MECOP

Compte-rendu de la réunion du 27 septembre 2017

Compte-rendu de la réunion du 27 septembre 2017

Présents :

Rosemary Charton, médiatrice, service des publics, Musée de Boulogne-sur-mer
Elodie Condette, chargée des expositions et de la programmation in situ, Fonds Régional d’Art Contemporain Hauts-de-France
Arnaud Debève, chargé du développement des partenariats, Musée du Louvre-Lens
Sylvie Mestre, Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale, professeur en arts plastiques du Centre de Jour et de la Maison Vive
Emmanuel Paris, directeur adjoint aux affaires culturelles, Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale
Dominique Potdevin, chargé de médiation, Fonds Régional d’Art Contemporain Hauts-de-France
Anick Traguardi-Menet, éducatrice, Maison du Cirque, Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale
Stéphanie Vergnaud, service des publics, Musée du Louvre-Lens

Absents excusés :

Marie-José Gilbert, directrice, Ecole Municipale d’Arts de Boulogne-sur-mer
Yannick Coppin, chef de service du Centre de Jour et de la Maison Vive, Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale

I. Evaluation de la saison 2016-2017, présentation de la saison 2017-2018 :

Emmanuel Paris présente aux membres du comité de pilotage les résultats statistiques du questionnaire proposé pour la troisième année consécutive aux enfants de l’association, à propos du programme culturel de l’institution. Le document est remis aux membres.

On trouvera le détail de ces résultats sur notre site Internet ici.

Emmanuel Paris signale trois enseignements significatifs à propos de cette troisième vague évaluative :

– La persistance de taux de réponses positives quelles que soient les questions posées, ce qui signale de la part des enfants une adhésion au programme culturel quant à son principe et à sa mise en œuvre ;
– Une variation tendancière à la baisse dans les réponses (positives) à la question 6 : « J’ai réussi à dépasser mes difficultés ». Emmanuel Paris informe les participants que, sous réserve d’interprétation statistique plus poussée, une hypothèse interprétative privilégiée est que la promotion 2016-2017 avait une image d’elle-même plus négative que les deux promotions précédentes ;
– La persistance des taux de réponses négatives plus hauts que pour les autres items du questionnaire, s’agissant de la catégorie 2 « Ouverture culturelle ». Emmanuel Paris dit que ces taux négatifs plus marqués sont enregistrés depuis trois ans, signifiant la difficulté des enfants à partager la richesse de leurs activités culturelles au-delà de l’espace associatif.

Emmanuel Paris présente les documents informant le thème de la saison 2017-2018. Les documents sont remis aux membres.

On trouvera le détail du contenu de ces documents sur notre site Internet ici.

Emmanuel commente la note de rentrée, présentant quelques pistes pour s’approprier le thème « Trait d’union ». Emmanuel Paris explique que cette proposition tient, comme à chaque fois, compte de plusieurs facteurs avec comme premier d’entre eux ce que vivent et expriment les enfants de l’association.

Emmanuel Paris se réfère au film réalisé le 5 avril à l’attention du colloque des « Journées d’Enfance 2017 » ; les enfants ont formulé avec Patrick Bourdet des raisonnements sur le courage au cours desquels ils ont souvent articulé deux idées, par exemple la peur et la confiance.

Il s’agit donc d’une pensée dialectique, laquelle peut être symbolisée par le trait d’union, forme syntaxique symbolisant la valorisation d’une pluralité de sens par leur jonction, leur mise en rapprochement par celui qui parle, écrit, dit.

Emmanuel Paris précise que la même énergie conciliatrice caractérise les équipes éducatives ; il s’agit pour les professionnels de faire œuvre de médiation, de facilitation du lien entre différentes parties prenantes (l’enfant, le ou les parents, les services de l’Aide Sociale à l’Enfance, l’établissement scolaire, le Juge des Enfants, etc.).

Emmanuel Paris conclut sur le fait que « trait d’union » peut aussi signifier le travail du programme culturel de l’association qui en arts, en lettres, en sciences et technologies, en sports, joint l’expressivité de l’enfant aux systèmes de mise en représentation développés par l’humanité pour représenter la généalogie, la vie, le monde, l’univers.

Emmanuel Paris prend à ce propos appui sur un ouvrage écrit par l’anthropologue Tim Ingold ; « Une brève histoire des lignes », dont on trouvera une présentation ici.

Commentant le programme mensuel de la saison 2017-2018, Emmanuel Paris informe les participants que la résidence art / science aura lieu, pour sa deuxième édition, au premier trimestre 2018, et accueillera à cette occasion un archéologue, Vincent Lascour, et une créatrice en arts décoratifs, Marion Fillancq. On trouvera plus d’informations sur le projet que les deux résidents se donnent à accomplir à l’occasion de cette résidence ici.

II. Finalisation des conventions :

II.A. FRAC Hauts-de-France :

Emmanuel Paris remercie Elodie Condette et le FRAC pour la poursuite du partenariat qui, cette saison, entrera dans sa quatrième année consécutive.

On trouvera plus d’informations sur la précédente édition de ce partenariat sur notre site Internet, ici.

Elodie Condette informe les participants que les œuvres sélectionnées cette année à propos du thème « Trait d’union » sont installées dans ce jour dans « le pigeonnier », espace d’exposition permanente de l’association. Ces œuvres seront présentes jusqu’au 6 janvier 2017 permettant aux enfants des ateliers en arts plastiques de s’en imprégner au fil de séances co-animées avec Sylvie Mestre, afin de présenter une exposition inaugurée à la fin du mois de janvier 2018 dans les locaux du FRAC à Dunkerque.

Les ateliers seront conçus par Dominique Potdevin (FRAC) et Sylvie Mestre.

Les membres confirment les dates du calendrier : le vernissage de cette nouvelle exposition aura lieu le 27 janvier 2018, et l’animation par les Maisons du parcours d’exposition est programmée, sous réserve de confirmation, le 21 février 2018 après-midi sur le modèle de l’édition précédente.

Sylvie Mestre précise que les ateliers co-animés avec Elodie Condette auront lieu pendant les mois d’octobre et de novembre 2017.

Emmanuel Paris et Anick Traguardi-Menet informent les participants que des Maisons de l’association, qui n’ont pas d’ateliers en arts plastiques en raison de leur programmation, aimeraient cependant pouvoir cette année elles aussi s’approprier les corpus proposés par les partenaires muséaux de l’association.

Un calendrier d’ateliers spécifiques pour ces Maisons leur sera proposé prochainement, permettant de visiter les œuvres exposées au pigeonnier.

II. B. Musée de Boulogne-sur-mer :

Emmanuel Paris remercie Charton pour la reconduction du partenariat avec le Musée de Boulogne-sur-mer, pour la troisième année consécutive.

On trouvera plus d’informations sur la précédente édition de ce partenariat sur notre site Internet ici.

Rosemary Charton et Emmanuel Paris précisent les deux axes organisant la nouvelle saison :

  • la découverte ludique du Musée de Boulogne-sur-Mer à l’aide de différents supports. Inspirées du thème de la saison culturelle de l’association (« Trait d’union »), chaque Maison d’enfants de l’association (sept Maisons), visitent au premier trimestre 2018 le parcours de l’exposition permanente thématisant les rituels de passages, afin de restituer les créations issues de ces visites lors d’une demi-journée d’animations au Musée en avril 2018 ;
  • proposer des opportunités de formation de pré-professionnalisation à une ou un jeune de l’association, afin d’apprendre le métier de « guide-conférencier » en s’appuyant à cette fin sur un ou des fonds exposés au public par le Musée durant sa programmation 2017-2018.

Emmanuel Paris propose à Rosemary Charton de travailler ensemble d’ici le prochain comité de pilotage, le 6 décembre, pour préciser ensemble les dates de venue de chaque Maison, et le corpus thématisant les « rites de passage » que les unes et les autres pourront découvrir et s’approprier pour en créer à leur tour une œuvre originale présentée au Musée.

II.C. Musée du Louvre-Lens :

Emmanuel Paris salue Madame Vergnaud et Monsieur Debève ; un partenariat pluriannuel entre les deux institutions prend date à partir de cette réunion.

Arnaud Debève explique que le Louvre-Lens fête cette année sa cinquième année d’existence, avec notamment un partenariat liant l’institution au centre hospitalier de Lens et notamment le service de pédopsychiatrie.

Emmanuel Paris informe les participants que le protocole convenu pour cette première année d’expérimentation avec le Musée du Louvre-Lens est le suivant : visite à la journée par le Centre de Jour, puis par la Maison Vive ; le matin : découverte d’œuvres recommandées par le service des publics du Musée, en relation avec le thème « trait d’union » et l’après-midi, atelier proposant aux enfants d’expérimenter le Light painting.

On trouvera plus d’informations à ce sujet ici.

Les dates proposées pour la venue du Centre de Jour, puis de la Maison Vive, sont les suivantes : 2 février 2018 ; 9 février 2018 ; 16 février 2018 ; 23 février 2018 ; 9 mars 2018 ; 16 mars 2018 et 23 mars 2018.

Les dates seront définitivement arrêtées d’ici trois semaines.

Emmanuel Paris remercie les participants. La prochaine réunion du comité de pilotage « exposition » aura lieu le mercredi 6 décembre 2017, de 10h30 à midi.