fakir-melange-bimodal-3

Bilan de la saison 2018-2019 de notre programme culturel “L’aventure de la vie”

En raison de la longueur conséquente du rapport final, nous proposons un résumé des résultats du référentiel faisant bilan de la saison 2018-2019.

Bilan de la saison culturelle 2018-2019

(incluant celui des Journées d’Enfance 2019)

I. Evolution du contexte :

Les objectifs du programme « L’aventure de la vie » sont :

  1. Favoriser le développement personnel des jeunes accueillis.
  2. Instituer les jeunes en tant qu’acteurs culturels du territoire.
  3. Faire de l’enfance la question de tous.

Ces objectifs font réponse aux besoins identifiés ci-après par l’institution :

– Besoins partant de l’objectif assigné par la Nation à l’Aide Sociale à l’Enfance :

Il s’agit notamment d’aider les enfants et les jeunes à exercer pleinement, une fois devenus adultes majeurs, leurs droits et leurs devoirs de citoyens. Notre institution veut leur donner une identité culturelle, des compétences à revendiquer pour y parvenir ;

– Besoins partant des enfants et des jeunes de notre institution :

Leurs difficultés s’expliquent en partie par leur environnement culturel. Les jeunes de notre institution manquent de repères et de connaissances culturelles pour s’ouvrir au monde et trouver une place dans la société. Notre institution veut assumer ce travail éducatif ;

– Besoins partant du territoire dans lequel agit l’institution :

Le problème de l’environnement culturel est le même dans la majorité des familles boulonnaises, qui profitent peu de l’offre culturelle du territoire. Le programme « L’Aventure de la vie » vise à dynamiser l’accès à la culture dans le territoire, y compris au-delà de l’espace de l’institution.

La structuration du programme pluriannuel et pluridisciplinaire « L’aventure de la vie » est développée pour répondre aux objectifs précités.

Cette structuration est composée d’ateliers obligatoires bi-hebdomadaires pour chaque Maison de culture de notre institution ; de spectacles programmés mensuellement dans notre espace culturel : « Le café-théâtre Michel Lafond » ; de partenariats avec des opérateurs locaux et nationaux de l’action culturelle, de formations en interne destinées à cultiver la créativité, l’ingéniosité, la sociabilité ; de séjours immersifs de deux à trois mois à l’étranger ainsi que d’un festival de plusieurs jours dans le territoire, programmé chaque année aux alentours du 2 juillet, avec notamment l’organisation d’un colloque et d’un spectacle.

Le présent rapport narratif final concerne la période allant de septembre 2018 à juillet 2019.

Du point de vue de la gouvernance du programme « L’aventure de la vie », le Conseil de la Vie Sociale, le Conseil scientifique, le Conseil de la Culture d’entreprendre, les Comités de pilotage des partenariats culturels et les réunions mensuelles avec les professeurs d’atelier, le metteur en scène du spectacle et la direction sont des instances mises en place par l’institution depuis quatre ans pour accompagner et orienter sa mise en œuvre.

Ces instances associent systématiquement les enfants et les personnels aux activités et prises de décision : ils ont des représentants statutaires pour chaque instance, exceptées les réunions mensuelles avec les professeurs d’atelier, le metteur en scène et la direction. Les parents et tuteurs légaux sont représentés quant à eux par des membres élus dans le Conseil de la Vie Sociale. Les institutions culturelles partenaires du programme « L’aventure de la vie » participent aux réunions des comités de pilotage.

Cette volonté de renforcer les outils institutionnels pour piloter « L’aventure de la vie », en élargissant le périmètre des parties prenantes aux prises de décision et en augmentant la périodicité des réunions, a permis d’assurer la cohésion du dispositif en accord avec les trois objectifs précités en introduction.

Ainsi et à titre d’exemple, les enfants et les jeunes de notre institution ont-ils pu participer à peine deux semaines après la reprise de leurs ateliers bi-hebdomadaires, aux activités culturelles suivantes :

  • Concerts du festival de musiques actuelles « Poulpaphone » organisé à Boulogne-sur-mer par la Communauté d’Agglomérations du Boulonnais (les 28 septembre et 29 septembre 2018) ;
  • Spectacle « Le petit chaperon louche » au Café-théâtre Michel Lafond, espace scénique de notre association (les 3 et 4 octobre 2018) ;
  • Conférence du jeudi avec Maki Suzuki, artiste, le 5 octobre 2018 ;
  • Atelier physique / chimie en partenariat avec la Fondation SEED et l’Ecole Supérieure de Physique Chimie Industrielles de la Ville de Paris le 9 octobre 2018 ;
  • Venue du Centre de Jour et de la Maison Vive au Musée Louvre-Lens le 24 octobre 2018.

Les séquences janvier-mars 2018 et juin-juillet 2018 sont deux autres exemples remarquables de notre point de vue, illustrant cette capacité institutionnelle à intégrer les actions artistiques et culturelles dans un calendrier restreint. Nous ferons état dans le détail de ces activités dans la partie ci-après.

II. Analyse du public bénéficiaire de l’action :

Par public, nous comprenons toute personne ayant été en contact direct avec le programme « L’aventure de la vie ». Outre les enfants et les personnels de l’institution, nous incluons aussi et par conséquent les intervenants et organisateurs des manifestations, ou bien les passants dans l’espace public au sein duquel un événement est organisé, même ceux qui n’ont fait que regarder.

Cette approche est inspirée de la définition écomusée / musée de société Fédération française écomusées et musées de société :

« L’écomusée est un espace public, il réunit des hommes et des femmes autour de projets sociétaux pour le territoire et ses habitants. Cet espace ouvert et permanent ouvre au débat les questions liées aux projets et s’enrichit de toutes les expertises. Cet espace est investi par des publics : acteurs, agents, visiteurs, membres d’une communauté territoriale ou d’activité.

Les projets sociétaux sont construits et mis en œuvre par des agents (salariés) et des acteurs (philanthropes). Ces projets prennent appui sur les patrimoines naturels, culturels, matériels et immatériels pour développer le territoire et ses activités. Ces patrimoines s’épanouissent grâce aux activités de recherche et de médiation. Ces projets permettent de maintenir et de générer du lien entre les publics, mais aussi de collecter, de conserver et de partager les patrimoines. Ces projets requièrent des moyens humains, matériels et financiers. Leur concrétisation peut prendre des formes multiples allant d’outils de médiation, de communication ou de diffusion à des réalisations économiques. L’écomusée est un   processus ; les hommes et les projets peuvent changer en fonction des évolutions du territoire. »

(Proposition de définition d’un écomusée et musée de société, Fédération des écomusées et musées de société, 27-28-29 mars 2008, Marquèze).

Les termes soulignés montrent l’idée fondamentale des Maisons en tant qu’actrices publiques et citoyennes, espace d’expérimentations sociales et culturelles, qui mettent en œuvre des processus de recréation et de création nouvelle de filiations, qui permettent d’inscrire les futurs adultes de l’institution dans l’espace public, l’ordre social tels qu’ils sont, mais aussi dans des espaces publics, des ordres sociaux du territoire reformulés, réinventés.

Dans un décompte chiffré des actions réalisées entre septembre 2018 et juillet 2019, les résultats sont les suivants :

Actions culturelles programmées dans et hors l’institution :

Entre septembre 2018 et mai 2019, sept spectacles ont été organisés dons notre espace culturel, le « café-théâtre Michel Lafond », salle permettant l’accueil de 70 spectateurs. Chaque spectacle a été vu par les enfants et les personnels de l’institution, et à chaque venue de la compagnie professionnelle pour présenter son spectacle, le ou les artistes ont partagé pendant une heure le mercredi avec les enfants du Centre de Jour des savoirs, savoirs faire et savoirs être relavant de la création théâtrale, de l’art de jouer un autre que soi.

Programmation de ces spectacles, mois après mois (les chiffres sont ceux des participants en interne, et, si la manifestation s’y prête, les participants n’ayant pas de lien direct avec notre association) :

  • Mardi 3 et mercredi 4 octobre 2018 : « Le petit chaperon louche », comédie musicale. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 6 et mercredi 7 novembre 2018 : « Corne de brume », comédie sociale. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 4 et mercredi 5 décembre 2018 : « La sauvage », tragi-comédie. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 15 et mercredi 16 janvier 2018 : « Olé », danse contemporaine. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 5 et mercredi 6 mars 2019 : « Tant qu’il y aura des coquelicots dans un champ de blé », tragédie. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 2 et mercredi 3 avril 2019 : « Les gens d’ici », tragi-comédie. 80 enfants, 70 adultes.
  • Mardi 14 et mercredi 15 mai 2019 : « Nougaro tribute », musiques actuelles. 80 enfants, 70 adultes.

On trouvera le détail de cette programmation sur notre site Internet, ici.

Les manifestations culturelles organisées en dehors de notre espace associatif et auxquelles ont participées ou assistées des maisons de culture de notre institution sont, sans soucis d’exhaustivité et à titre d’exemples :

  • 28 et 29 septembre 2018 : Concerts du festival de musiques actuelles « Poulpaphone » organisé à Boulogne-sur-mer par la Communauté d’Agglomérations du Boulonnais (9000 spectateurs, chiffre communiqué par la CAB) ;
  • 13 novembre 2018 : pièce de théâtre « « L’Homme de Paille » de Feydeau et autres friandises… » programmée au RollMops Théâtre (commune de Boulogne-sur-mer) ; 15 enfants, 5 adultes ;
  • 21 novembre 2018 : Animation de la « Journée territoriale des Droits de l’enfant » organisée par la MDS de Boulogne-sur-mer à « la Faïencerie », salle de spectacle de Boulogne-sur-mer (80 enfants, 50 adultes). 450 visiteurs (chiffre communiqué par le Conseil départemental du Pas-de-Calais) : 75 % sont des enfants des centres de loisir des communes du boulonnais ; 10% sont des moniteurs des centres de loisir ; 15 % sont des parents accompagnant leurs enfants ;
  • 2 juillet 2019 : inauguration des oeuvres immatérielles et matérielles créées par Maki Suzuki lors de la résidence art / science 2019 des Maisons sur le site de la Ferme de Bertinghen (75 enfants, 150 adultes) ;
  • 11-14 juillet 2019 : Participation de l’association aux “Fêtes de la mer” organisées par la ville de Boulogne-sur-mer sur le port de Boulogne-sur-mer (350 000 spectateurs, chiffre communiqué par la ville de Boulogne-sur-mer).

Ratio du nombre de projets institutionnels (insufflés par la direction) par rapport au nombre de projets proposés par les équipes éducatives des Maisons :

158 actions culturelles ont été recensées durant la saison 2018-2019. Ces actions culturelles comprennent y compris les réunions des Conseils de l’institution (Conseil de la Vie Sociale, Conseil scientifique, Comités de pilotage thématiques) car elles y font participer directement les enfants et les jeunes, correspondant en cela à l’un des principes de notre politique de développement culturel.

Sur ces 158 actions, plus d’un tiers (62) a été porté par les Maisons, le reste (96) par la direction.

Cette comptabilisation est biaisée par le fait que seules les actions communiquées par les équipes pour mise en ligne sur le site Internet ont été prises en compte dans ce calcul ; des actions ont lieu mais ne sont pas relatées sur le site Internet. Le nombre d’actions culturelles portées par les Maisons est de ce fait supérieur au chiffre référence ; le ratio devrait dans l’absolu et par conséquent être proche de la parité.

Ateliers bi-hebdomadaires :

Chaque Maison de culture de notre institution organise dans la semaine des ateliers artistiques et culturels. Les enfants sont âgés de 6 à 18 ans.

  • Centre de Jour (atelier le lundi, de 13h30 à 15h30 et le jeudi, de 9h30 à 12h30) : 15 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), 2 professeurs d’ateliers présents en alternance selon les séances (un professeur au minimum est présent à chaque séance). Contenu de l’atelier : le jeudi matin, activité théâtre sous l’égide de Manuel Paque, le lundi après-midi, activité arts plastiques sous l’égide de Sylvie Mestre.
  • Maison de la Danse (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), un professeur d’atelier. Contenu de l’atelier : danses, chorégraphies de groupe réalisées sous l’égide de Marine Vigneron.
  • Maison des Découvreurs (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), 2 professeurs d’ateliers présents en alternance selon les séances (un professeur au minimum est présent à chaque séance). Contenu de l’atelier : le lundi, activités nautiques, musculation réalisées dans les locaux du Boulogne Canoë Kayak (BCK) de Boulogne-sur-mer sous l’égide de Jérôme Hoyer dans le cadre d’une convention annuelle avec cette association ; le jeudi, canne française dans les locaux du « Center training » de Boulogne-sur-mer sous l’égide de Jacques Demagny et de Yann Pochet dans le cadre d’une convention annuelle avec cette association.
  • Maison de la Musique (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), un professeur d’atelier. Contenu de l’atelier : apprentissage du solfège, composition et interprétation de créations musicales sous l’égide de Matthieu Scarpa.
  • Maison du Sport du Bien-être (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), deux professeurs d’atelier en alternance. Contenu de l’atelier : le lundi et le jeudi, activités sportives (sports collectifs) sous l’égide de l’équipe de la Maison (éducateurs sportifs).
  • Maison du Cirque (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 12 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), un professeur d’atelier. Contenu de l’atelier : activités circassiennes (jonglerie, équilibrisme) sous l’égide de Romuald Pierru.
  • Maison Vive (le mardi, de 17h à 19h et le mercredi, de 17h à 19h) : 4 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), 2 professeurs d’ateliers présents en alternance selon les séances (un professeur au minimum est présent à chaque séance). Contenu de l’atelier : le mardi en fin d’après-midi, atelier sports sous l’égide de Jonathan Dufour et le mercredi en fin d’après-midi, atelier arts plastiques sous l’égide de Sylvie Mestre ;

Nombre de participants à ces ateliers :

En septembre 2018, 69 enfants et jeunes sont recensés dans les Maisons organisant au moins un atelier hebdomadaire en arts, lettres, sciences, sports tout au long de la saison culturelle (du mois de septembre au mois de juillet de l’année suivante).

Pourcentage de néophytes dans l’activité artistique proposée :

Sur ces 69 enfants et jeunes, 21 sont néophytes, soit 30.4 % de cet effectif. Par néophyte, on désigne le jeune qui n’a pas pratiqué le contenu d’atelier de la Maison lors de la saison culturelle précédente.

Degré de mixité des participants :

Sur ces 69 enfants et jeunes, 23 sont des filles, soit 33.3 % de cet effectif.

  • Résidence art / science 2019 :

L’association a été sélectionnée par la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France pour organiser en 2017, 2018 et 2019 une résidence croisée art / science. La troisième édition de cette résidence a débuté en octobre 2018 et s’est achevée en juillet 2019. Le format exceptionnel de cette résidence doit au fait d’un partenariat croisé Fondation de France (Programme “Les nouveaux commanditaires”) et Fondation Daniel et Nina Carasso. L’artiste designer Åbäke fut le lauréat de cette résidence.  L’ensemble des enfants ainsi que des personnels ont participé aux créations générées pendant cette résidence, c’est-à-dire 80 enfants et 70 adultes. des artisans et entreprises locales ont été aussi sollicitées pour la réalisation des œuvres. On trouvera le détail des œuvres créées durant cette résidence ici.

  • Festival annuel « Journées d’Enfance » :

Notre décompte du public des « Journées d’Enfance 2019 » journée d’animation après journée d’animation est le suivant (On trouvera le contenu de notre festival (images, textes, pdf) sur notre site Internet, ici.

a. Mercredi 26 juin 2019 (manifestation organisée en interne) : « chroniques de nos maisons », film de la saison 2018-2019 réalisé par notre réalisatrice audiovisuelle et montrée aux enfants et aux équipes au café-théâtre Michel Lafond (70 enfants, 20 adultes)  ;(manifestation publique) : organisation de la joute nautique sur les bords de la Liane, à Boulogne-sur-mer : 60 enfants, 40 adultes. Remise des médailles avec le soutien du service des sports du Conseil départemental ;

b. Mardi 2 juillet 2019 (manifestation organisée en interne) : « Les grandes tables de la ferme », rassemblement de la communauté éducative et retrouvailles avec les anciennes et les anciens de l’institution : 75 enfants, 150 adultes ;

c. Jeudi 4 juillet 2019 (manifestation organisée en interne) : réunion plénière du Conseil de la Culture d’entreprendre, Conseil de la Vie Sociale, Conseil scientifique et comités de pilotage du programme culturel : 4 jeunes (représentant les enfants et les jeunes de l’institution dans les différentes instances), 30 adultes (membres des Conseils et comités de pilotage du programme culturel) ;

d. Vendredi 5 juillet 2019 (manifestation publique) : colloque « Y’a d’la joie » : 120 adultes. 80 % sont les membres du personnel de l’association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale », 5 % sont des étudiants des instituts de formation locaux du champ professionnel, 5 % sont des représentants des Maisons des Solidarités du territoire, 10 % sont les intervenants du colloque ; (manifestation publique) : spectacle « Notre joie demeure » : 90 enfants, 350 adultes : 25 % sont les parents des jeunes sur scène, accueillis par l’association, 50 % sont les membres du personnel de l’association, 20 % sont des amis de l’association (intervenants extérieurs, amis…), 5 % sont des membres du Conseil d’Administration de l’association, 5 % sont des représentants des services sociaux du département.

III. Relations avec les partenaires du projet :

Durant la période couverte par ce rapport final, de septembre 2018 à juillet 2019, huit partenariats avec des institutions culturelles sont en activité :

• pour le pôle muséographique, quatre partenariats (Château d’Hardelot Centre Culturel de l’Entente Cordiale ; Fonds Régional d’Art Contemporain Grand Large Hauts-de-France, Musée du Louvre-Lens et Musée de Boulogne-sur-mer) ;
• pour le pôle scientifique, deux partenariats ; pour la physique-chimie (ateliers du Centre de Jour) : Ecole Supérieure de Physique Chimie Industrielle de Paris et Fondation SEED (Schlumberger Excellence in Education Development) ;
• pour le pôle sportif, deux partenariats (le Boulogne Canoë Kayak (BCK) et le « Training Center ».
Aux huit partenariats existants s’ajoutent une relation privilégiée de soutien à la réalisation des actions culturelles de l’association de la part de quatre fondations : la Fondation Auchan sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Sopra Steria / Institut de France (Création du FabLab des Maisons pour la Fondation Auchan et la Fondation Sopra Steria ; organisation de la résidence art / science 2019 pour la Fondation de France (programme “Les nouveaux commanditaires”) et la Fondation Daniel et Nina Carasso). Outre les actions menées avec le Château d’Hardelot, la direction culturelle du Conseil départemental du Pas-de-Calais a aussi rendu possible la réalisation d’un cycle d’ateliers avec la compagnie générale d’imaginaire autour de la pièce de théâtre : “Les gens d’ici”.

Durant la saison 2017-2018, 16 réunions ont été organisées en présence des institutions culturelles partenaires de notre association.

Les comités de pilotage « international », « communication », « muséographie, « patrimoine » et « sciences » se sont réunis chacun à 3 reprises durant la saison culturelle 2018-2019. La réunion plénière, organisée le 4 juillet 2019, a rassemblé l’ensemble des partenaires de notre institution, ainsi que des invités d’institutions culturelles avec lesquelles nous développerons de nouveaux partenariats durant les saisons à venir.

S’agissant des budgets alloués par les institutions partenaires, nous pouvons faire part d’observations significatives à leur propos. Ainsi avons-nous constaté l’enrichissement de l’organisation de la résidence art / science 2019 grâce au soutien du programme “Les nouveaux commanditaires” de la Fondation de France. La Direction des affaires culturelles du Conseil départemental du Pas-de-Calais a par ailleurs permis l’organisation d’un cycle d’ateliers de 7 séances dédié de mars à avril 2019 à la réflexion sur le parcours des personnes migrantes.

Pourcentage de comités de pilotage dans lequel les enfants sont représentés :

On trouvera le contenu des comptes-rendus des réunions des comités de pilotage organisées durant la saison 2018-2019 ici.

Sur les 16 réunions organisées au total, 70 % ont parmi leurs participants des enfants et des jeunes de l’institution.

Notre objectif est d’atteindre le chiffre de 100 %, mais nous sommes dépendants de la disponibilité des enfants et des jeunes, dont l’emploi du temps scolaire n’est pas forcément compatible avec les horaires des réunions de comité de pilotage.

Pourcentage de partenaires prêts à reconduire le projet ou un autre projet avec le porteur de projet :

En comparant les relevés de présence des comptes-rendus des comités de pilotage de la saison culturelle 2018-2019 et ceux des comptes-rendus de la première réunion des comités de pilotage de la saison culturelle 2017-2018, 80 % de nos partenaires ont donc reconduit le projet avec notre institution.

La baisse de 20 % par rapport au bilan final de la saison 2018-2019 s’explique par l’arrêt de deux partenariats en septembre 2018 , l’Institut National de Recherches en Archéologie Préventive (INRAP) et l’association d’archéologie Expérimentale “Les Chalcophores” n’ont pu renouveler leur engagement pour permettre la présence d’archéologues aux séances mensuelles permettant la construction de véhicules historiques hippotractés.

Relations avec les Fondations :

Aux huit partenariats existants s’ajoutent une relation privilégiée de soutien à la réalisation des actions culturelles de l’association de la part de cinq fondations : la Fondation de France (programme “Les nouveaux commanditaires”), la Fondation Auchan sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Crédit Mutuel Nord Europe, la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Sopra Steria / Institut de France.

Nous avons pu, avec le soutien de la Fondation Crédit Mutuel Nord Europe, développer un cycle d’ateliers annuel proposés aux anciennes et aux anciens de la Maison de la Musique ; ce cycle d’atelier débute ce mois de septembre 2019.

IV. Analyse des conditions de mise en œuvre :

L’intensité des actions culturelles programmées durant la période couverte par ce rapport final est élevée. On trouvera sur notre site pour s’en rendre compte le détail de ce calendrier, mois après mois, ici.

Malgré cette fréquence des activités, bien qu’aussi parfois les demandes des partenaires présentèrent des jeux de contraintes inhabituels, nous n’avons pas constaté de difficultés particulières aussi bien en terme d’effectifs disponibles, de compétences à mettre en œuvre, de coordination dans le processus de conception et de réalisation, d’implication dans l’acte à accomplir, de moyens matériels à mobiliser ou de collaboration avec les partenaires concernés.

Nous analysons cette « routinisation » de l’activité culturelle par le développement et la sophistication des outils institutionnels mis en place pour piloter le programme « L’aventure de la  vie » ainsi que d’une expérience conséquente, acquise au fil de ses sept années d’existence en tant que matrice stratégique de notre projet institutionnel.

V. Impacts et valorisation du projet :

S’agissant des indicateurs et outils formalisés au préalable de notre saison culturelle, notre évaluation est d’emblée positive.

  • Pour l’objectif « Favoriser le développement personnel des jeunes accueillis », les enfants et les jeunes de l’association s’exprimant à propos du programme éducatif et culturel « L’aventure de la vie » à l’occasion du questionnaire proposé pour la cinquième année consécutive, ont systématiquement valorisé les effets positifs en terme de capabilité, d’estime de soi, d’intégration dans un collectif au service d’un projet commun. On trouvera les résultats du questionnaire 2018-2019 ici.
  • Pour l’objectif « Instituer les jeunes en tant qu’acteurs culturels du territoire », la liste des projets culturels dont fait systématiquement part notre site Internet depuis le début de notre saison culturelle 2018-2019 indique l’intensité de la dynamique culturelle de notre institution en direction du territoire ;
  • Pour l’objectif « Faire de l’enfance la question de tous », la liste des partenariats culturels explicitée dans la partie III. du présent rapport ainsi que les comptes-rendus des réunions systématiquement du Conseil de la Culture d’entreprendre, du Conseil scientifique et du Conseil de la Vie Sociale mis en ligne sur notre site Internet depuis le début de la saison culturelle 2018-2019, indiquent la grande diversité des parties prenantes intéressées aux thèmes et problématiques portées par le programme « L’aventure de la vie » et à sa mise en œuvre au quotidien par notre institution. On trouvera le détail de ces comptes-rendus ici.

Nombre de réunions organisées par des acteurs du champ (état, conseil général, ONG /associations) pour présenter la politique culturelle des MECOP :

Durant la saison 2018-2019, une manifestation organisée par des acteurs du champ et hors champ a permis à notre institution de présenter le programme « L’aventure de la vie ».

En avril 2019, M. Emmanuel Paris, directeur adjoint aux affaires culturelles de l’association, a participé à Paris au séminaire international organisé par l’ESSEC Business School, le Cercle Français des Fonds et Fondations et la Fondation Carasso sous l’égide de la Fondation de France au sujet de l’évaluation de l’impact sociale des actions culturelles.

VI. Continuité du projet :

Notre programme éducatif et culturel « L’aventure de la vie » est pluriannuel. Formulé en 2004, il constitue la matrice de notre projet d’établissement 2014-2019. Le Conseil départemental du Pas-de-Calais constitue le financeur de ce projet d’établissement, et par conséquent est le financeur principal du programme éducatif et culturel.

Nous candidatons cependant régulièrement aux appels à projet thématisant la démocratisation culturelle, l’accès à la culture, de la part des collectivités territoriales (en 2013, appel à projets « Culture à partager 2014 » de la Région Nord Pas-de-calais ; en 2014, appel à projet « Culture à partager 2015 » de la Région Nord Pas-de-Calais) et de la part de fondations privées (en 2013, appel à projets « Enfance et Culture 2013 » de la Fondation de France ; en 2014, appel à projets « Enfance et Culture 2014 » et appel à projets « Arts et Territoire 2014 » de la Fondation Daniel et Nina  Carasso ; en 2016 : appel à projets « Fondation Auchan ensemble pour la jeunesse » et, pour la Fondation Daniel et Nina Carasso, présentation sur sa demande d’un programme d’actions triennal ; dotation accordée par la Fondation Sopra Steria / Institut de France pour le développement d’un Fab Lab, soutien de la Fondation de France dans le cadre du programme « Les nouveaux commanditaires » ; en 2019 : appel à projets “La musique, un vecteur d’épanouissement pour tous” de la Fondation Crédit Mutuel Nord Europe).

Nous considérons en effet que ces soutiens issus de collectivités territoriales tierces du Conseil départemental du Pas-de-Calais, et de fondations privées aux rayonnements national et international, participent de l’un des objectifs précité : « Faire de l’enfant la question de tous ».

Les documents demandés par ces prestataires d’appel à projets locaux, nationaux, et internationaux pour formaliser chaque année l’évaluation des actions entreprises dans le cadre de ces dotations, permettent par exemple à notre institution d’acquérir des compétences en matière d’intégration de la culture dans le champ de la protection de l’enfance.

Ces soutiens sont par ailleurs autant de marques de reconnaissance de la qualité de notre programme éducatif et culturel, marques de reconnaissance auxquelles sont sensibles en interne nos équipes éducatives, nos intervenants artistiques et culturels, les institutions culturelles partenaires, et en externe, notre financeur principal ; le Conseil départemental du Pas-de-Calais.

Nous continuerons par conséquent à rechercher le lien avec ces institutions tierces, productrices d’appels à projets, dans les années à venir.

VII. Valorisation du projet :

S’agissant de la valorisation de la saison culturelle 2018-2019 du programme « L’aventure de la vie » :

En interne :

L’association a créé au printemps 2014 une webradio, écoutable par chaque enfant et jeune de l’association sur une fréquence Internet dédiée. Cette webradio programme notamment des reportages réalisés par les enfants et les jeunes à propos des ateliers artistiques et culturels, ainsi que durant les événements (spectacles durant l’année, festival « Journées d’Enfance »).

Un papier à en-tête est utilisé par l’institution depuis deux ans dans ses interactions avec toutes parties prenantes. Ce document fait apparaître les logos de l’ensemble des soutiens et partenaires des Maisons des Enfants de la Côte d’Opale.

Un autre outil communicationnel papier a été développé : une lettre d’information trimestrielle destinée aux parents et tuteurs légaux des enfants et des jeunes de l’institution. « Lettres de mes maisons » se présente sous la forme d’un feuillet de format A3, et sa mise en page privilégie l’image, avec une phrase la commentant. Cinq blocs image / texte constituent cette lettre ; ils informent les lecteurs d’actions culturelles réalisées par les enfants et les jeunes durant le trimestre écoulé. Ce document a pour objectif de routiniser le lien entre l’institution et les parents et tuteurs légaux sous un mode autre que la seule relation administrative ou éducative, et ainsi tenter d’augmenter les probabilités que les parents et tuteurs légaux se déplacent dans les nouveaux espaces culturels investis dorénavant par les enfants et les jeunes (les musées, les centres d’art contemporain, les places publiques des communes dans lesquelles existe l’institution).

En externe :

L’utilisation des NTIC et des réseaux sociaux est favorisée ; site Internet de l’association ; blogs des différentes maisons (sur la même adresse, cliquer sur les icônes correspondant à chaque maison des enfants de la culture). Des films sont systématiquement tournés sur la vie culturelle de l’association, puis mis en ligne. Les comptes-rendus des réunions du Conseil de la Vie Sociale, du Conseil scientifique et des comités de pilotage sont systématiquement publiés sur le site Internet.

Une newsletter électronique composée de la lettre de notre directeur – laquelle s’exprime bien souvent sur le programme éducatif et culturel, ainsi que les activités en cours de réalisation au sein des Maisons de culture de notre Institution, est adressée tous les trois mois à plus de six cents destinataires issus de différents mondes sociaux (services de l’Aide Sociale à l’Enfance ; institutions des arts, de la culture et du patrimoine ; universités, etc.).

La presse locale, les médias associatifs et les médias généralistes nationaux ont communiqué à plusieurs reprises à propos de notre programme éducatif et culturel, voir sur notre site Internet le recensement de ces articles ici.

Outils : site internet, réseaux sociaux, webradio, fanzine, programme, dossier de presse, communiqués, chroniques vidéo, communication de rue (la roulotte).

S’agissant de la capitalisation de la saison culturelle 2018/2019 du programme « L’aventure de la vie » :

L’ensemble des activités éducatives et culturelles de cette saison a été chroniqué mois après mois sur notre site Internet. Il est de même pour les saisons culturelles précédentes.

Une plaquette présentant dans le détail des activités de la vie quotidienne des Maisons en relation avec le programme « L’aventure de la vie » est remise à l’enfant dès la commission d’admission, c’est-à-dire la première fois que l’enfant découvre notre institution et, si le comité de direction la valide, l’intégrera peu après.

VIII. Suite du projet :

Trois axes de développement, sous-tendus par les trois objectifs énoncés dans le présent document, constitueront notre effort institutionnel afin de compléter notre offre éducative et culturelle en direction des enfants et des jeunes.

Premier axe (objectif : Favoriser le développement personnel des jeunes accueillis) : nous voulons développer le goût pour la composition auprès des jeunes de notre institution. Nous travaillons en ce sens à valoriser un résultat non prévu positif se manifestant lors de la saison 2018-2019. Madame Hélène Hanon, chargée des relations publiques du Château d’Hardelot, nous a proposé l’organisation d’un cycle d’ateliers à l’attention des enfants des Maisons, ainsi que de la programmation d’un spectacle musical, avec la compagnie “Le Concert d’Astrée” et à partir de l’oeuvre de Vivaldi : “Les 4 saisons”.

Deuxième axe (objectif : Instituer les jeunes en tant qu’acteurs culturels du territoire) : nous voulons élargir notre rayonnement culturel. Nous travaillons à valoriser en ce sens un résultat imprévu positif lors de la saison culturelle 2018-2019. La Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France a sélectionné le projet “La couleur de l’eau”, porté par le cabinet de médiation en art contemporain appelé « Art connexion », pour lequel nous nous sommes associés.

Enfants et jeunes réaliseront lors des ateliers de Sylvie Mestre, professeur en arts plastiques du Centre de Jour et de la Maison Vive, avec Nicolas Floc’h, artiste, des œuvres en photographie ou en 3 D inspirés des savoirs explicités par Hubert Loisel, océanographe de la base marine de Wimereux, à propos de la couleur de l’eau, autrement dit l’expression visuelle des relations chimiques entre le plancton et l’eau de mer.

Troisième axe (objectif : Faire de l’enfance la question de tous) : un résultat non prévu positif se manifestant lors de la saison 2018-2019 – l’obtention d’une dotation de la part de la Fondation Crédit Mutuel Nord Europe, permet à l’association de financer un cycle d’ateliers à l’attention des anciennes et des anciens de la Maison de la Musique. L’objectif est de produire un CD créé par ce collectif artiste, pour une commercialisation au terme de la saison culturelle 2019-2020.