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale », 5 % sont des étudiants des instituts de formation locaux du champ professionnel, 5 % sont des représentants des Maisons des Solidarités du territoire, 10 % sont les intervenants du colloque ;
    • spectacle « Saisis ta chance » présenté sur la scène de la salle « Le Phenix » d’Outreau : 90 enfants, 400 adultes : 45% sont les parents des jeunes sur scène, accueillis par l’association, 25% sont les membres du personnel de l’association, 20% sont des amis de l’association (intervenants extérieurs, amis…), 5% sont des membres du Conseil d’Administration de l’association, 5% sont des représentants des services sociaux du département.

III. Relations avec les partenaires du projet :

Durant la période couverte par ce rapport final, de septembre 2015 à juillet 2016, huit partenariats avec des institutions culturelles sont en activité :

  • pour le pôle artistique, un partenariat (Direction Régionale des Affaires Culturelles Hauts-de-France) ;
  • pour le pôle international, un partenariat (association « Kuru Kofe ») ;
  • pour le pôle muséographique, deux partenariats (Fonds Régional d’Art Contemporain Nord Pas-de-Calais et Musée de Boulogne-sur-mer) ;
  • pour le pôle scientifique, deux partenariats (association d’archéologie expérimentale « Les Chalcophore » et Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP)) ;
  • pour le pôle sportif, deux partenariats (le Boulogne Canoe Kayak (BCK) et le « Training Center »).

Durant la saison 2015-2016 16 réunions ont été organisées en présence des institutions culturelles partenaires de notre association.

Les comités de pilotage « international », « communication », « muséographie, « patrimoine » et « sciences » se sont réunis chacun à 3 reprises durant la saison culturelle 2015-2016. La réunion plénière du Conseil scientifique, organisée le 7 juillet 2016, a rassemblé l’ensemble des partenaires de notre institution, ainsi que des invités d’institutions culturelles avec lesquelles nous développerons de nouveaux partenariats durant les saisons à venir.

S’agissant des budgets alloués par les institutions partenaires, nous pouvons faire part d’observations significatives à leur propos. Ainsi avons-nous constaté la mise en œuvre d’une convention triennale 2015-2018 de la part des partenaires du pôle scientifique, la création d’un planning soutenu d’ateliers proposés par les services des publics des institutions du pôle muséographique entre octobre 2015 et mai 2016 et un doublement de la valeur des œuvres prêtées par le FRAC pour exposition permanente dans notre espace dédié ainsi qu’un renfort financier conséquent de la part de la DRAC Hauts-de-France pour la réalisation de la résidence mission d’appui artistique au premier trimestre 2016.

Pourcentage de comités de pilotage dans lequel les enfants sont représentés :

On trouvera le contenu des comptes-rendus des réunions des comités de pilotage organisées durant la saison 2014-2015 ici.

Sur les 15 réunions organisées au total, 70 % ont parmi leurs participants des enfants et des jeunes de l’institution.

Notre objectif est d’atteindre le chiffre de 100 %, mais nous sommes dépendants de la disponibilité des enfants et des jeunes, dont l’emploi du temps scolaire n’est pas forcément compatible avec les horaires des réunions de comité de pilotage.

Pourcentage de partenaires prêts à reconduire le projet ou un autre projet avec le porteur de projet :

En comparant les relevés de présence des comptes-rendus des comités de pilotage de la saison culturelle 2015-2016 et ceux des comptes-rendus de la première réunion des comités de pilotage de la saison culturelle 2016-2017, 100 % de nos partenaires ont donc reconduit le projet avec notre institution.

Relations avec les Fondations :

Aux huit partenariats existants s’ajoutent une relation privilégiée de soutien à la réalisation des actions culturelles de l’association de la part de deux fondations : la Fondation Auchan sous l’égide de la Fondation de France et la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France.

Nous sommes en train de formaliser le développement d’un nouvel espace culturel et éducatif, soutenu par la Fondation Auchan sous l’égide de la Fondation de France, dédié à la valorisation de l’ingéniosité des enfants dans le cadre d’ateliers « FabLab ». Ce nouvel outil au service de l’expressivité et de l’insertion professionnelle des enfants et des jeunes de notre association sera inauguré en septembre 2017, et en lien avec les conseils et recommandations d’une nouvelle instance : « Le Conseil de la Culture d’entreprendre », composée d’entrepreneurs locaux et nationaux.

IV. Analyse des conditions de mise en œuvre :

L’intensité des actions culturelles programmées durant la période couverte par ce rapport final est élevée. On trouvera sur notre site pour s’en rendre compte le détail de ce calendrier, mois après mois, sur les 23 pages Internet ici.

Malgré cette fréquence des activités, bien qu’aussi parfois les demandes des partenaires présentèrent des jeux de contraintes inhabituels, nous n’avons pas constaté de difficultés particulières aussi bien en terme d’effectifs disponibles, de compétences à mettre en œuvre, de coordination dans le processus de conception et de réalisation, d’implication dans l’acte à accomplir, de moyens matériels à mobiliser ou de collaboration avec les partenaires concernés.

Nous analysons cette « routinisation » de l’activité culturelle par le développement et la sophistication des outils institutionnels mis en place pour piloter le programme « L’aventure de la vie » (voir à ce sujet la description des instances explicitée dans la partie I. « Evolution du contexte »), ainsi que d’une expérience conséquente, acquise au fil de ses quatre années d’existence en tant que matrice stratégique de notre projet institutionnel.

V. Impacts et valorisation du projet :

S’agissant des indicateurs et outils formalisés au préalable de notre saison culturelle, notre évaluation est d’emblée positive.

  • Pour l’objectif « Favoriser le développement personnel des jeunes accueillis », les comptes-rendus de réunions organisées chaque semaine par les équipes éducatives des Maisons de notre institution font régulièrement part d’une intégration d’un nouvel arrivant dans le groupe, facilitée par le travail en ateliers bi-hebdomadaires. Nous avons par ailleurs constaté l’inscription de jeunes âgés de 17 ans dans des structures professionnalisantes en relation avec notre approche culturelle (conservatoire de musique, club professionnel de football, etc.). Ces trajectoires correspondent à des objectifs fixés chaque six mois par les équipes accompagnant ces jeunes depuis plusieurs années ;
  • Pour l’objectif « Instituer les jeunes en tant qu’acteurs culturels du territoire », la liste des projets culturels dont fait systématiquement part notre site Internet depuis le début de notre saison culturelle 2015-2016 indique l’intensité de la dynamique culturelle de notre institution en direction du territoire ;
  • Pour l’objectif « Faire de l’enfance la question de tous », la liste des partenariats culturels explicitée dans la partie III. du présent rapport ainsi que les comptes-rendus des réunions systématiquement du Conseil scientifique et du Conseil de la Vie Sociale mis en ligne sur notre site Internet depuis le début de la saison culturelle 2015-2016, indiquent la grande diversité des parties prenantes intéressées aux thèmes et problématiques portées par le programme « L’aventure de la vie » et à sa mise en œuvre au quotidien par notre institution. On trouvera le détail de ces comptes-rendus ici et ici.

Nombre de réunions organisées par des acteurs du champ (état, conseil général, ONG /associations) pour présenter la politique culturelle des MECOP :

Durant la saison 2015-2016, deux manifestations organisées par des acteurs du champ et hors champ ont permis à notre institution de présenter le programme « L’aventure de la vie ».

  • En janvier 2016, Madame Claire Beugnet, directrice et M. Emmanuel Paris, directeur adjoint aux affaires culturelles ont été invités par la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France à présenter aux 40 lauréats de l’appel à projets « Arts et territoires 2014 » l’association et son programme ;
  • En mars 2016, L’URIOPSS Nord Pas-de-Calais a réalisé un film à propos de l’association, son programme, ses parties prenantes, film diffusé ensuite aux participants lors du 32ème congrès national de l’UNIOPSS, puis à ceux de la journée d’étude co-organisée par l’URIOPSS en septembre 2016 avec le Conseil départemental du Pas-de-Calais, et ayant pour thème : « La participation des habitants : des concepts et des pratiques ». On trouvera le contenu de ce film ici.

Le programme « L’aventure de la vie » saison 2015-2016 évalué positivement les enfants et les professeurs d’atelier :

Deux séries de résultats statistiques, l’une issue d’un questionnaire de satisfaction proposée comme chaque année au terme de la saison culturelle, en juillet 2015, et l’autre issue d’une fiche évaluative renseignée par les professeurs d’atelier au sujet de la saison écoulée, étayent ces observations.

VI. Continuité du projet :

Notre programme éducatif et culturel « L’aventure de la vie » est pluriannuel. Formulé en 2004, il constitue la matrice de notre projet d’établissement 2014-2019. Le Conseil départemental du Pas-de-Calais constitue le financeur de ce projet d’établissement, et par conséquent est le financeur principal du programme éducatif et culturel.

Nous candidatons cependant régulièrement aux appels à projet thématisant la démocratisation culturelle, l’accès à la culture, de la part des collectivités territoriales (en 2013, appel à projets « Culture à partager 2014 » de la Région Nord Pas-de-calais ; en 2014, appel à projet « Culture à partager 2015 » de la Région Nord Pas-de-Calais) et de la part de fondations privées (en 2013, appel à projets « Enfance et Culture 2013 » de la Fondation de France ; en 2014, appel à projets « Enfance et Culture 2014 » et appel à projets « Arts et Territoire 2014 » de la Fondation Daniel et Nina Carasso ; en 2016 : appel à projets « Fondation Auchan ensemble pour la jeunesse » et, pour la Fondation Daniel et Nina Carsso, présentation sur sa demande d’un programme d’actions triennal).

Nous considérons en effet que ces soutiens issus de collectivités territoriales tierces du Conseil départemental du Pas-de-Calais, et de fondations privées aux rayonnements national et international, participent de l’un des objectifs précité : « Faire de l’enfant la question de tous ».

Les documents demandés par ces prestataires d’appel à projets locaux, nationaux, et internationaux pour formaliser chaque année l’évaluation des actions entreprises dans le cadre de ces dotations, permettent par exemple à notre institution d’acquérir des compétences en matière d’intégration de la culture dans le champ de la protection de l’enfance.

Ces soutiens sont par ailleurs autant de marques de reconnaissance de la qualité de notre programme éducatif et culturel, marques de reconnaissance auxquelles sont sensibles en interne nos équipes éducatives, nos intervenants artistiques et culturels, les institutions culturelles partenaires, et en externe, notre financeur principal ; le Conseil départemental du Pas-de-Calais.

Nous continuerons par conséquent à rechercher le lien avec ces institutions tierces, productrices d’appels à projets, dans les années à venir.

 VII. Valorisation du projet :

  • S’agissant de la valorisation de la saison culturelle 2014-2015 du programme « L’aventure de la vie » :
  1. En interne :

Le programme annuel de cette saison a été présenté lors d’un moment convivial, une soirée d’ouverture de la saison, dès la première semaine d’octobre 2015, soit une semaine après le début des ateliers bi-hebdomadaires. Les enfants, les jeunes et les adultes deviennent alors les porte-paroles du programme, aussi bien pour les nouveaux entrants en cours d’année, qu’à l’extérieur de l’association – en direction des parents, notamment.

Le programme est également communiqué aux anciens de l’association et aux partenaires institutionnels afin de les inviter au rassemblement du 2 juillet, et ainsi de créer un réseau qui s’étend d’année en année.

L’association a créé au printemps 2014 une webradio, écoutable par chaque enfant et jeune de l’association sur une fréquence Internet dédiée. Cette webradio programme notamment des reportages réalisés par les enfants et les jeunes à propos des ateliers artistiques et culturels, ainsi que durant les événements (spectacles durant l’année, festival « Journées d’Enfance »).

Un  papier à en-tête est utilisé par l’institution depuis deux ans dans ses interactions avec toutes parties prenantes. Ce document fait apparaître les logos de l’ensemble des soutiens et partenaires des Maisons des Enfants de la Côte d’Opale.

Un autre outil communicationnel papier a été développé la saison précédente par l’institution : une lettre d’information trimestrielle destinée aux parents et tuteurs légaux des enfants et des jeunes de l’institution. « Lettres de mes maisons » se présente sous la forme d’un feuillet de format A3, et sa mise en page privilégie l’image, avec une phrase la commentant. Cinq blocs image / texte constituent cette lettre ; ils informent les lecteurs d’actions culturelles réalisées par les enfants et les jeunes durant le trimestre écoulé. Ce document a pour objectif de routiniser le lien entre l’institution et les parents et tuteurs légaux sous un mode autre que la seule relation administrative ou éducative, et ainsi tenter d’augmenter les probabilités que les parents et tuteurs légaux se déplacent dans les nouveaux espaces culturels investis dorénavant par les enfants et les jeunes (les musées, les centres d’art contemporain, les places publiques des communes dans lesquelles existe l’institution).

  1. En externe :

L’utilisation des NTIC et des réseaux sociaux est favorisée ; site Internet de l’association ; blogs des différentes maisons (sur la même adresse, cliquer sur les icônes correspondant à chaque maison des enfants de la culture). Des films sont systématiquement tournés sur la vie culturelle de l’association, puis mis en ligne. Les comptes-rendus des réunions du Conseil de la Vie Sociale, du Conseil scientifique et des comités de pilotage sont systématiquement publiés sur le site Internet.

Une newsletter électronique composée de la lettre de notre directeur – laquelle s’exprime bien souvent sur le programme éducatif et culturel, ainsi que les activités en cours de réalisation au sein des Maisons de culture de notre Institution, est adressée tous les trois mois à plus de six cents destinataires issus de différents mondes sociaux (services de l’Aide Sociale à l’Enfance ; institutions des arts, de la culture et du patrimoine ; universités, etc.).

La presse locale et la presse professionnelle ont communiqué à plusieurs reprises à propos de notre programme éducatif et culturel, voir sur notre site Internet le recensement de ces articles ici.

Outils : site internet, réseaux sociaux, webradio, fanzine, programme, dossier de presse, communiqués, chroniques vidéo, communication de rue (la roulotte).

  • S’agissant de la capitalisation de la saison culturelle 2015/2016 du programme « L’aventure de la vie » :

L’ensemble des activités éducatives et culturelles de cette saison a été chroniqué mois après mois sur notre site Internet. Il est de même pour les saisons culturelles précédentes.

Une plaquette présentant dans le détail des activités de la vie quotidienne des Maisons en relation avec le programme « L’aventure de la vie » est remise à l’enfant dès la commission d’admission, c’est-à-dire la première fois que l’enfant découvre notre institution et, si le comité de direction la valide, l’intégrera peu après.

Le nouveau règlement de vie des Maisons de culture de notre institution, co-réalisé par la direction, les chefs de service et le Conseil de la Vie Sociale, a intégré durant le premier semestre 2015 la culture en tant que référence éducative incontournable. Les ateliers bi-hebdomadaires continueront d’être obligatoires pour tous les enfants et les jeunes de l’institution, et une absence intentionnelle et répétée à l’un des ateliers artistiques et culturels constatée par l’équipe éducative doit être signalée à la direction.

Les formations organisées chaque année depuis trois ans par notre institution auprès des enfants et des adultes ont systématiquement articulé la culture, l’éducation, le soin, dans une même approche globale, transversale (voir à ce sujet page 6 du présent document).

En juillet 2015, nous avons appris successivement que la Fondation Auchan sous l’égide de la Fondation de France, puis la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France nous avaient retenue, pour la première lauréate de l’appel à projet « Ensemble pour la jeunesse – territoire du boulonnais » et pour l’autre, projet pilote de la Fondation pour les trois années à venir pour l’organisation de résidences arts / sciences.

VIII. Suite du projet :

Deux axes de développement, sous-tendus par les trois objectifs énoncés dans le présent document, constitueront notre effort institutionnel afin de compléter notre offre éducative et culturelle en direction des enfants et des jeunes.

Premier axe : nous voulons élargir notre rayonnement culturel. Nous travaillons à valoriser en ce sens deux résultats prévus positifs lors de la saison culturelle 2015-2016 :

  1. La résidence mission d’appui artistique co-organisée avec la DRAC Haut-de-France a permis d’accueillir l’artiste Anne-Laure Poulain en résidence pendant deux mois, de janvier 2016 à mars 2016. Cette expérience appréciée des enfants et des équipes éducatives confirmait l’évaluation faite l’année précédente de la première résidence mission d’appui artistique organisée au sein de notre association (co-production DRAC Nord Pas-de-Calais / Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale, résidence de l’artiste Marcel Mazet, janvier 2015-mars 2015). Sollicités par la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France, nous avons présenté un programme d’actions permettant le financement pour les saisons culturelles 2016-2017, 2017-2018 et 2018-2019 de résidences arts / sciences aux Maisons, durant lesquelles pendant deux mois un artiste et un scientifique se rencontrent et créent avec les enfants et les équipes éducatives des idées, solutions, œuvres, dans la continuité des parcours artistiques et scientifiques des résidents.
  1. Le Conseil scientifique de notre association soutient depuis juillet 2015 deux études pluriannuelles menées par quelques-uns de ses membres ainsi que des chercheurs invités, l’une portant sur les sentiments qu’éprouvent les enfants de l’association selon les lieux vécus dans le territoire, l’autre à propos des parcours de vie des anciennes et aniciens de notre institution et les représentations qu’ils en retirent des idées d’autonomie et d’indépendance. Nous voulons à terme publier le résultat de ces études dans des collections éditoriales prestigieuses de la littérature savante, permettant de la sorte de faire de l’enfance accueillie par notre association le sujet de champs disciplinaires au-delà de notre profession. Nous souhaitons aussi que ces études et recherches puissent nourrir des créations arts / sciences, facilitant de la sorte l’imprégnation de ces représentations et récits de vie dans la société française.

Second axe : Nous voulons développer la culture « projets » auprès des jeunes de notre institution. Nous travaillons en ce sens à valoriser un résultat non prévu positif lors de la saison culturelle 2015-2016. Lors de l’une des formations organisée en interne lors de la saison précédente, les enfants et les équipes éducatives adultes et futurs adultes ont découvert l’incroyable histoire de M. Patrick Bourdet, auteur de l’ouvrage « Rien n’est joué d’avance ».

Inspirées de ce récit biographique, des maquettes de cabanes ont été construites par les adultes pour chaque maison de culture de notre institution, permettant ainsi de réfléchir aux conditions pratiques permettant d’offrir aux enfants confiance en soi et estime des autres. Nous en avons fait part à M. Patrick Bourdet, qui nous a répondu et s’est engagé à venir à la rencontre des enfants et des jeunes de notre institution au premier trimestre 2016. M. Bourdet est devenu depuis le parrain de notre festival annuel « Les Journées d’Enfance ».

Avec son appui, et au terme de démarches auprès de fondations intéressées, nous créons une nouvelle instance de l’institution, intitulé le « Conseil de l’esprit d’entreprendre » qui, aux côtés des comités de pilotage, du Conseil scientifique et du Conseil de la Vie Sociale, rassemblera quant à elle des entrepreneurs afin de conseiller et d’accompagner les jeunes dans l’accomplissement de leurs projets d’insertion professionnelle.

Les chroniques 2015-2016 sont en ligne !

Comme à chaque saison culturelle, la réalisatrice Lucie Legros a filmé la vie des Maisons.

Retrouvez les Chroniques de la saison culturelle 2015-2016 en cliquant ci-dessous :

Etude statistique sur la sociabilité et la socialisation des enfants de notre institution générées par notre programme éducatif et culturel pour la saison 2015-2016

Le programme « L’aventure de la vie » organise l’activité des Maisons de culture de notre institution, chaque année de la troisième semaine de septembre à la mi-juillet de l’année suivante.

On trouvera sur notre site Internet le contenu de cette saison 2015-2016 ici.

Dans le cadre du suivi de la dotation octroyée à notre institution par la Fondation Daniel et Nina Carasso à l’occasion de l’appel à projet « Art et territoire 2014 », le cabinet « Nuova Vista » a proposé aux lauréats de questionner les participants de leurs activités culturelles afin de formaliser les effets qu’ils déclarent leur imputer quant à leur sociabilité et leur socialisation (estime de soi, relations à autrui, adhésion au projet institutionnel portant les activités culturelles de l’institution, inscription dans la vie de la cité).

Le questionnaire a été proposé aux enfants et aux jeunes de notre institution au terme de la saison culturelle 2014-2015, à la mi-juillet 2014.

On trouvera les résultats de cette première vague évaluative ici.

Parallèlement et à l’initiative de l’association soucieuse de croiser les regards sur les pratiques culturelles programmées en son sein, une seconde fiche a été conçue durant la saison 2014-2015, cette fois-ci par les professeurs des ateliers des pratiques artistiques et sportives de notre institution. Chaque Maison de culture organise un atelier bi-hebdomadaire obligatoire tout au long de la saison culturelle soit en arts plastiques, soit en danse, soit en musique, soit en théâtre, soit en sports ; le regard des professeurs sur leurs élèves nous est donc très important.

On trouvera les résultats de cette évaluation par les professeurs d’atelier ici.

L’usage de cet outil évaluatif de la part des professeurs est reconduit pour la saison 2015-2016, le protocole de ce questionnaire, axé sur le plaisir de faire, reste inchangé (les résultats de ce questionnaire sont publiés ici).

Considérations méthodologiques (modifications du questionnaire pour les enfants).

Le questionnaire pour lequel les enfants et les jeunes de l’institution sont sollicités a, par contre, été modifié.

Constatant que certaines formulations de questions composant la fiche « participants enfants et jeunes » ont été incomprises à l’époque par les répondants, le Conseil scientifique de l’association a en effet recommandé lors de sa réunion du 9 octobre 2015 que les enfants et les jeunes participent au développement d’une nouvelle grille, plus appropriable.

On trouvera sur notre site Internet le détail des analyses du Conseil scientifique au sujet de l’expérimentation de cet outil évaluatif (voir la partie II : « Retour sur la saison culturelle 2014-2015 et présentation de la saison culturelle 2015-2016 », ici).

Conformément à son organisation institutionnelle, l’association a sollicité le Conseil de la Vie Sociale, instance représentative de ses usagers, afin d’améliorer le questionnaire adressé aux enfants et aux jeunes pour cette seconde vague.

Le Conseil de la Vie Sociale a proposé au terme de sa réunion du 1er juillet 2016 la nouvelle version.

On trouvera sur notre site Internet le compte-rendu de cette réunion (voir la partie II : « II. Amélioration du questionnaire proposé chaque fin de saison culturelle aux enfants et aux jeunes de l’institution pour objectiver les effets du programme « L’aventure de la vie » sur leur parcours de vie » , ici).

Voici le nouveau questionnaire :

Renforcement de la capabilité / de la confiance en soi 1.     Je suis fier (fière) d’avoir participé aux différents projets culturels tout au long de l’année
2.     Le programme culturel est important pour moi
3.     Mon entourage s’est intéressé à ce que j’ai fait dans ce projet
4.     Je me suis investi(e) à fond dans ce projet
5.     Quand je fais quelque chose, je le fais bien
6.      J’ai réussi à dépasser mes difficultés
7.      Je me rends compte grâce à ce programme que je sais faire des choses aussi bien que la plupart des gens
Ouverture culturelle 8.      Je suis allé(e) voir une manifestation de [discipline pratiquée] depuis le début du projet ?
9.     J’ai prévu d’aller voir une manifestation de [discipline pratiquée] ?
10.   J’ai envie de continuer à pratiquer [discipline pratiquée] après mon départ des Maisons des Enfants de la Côte d’Opale ?
11.    Le projet m’a donné envie de pratiquer une /d’autre(s) discipline(s) artistique(s), scientifique(s) ou sportive(s) ?
12.   J’ai donné à mon entourage l’envie d’assister à des spectacles ou de pratiquer une discipline artistique, scientifique ou sportive ?
Apprentissage de la diversité 13.   J’ai appris à connaitre toutes les personnes de ma Maison grâce aux ateliers
14.   Je me suis senti(e) accepté(e) par les autres grâce aux ateliers
Construction du collectif 15.   J’ai aimé construire un projet en équipe
16.   Je me sens à l’aise avec mon groupe
17.   J’ai noué des liens avec des personnes de mon groupe
18.   Je me suis fait(e) des amis dans mon groupe
19.   J’ai noué des liens avec des personnes de toute les Maisons

Cette nouvelle version a été proposée aux enfants et aux jeunes participant aux ateliers du programme « L’aventure de la Vie », et sa distribution a eu lieu entre le 11 et le 22 juillet 2016.

Nous avons proposé ce questionnaire aux enfants des Maisons de culture de l’institution (7 Maisons de culture). Certaines accueillent moins d’enfants que d’autres ; en moyenne, nous comptons 13 enfants par Maison.

Dans un décompte détaillé, le questionnaire a été proposé à cinq Maisons accueillant 13 enfants, une Maison (le « Centre de Jour »), accueillant au moment de la distribution du questionnaire une dizaine d’enfants externes, et une Maison (la « Maison Vive »), accueillant cinq enfants.

Sur ces 81 enfants potentiellement répondant au questionnaire, 29 se sont prêtés à l’exercice, soit un taux de réponse de 35.8 %.

Pour rappel, le précédent questionnaire avait obtenu un taux de réponse de 39 %. La participation a donc été moindre cette saison, même si elle reste élevée et constitue par conséquent un exercice significatif.

Plusieurs hypothèses peuvent mettre en perspective ce résultat :

  • Le questionnaire a été proposé non pas comme un acte à réaliser obligatoirement, mais selon le bon-vouloir ;
  • La périodicité de la diffusion de ce questionnaire (mi-juillet, après le festival « Les Journées d’Enfance » clôturant chaque année la saison) correspond à des retours en familles, familles d’accueil pour les vacances estivales ; les questionnaires n’ont pu dès lors être proposés à cette catégorie d’enfants absents de nos Maisons ;
  • Des enfants et jeunes ayant participé au début de la saison culturelle ont quitté les effectifs de l’association sur décision administrative ou judiciaire ; ils n’ont pu être sollicités pour répondre à ce questionnaire. Ainsi, sur les 87 enfants potentiellement concernés par le questionnaire lors de la saison précédente, 39.5 % sont sortis des effectifs au moment où le nouveau questionnaire a été proposé.

Une fiche a été rendue incomplète, mais ces réponses manquantes à certaines questions ne pèsent pas significativement sur les résultats statistiques présentés ci-après.

Nous présenterons par conséquent dans chaque case les résultats prenant systématiquement pour référence les 29 répondants au questionnaire, et ce même si certaines fiches ne sont pas remplies selon telle ou telle question.

Analyse des réponses :

Chaque résultat donne lieu à une mise en perspective, reprenant les résultats de la saison précédente question par question.

Les enseignements que les variations observées d’une saison sur l’autre peuvent formuler seront travaillés en réunions à la rentrée avec les équipes éducatives, les comités de pilotage, les professeurs d’atelier et le Conseil scientifique.

Le travail interprétatif de ces résultats tiendra compte des limites générées par le changement, d’une année sur l’autre, de formulation de certaines questions ainsi que du taux conséquent de renouvellement des effectifs potentiellement répondant au premier, puis au second questionnaire (39.5 %).

  • Thème 1 : Renforcement de la capabilité / de la confiance en soi

Réponse 1 (réponse à la question : « Je suis fier (fière) d’avoir participé aux différents projets culturels tout au long de l’année»)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
0 10.3 89.6

Commentaire : en se référant aux résultats de la précédente saison culturelle (la formulation de question relève du même champ sémantique), le taux de réponses positives a augmenté de près de 10 %, avec un taux de réponses intermédiaires en baisse de 4 % ; le taux de satisfaction exprimé l’année dernière, déjà élevé, se renforce donc de manière notable.

Réponse 2 (réponse à la question : « Le programme culturel est important pour moi »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
10.3 31.3 58.6

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : « C’était un projet important pour moi » devient en 2015-2016 : « Le programme culturel est important pour moi »). Si cette variation rend la comparaison difficile, nous signalons pour information que le taux de réponses positives passe de 70.5 % la saison précédente à 58,6 % cette saison, soit une baisse de plus de 10 %. On observe par ailleurs un bond du taux de réponses intermédiaires, passant de 8.8 % la saison précédente, à 31.3 % cette saison.

Réponse 3 (réponse à la question : « Mon entourage s’est intéressé à ce que j’ai fait dans ce projet »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
28.6 25 46.4

Commentaire : en se référant aux résultats de la précédente saison culturelle (la formulation de question est la même), le taux de réponses négatives a augmenté de 20 %, avec un taux de réponses intermédiaires augmentant de près de 5 % (taux de réponses positives en baisse de 12 %).

Réponse 4 (réponse à la question : « Je me suis investi(e) à fond dans ce projet »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
6.9 13.8 79.3

Commentaire : en se référant aux résultats de la précédente saison culturelle (la formulation de question est la même), le taux de réponses positives augmente de 6 %, et le taux de réponses intermédiaires baisse de 10 %. Autre observation : si la saison précédente, aucun répondant n’avait répondu négativement à cette question, deux ont choisi de le faire cette saison.

Réponse 5 (réponse à la question : « Quand je fais quelque chose, je le fais bien »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
0 31 68.9

Commentaire : en se référant aux résultats de la précédente saison culturelle (la formulation de question est la même), le taux de réponses positives baisse 17 % et le taux de réponses intermédiaires augmente de 25 %. Autre observation : si la saison précédente, le taux de réponses négatives était de 6 %, cette saison il est nul.

Réponse 6 (réponse à la question « J’ai réussi à dépasser mes difficultés »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
27.5 6.9 65.5

Commentaire : en se référant aux résultats de la précédente saison culturelle (la formulation de question est la même), le taux de réponses négatives augmente de plus de 18 %, le taux de réponses intermédiaires baisse de 8 % et le taux de réponses positives ne varie pratiquement pas.

Réponse 7 (réponse à la question « Je me rends compte grâce à ce programme que je sais faire des choses aussi bien que la plupart des gens »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
14.9 17.8 67.8

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : « Je sais faire des choses aussi bien que la plupart des gens » devient en 2015-2016 : «Je me rends compte grâce à ce programme que je sais faire des choses aussi bien que la plupart des gens »). Si cette variation rend la comparaison difficile, nous signalons pour information que le taux de réponses positives augmente de près de 10 % d’une saison l’autre, que le taux de réponses négatives augmente de 6 % et que le taux de réponses intermédiaires baisse de près de 9 %.

  • Thème 2 : Ouverture culturelle

Réponse 8 (réponse à la question « Je suis allé(e) voir une manifestation de [discipline pratiquée] depuis le début du projet ?»)

% de réponses positives % de réponses négatives
69 31

Commentaire : en se référant aux résultats de la précédente saison culturelle (la formulation de question est la même), les taux de réponses restent pratiquement inchangés.

Réponse 9 (réponse à la question « J’ai prévu d’aller voir une manifestation de [discipline pratiquée] ? »)

% de réponses positives % de réponses négatives
62 38

Commentaire : en se référant aux résultats de la précédente saison culturelle (la formulation de question est la même), le taux de réponses négatives augmente de 9 %.

Réponse 10 (réponse à la question « J’ai envie de continuer à pratiquer [discipline pratiquée] après mon départ des Maisons des Enfants de la Côte d’Opale ? »

% de réponses positives % de réponses négatives
72.4 27.6

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : « J’ai envie de continuer à pratiquer la discipline artistique de ma Maison après la fin du projet » devient en 2015-2016 : « J’ai envie de continuer à pratiquer [discipline pratiquée] après mon départ des Maisons des Enfants de la Côte d’Opale ? »). Cette variation n’est cependant pas significative d’un point de vue sémantique ; le taux de réponses négatives augmente d’une saison l’autre de 7 %.

Réponse 11 (réponse à la question « Le projet m’a donné envie de pratiquer une /d’autre(s) discipline(s) artistique(s), scientifique(s) ou sportive(s) ? »)

% de réponses positives % de réponses négatives
62 37.9

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : « Le projet m’a donné envie de pratiquer une / d’autre(s) discipline(s) artistique(s) ? » devient en  2015-2016 : « Le projet m’a donné envie de pratiquer une /d’autre(s) discipline(s) artistique(s), scientifique(s) ou sportive(s) ? »). Si cette variation rend la comparaison difficile, nous signalons pour information que les taux de réponses restent inchangés.

Réponse 12 (réponse à la question « J’ai donné à mon entourage l’envie d’assister à des spectacles ou de pratiquer une discipline artistique, scientifique ou sportive ? »)

% de réponses positives % de réponses négatives
62 37.9

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : « J’ai donné à mon entourage l’envie d’assister à des spectacles ou de pratiquer une discipline artistique ? » devient en  2015-2016 : « J’ai donné à mon entourage l’envie d’assister à des spectacles ou de pratiquer une discipline artistique, scientifique ou sportive ? »). Si cette variation rend la comparaison difficile, nous signalons pour information que le taux de réponses négatives augmente de 2 %.

  • Thème 3 : Apprentissage de la diversité

Réponse 13 (réponse à la question « J’ai appris à connaitre toutes les personnes de ma Maison grâce aux ateliers »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
10.7 7.1 82.1

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : « J’ai appris à connaître toutes les personnes du groupe » devient en  2015-2016 : « J’ai appris à connaitre toutes les personnes de ma Maison grâce aux ateliers »). Si cette variation rend la comparaison difficile, nous signalons pour information que le taux de réponses négatives augmente de presque 5 %, et que les deux autres taux restent pratiquement inchangés.

Réponse 14 (réponse à la question « Je me suis senti(e) accepté(e) par les autres grâce aux ateliers »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
14.2 25 60.7

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : «Je me suis senti(e) accepté(e) par les autres » devient en  2015-2016 : « Je me suis senti(e) accepté(e) par les autres grâce aux ateliers »). Si cette variation rend la comparaison difficile, nous signalons pour information que le taux de réponses négatives augmente de 2.5 %, le taux de réponses intermédiaires augmente de 19 % et le taux de réponses positives baisse de près de 22 %.

  • Thème 4 : Construction du collectif

Réponse 15 (réponse à la question « J’ai aimé construire un projet en équipe »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
3.5 17.8 78.5

Commentaire : en se référant aux résultats de la précédente saison culturelle (la formulation de question est la même), le taux de réponses négatives baisse de plus de 5 %, le taux de réponses intermédiaires augmente de 3 % et le taux de réponses positives augmente de 8 %.

Réponse 16 (réponse à la question « Je me sens à l’aise avec mon groupe »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
10.7 10.7 78.5

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : « Je me sens à l’aise dans un groupe » devient en  2015-2016 : « Je me sens à l’aise avec mon groupe »). Si cette variation rend la comparaison difficile, nous signalons pour information que le taux de réponses négatives augmente de 2 %, le taux de réponses intermédiaires augmente de plus de 5 % et le taux de réponses positives baisse de presque 7 %.

Réponse 17 (réponse à la question « J’ai noué des liens avec des personnes de mon groupe »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
3.5 17.8 78.5

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : « J’ai noué des liens avec des personnes du groupe » devient en  2015-2016 : « J’ai noué des liens avec des personnes de mon groupe »). Cette variation n’est pas significative d’un point de vue sémantique ; le taux de réponses négatives baisse d’une saison l’autre de 2.5 %, le taux de réponses intermédiaires augmente de 6 % et le taux de réponses positives baisse de presque 4 %.

Réponse 18 (réponse à la question « Je me suis fait(e) des amis dans mon groupe »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
14.2 10.7 75

Commentaire : la formulation de la question a changé d’une année sur l’autre (saison 2014-2015 : « Je me suis fait(e) des amis dans le groupe » devient en  2015-2016 : « Je me suis fait(e) des amis dans mon groupe »). Cette variation n’est pas significative d’un point de vue sémantique ; le taux de réponses négatives baisse d’une saison l’autre de plus de 7 %, le taux de réponses intermédiaires augmente d’1 % et le taux de réponses positives baisse de plus de 7 %.

Réponse 19 (réponse à la question « J’ai noué des liens avec des personnes de toutes les Maisons »)

% de réponses négatives % de réponses intermédiaires % de réponses positives
14.2 21.4 64.2

Commentaire : cette question n’était pas posée la saison précédente.

Tableau archéologique spectacle « Saisis ta chance ! » Journées D’Enfance 2016

Tableau archéologique spectacle "Saisis ta chance !" Journées D'Enfance 2016

Création originale diffusée sur scène lors du spectacle Saisis ta chance ! :
texte de François Roy
images de Lucie Legros
avec le concours d'Aurélie, Fabrice, Kévin et Vincent pour les scènes tournées sur le site du four à sel gaulois.