MECOP

Visite du FabLab « La Station », Saint-Omer, le 27 juin 2017

A l’invitation de François Cornette, parrain de notre association pour le développement du projet « Fab Lab MECOP » au nom de la Fondation Sopra Steria – Institut de France, nous avons visité mardi 27 juin 2017 l’équipement « La Station », implanté sur le parvis de la gare de Saint-Omer (62).

Etaient présents Joseph Bako, responsable du dispositif des studios, Yannick Coppin, chef de service du Centre de Jour, Nicolas Courquin, membre de l’équipe éducative du Centre de Jour et Professeur des écoles détaché de l’Education nationale, Quentin Laplace, informaticien de notre association, Emmanuel Paris, directeur adjoint aux affaires culturelles de l’association.

Aurélien Brietz, Chief Digital Officer de la Communauté d’Agglomérations du Pays de Saint-Omer et co-responsable de « La Station », nous a accueilli pour présenter ce nouvel équipement, créé voici un an et qui emménagera prochainement dans sa version définitive dans le bâtiment de la gare de Saint-Omer.

Aurélien Brietz nous a présenté les problématiques d’aménagement et de valorisation du territoire présidant à la création de ce FabLab.

On trouvera plus d’informations sur « La Station » à l’adresse ci-après :

http://pop.eu.com/lastation/

Aurélien Brietz nous a éclairé sur les fonctions des trois salles constitutives d’un FabLab :

– une pièce consacrée à « l’idéation » : il s’agit de formuler l’idée, le désir d’objet ou de service que l’on a et qui n’est pas satisfait considérant ce qui est commercialisé ;

– une pièce consacrée à la constitution d’un collectif expert permettant de préciser les manières de faire pour parvenir à la réalisation de l’idée ;

– une pièce déployant des machines permettant de fabriquer une maquette, un prototype, qui pourra appuyer toutes démarches de valorisation auprès de particuliers, d’associations, de collectivités territoriales ou d’entreprises.

Ce parcours des trois salles nous a été bénéfiques, car nous ne réfléchissions jusque-là qu’à l’installation de la troisième pièce, sous-estimant l’importance de ritualiser les deux autres espaces.

S’agissant de l’équipement machine de cette troisième pièce, la découpe laser serait pour la première année d’usage du FabLab par le Centre de Jour et les Studios l’outil le plus intéressant. On trouvera plus de détails sur ce sujet ici :

http://pop.eu.com/lastation/decoupeuses/

Aurélien Brietz nous conseille de veiller à ce que deux découpes laser soient en fonction, car l’une peut suppléer l’autre en cas de panne.

Aurélien Brietz valorise le projet « FabLab MECOP » pour sa pertinence et se rend disponible pour poursuivre ensemble ce dialogue.