Archives de catégorie : A l’honneur

De la part de Sarah : “Comment rassurer, alors que le doute parfois nous envahit ?”

Sarah, membre de notre Conseil de Vie Sociale et de l’équipe éducative de la Maison du Sport, nous envoie ce message.

Merci chère Sarah, au plaisir de te retrouver pour penser ensemble le meilleur des enfants et des jeunes de l’association.

Merci chère Sarah, ces mots font honneur à nos équipes éducatives. Fiers de travailler avec vous chaque jour, chères collègues, chers collègues.

Nous allions travailler comme chaque jour avec insouciance même si sans cesse, nous avions à l’esprit les diverses problématiques de nos jeunes accueillis et le désir d’y répondre au mieux.

Puis ces derniers temps, un autre combat s’impose à nous, un combat qui cette fois ci nous unit tous : le covid.

Alors, en arrivant aux portes de la Maison du Sport, j’ai vu des regards inquiets, pas seulement de mes collègues, mais aussi des jeunes. Interrogations sur interrogations, stress, et peur ne nous quittent pas. Mais nous poursuivons notre aide et notre accompagnement. Nous essayons de rester à l’écoute des plus jeunes, mais aussi de nos adolescents qui malgré leur « carapace » et leur « fausse assurance » se questionnent beaucoup.

Et se pose chaque jour le problème suivant pour nous éducateur : « Comment rassurer, alors que le doute parfois nous envahit ? »

C’est pourtant à cette tâche que nous nous affairons à chaque prise de poste afin de rendre ce nouveau quotidien moins dur à gérer pour nos jeunes, car oui le confinement est pesant, et difficile quelquefois.

Les journées passent, malgré un temps suspendu, les collègues et moi-même perdons doucement cette angoisse, et faisons au mieux.

Les jeunes nous disent : « On est tous dans la même galère ».
Certains nous remercient d’être là et sont heureux de nous voir franchir la porte d’entrée. Et cela nous fait du bien de l’entendre, cela nous réconforte car ce que nous vivons n’est nullement évident.

Et c’est entre temps scolaire temps de jeux et temps de vie, entre rires, fous rires et conflits que nous surmontons éducateurs et jeunes cet obstacle, en partageant ces épreuves. Espérant tous d’en voir la fin.

Sarah

Des nouvelles des Fondations

Notre association vient d’être honorée par deux Fondations, permettant de développer dans les années à venir la qualité de ses services aux enfants et jeunes de l’institution.

La Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France a accordé une dotation permettant l’organisation dans les trois années à venir d’actions artistiques et culturelles dans le cadre de notre programme L’aventure de la vie.

La Fondation Saint-Gobain a accordé de même une dotation permettant l’embellissement de la Maison du Cirque et des gîtes accueillant les intervenants artistiques et culturels.

Un grand merci aux jurys respectifs.

Ces soutiens précieux complètent les actions des Fondations d’ores et déjà en cours : Ateliers physique chimie du Centre de Jour (Fondation SEED – fondation d’entreprise Schlumberger), Conservatoires des Maisons (Fondation Crédit Mutuel Nord Europe), FabLab des Maisons (Fondation Sopra Steria sous l’égide de l’Institut de France).

 

“Notre joie demeure” : le film

La saison culturelle 2018-2019 avait pour thème Y’a d’la joie ! : tout au long de l’année les enfants et les jeunes de notre institution ont préparé dans le cadre de leurs ateliers bi-hebdomadaires le spectacle exprimant de bien des façons les fondamentaux de nos rapports au monde.

Ce spectacle, intitulé Notre joie demeure et présenté en public le 5 juillet 2019 à Outreau, est visionnable dans son intégralité  ici :

Images du vernissage de l’exposition “Y’a d’la joie” au FRAC Grand Large Hauts-de-France

Ce mercredi 25 janvier, l’exposition dont les enfants sont les commissaires d’exposition a été fêtée par les Maisons au Fonds Régional d’Art Contemporain Grand Large Hauts-de-France à Dunkerque.

Pour la cinquième année consécutive, les enfants du Centre de Jour et de la Maison Vive ont réfléchi tout au long de l’année écoulée avec Sylvie Mestre, leur professeur en arts plastiques, Elodie Condette et Louise Tillier, chargée des expositions et de la programmation in situ du FRAC et assistante de ce service, aux démarches des artistes sélectionnés par le Fonds Régional à propos du thème de notre saison : Y’a d’la joie.

Les enfants ont placé les œuvres de ces artistes pour proposer aux visiteurs du FRAC des correspondances, des associations d’idées, une mise en récit.

Cette création a l’honneur d’être muséographiée au premier étage du site, et aux côtés de deux autres expositions issues du travail d’artistes professionnels.

L’exposition “Trait d’union” peut être visitée jusqu’au 5 janvier 2020.

Un grand merci à Keren Detton, directrice du FRAC, pour la bienveillance et l’intérêt renouvelés d’année en année dont nous témoigne ce haut-lieu de l’art contemporain en Hauts-de-France.

Un grand merci à Frédérique pour la belle visite guidée ce mercredi, permettant aux enfants des Maisons de découvrir les œuvres démesurées exposées et la pensée de leurs créateurs.

Découvrez les images réalisées par Caroline, membre de l’équipe du FRAC :

Découvrez les images réalisées lors du vernissage par Sylvie et nos soins :

In memoriam Gérard-Henri Durand

Nous avons appris avec tristesse ce mois d’Août la disparition de Gérard-Henri Durand, fidèle compagnon de route des Maisons.

Gérard-Henri, intervenant régulier de nos colloques organisés à l’occasion du Festival “Journées d’Enfance”, nous enseignait notamment avec acuité et passion les grands mythes civilisationnels, de la Grèce antique aux indiens d’Amérique.

Gérard-Henri avait par ailleurs collaboré à la réalisation du Film Graines de culture, retraçant plusieurs décennies du programme éducatif et culturel de notre institution.

Les grandes tables 2019

Troisième moment fort de notre festival Les Journées d’Enfance 2019, le grand rassemblement de la communauté éducative et des anciennes et des anciens de l’institution comme chaque année le 2 juillet.

Cette année, la communauté a fêté Pierre-Yves, chef de service de la Maison du Cirque et de la Maison du Sport jusque ce mois de décembre 2018, pour son départ à la retraite (image illustrative de cet article).

Mesdames Catia Riccaboni et Marie-Stéphane Maradeix, respectivement Responsable programmes et fonds individualisés Culture de la Fondation de France et Déléguée générale de la Fondation Daniel et Nina Carasso, ainsi que leur équipe nous ont faites l’honneur de leur présence pour inaugurer les œuvres créées lors de la résidence art / science.

De nouvelles créations matérielles et immatérielles inventées par Åbäke  seront dorénavant exprimées par la communauté chaque 2 juillet jusqu’au 2 juillet 2050 pour perpétuer  et enrichir la mémoire du Petit déjeuner sous l’herbe génération après génération.

Découvrez les images réalisées par Eric, membre de l’équipe éducative de la Maison du Cirque :

Découvrez les images réalisées par Sebastien, membre de l’équipe éducative de la Maison des Découvreurs :

Préparation de notre spectacle : un personnage construit par M. Jean-Baptiste Manessier

François, metteur en scène de notre spectacle ce 5 juillet en la salle “Le Phenix” d’Outreau, nous transmet textes et images accueillant Pinocchio, personnage de bois et de rouages qui sera avec les enfants au cœur de cette création célébrant en public l’achèvement de note saison culturelle.

Pinocchio a été réalisé par Monsieur Jean-Baptiste Manessier, que nous remercions vivement pour ce soutien oh combien magnifiant.

Découvrez les images de la réalisation de Pinocchio :

François est en train de travailler à l’adaptation de Pinocchio pour les besoins de notre spectacle. Découvrez les images qu’il nous transmet :

 

 

Qu’est-ce-que c’est ?

Maki/åbäke (not from the studio), artiste designer en résidence cette année dans nos Maisons pour réaliser avec la communauté éducative et des artisans la valorisation du rassemblement annuel ainsi que du site archéologique Le petit déjeuner sous l’herbe, lance un appel pour agrémenter l’imaginaire collectif des œuvres qui seront inaugurées le 2 juillet 2019.

Voici le contenu de ce quizz (texte et images de Maki/åbäke (not from the studio) :

À ma première venue à la ferme, j’avais déjà remarqué – et c’est une atteinte à mon ego – que Les Maisons des enfants de la Côte d’Opale ne m’avaient pas attendu pour faire des projets.

D’ailleurs, l’abondance et les qualités exceptionnelles de ces entreprises créatives étaient si ambitieuses que cela force l’humilité ! Je n’avais jamais participé à forger des outils en bronze, construire une charrette ou maintenir un jardin médiéval. Il est apparu que toutes ces activités étaient encore présentes quand on regarde un peu. Certains en l’état comme la charrette mais d’autres en ruines, demandant leur réactivation par un récit pour celui et celle qui posent la question “Qu’est-ce que c’est ?” à la vue d’une pierre étrange qui s’avère être une céramique ou une structure métallique sur une paroi qui a autrefois fait pivoter des géants.

Je vous invite donc à rajouter des images dans l’album que je créée aujourd’hui ci-dessous, mais aussi à répondre à cette question si vous savez ce que ces photos montrent par fragments.

 

 

 

Rencontres dans le temps : les enfants pensent tous les âges (premier épisode)

Invitées pour la cinquième année consécutive par le Musée de Boulogne-sur-mer, les Maisons explorent ce que l’humanité a léguée pour exprimer l’aventure de la vie.

Anthony (Maison des Découvreurs), David (Maison Vive), Julien (Maison de la Musique), Kilian (Maison du Cirque), Lukas (Maison du Sport), Steven (Maison de la Danse) ont candidaté pour des pérégrinations avec Åbäke (collectif artiste européen dont Maki, designer, est membre), lauréat de notre résidence art / science 2019, permettant de cheminer à travers le temps dans ce haut-lieu des traces, indices, objets de toutes époques et de toutes contrées.

Pour cette enquête dont la première étape commence ce 26 janvier et s’échelonne jusqu’au mois de juin, il s’agira d’examiner de séance en séance comment des civilisations ont créées des œuvres à l’attention des générations futures, et ce qu’elles ont bien voulu nous dire pour signifier l’essentiel.

L’aventure vécue par les enfants accompagne pas à pas le développement d’œuvres créées par Åbäke afin de ritualiser le rassemblement annuel du 2 juillet et le site archéologique du Petit déjeuner sous l’herbe.

Prochaine venue de nos chercheurs inter-temporels dans ce château construit à partir du XIIIème siècle ; 16 mars 2019.

Présentation en avant-première du film “Graines de culture”

Vendredi 25 janvier 2019 sera présenté en avant-première “Graines de culture”, film relatant l’histoire du programme éducatif et culturel L’aventure de la vie.

L’aventure de la vie a été inventé au début des années 2000 par M. Eric Legros, alors directeur de l’association “La Maisons des Enfants de la Marine”, association co-fondatrice de notre institution.

On trouvera différent textes écrits par M. Legros et permettant de comprendre cette aventure humaine et ses bienfaits pour les enfants, ici.

Voici le texte présentant “Graines de culture” :

Graines de culture.

Film de Lucie Legros,

Produit par « La Maison des Enfants de la Marine »

“Graines de culture raconte 30 années de l’histoire d’une association, « La Maison des Enfants de la Marine », fondée en 1902, et de son institution, les histoires d’hommes et de femmes qui les animent, l’histoire des enfants qui y sont accueillis.

Offrir un environnement culturel pour éduquer, soigner,  enseigner  est la réponse qu’elle a choisie depuis 1989.

La plupart de ces jeunes ont besoin de cet environnement  pour se poser, se ressourcer, et inventer leur avenir. Pas si facile… Certaines de ces histoires sont tragiques. Ces jeunes rencontrent ici du bon et du beau, la bienveillance de professionnels qui acceptent de penser la vie et l’institution, et de s’engager à la bonne place. D’autres histoires sont moins dramatiques, et pour tous, c’est l’accès aux droits, et en particulier à la culture, pour penser sa vie.

….Il existe non loin de chez vous, de chez nous, une maison des enfants de la culture… enfin, c’est ainsi que ses habitants voudraient qu’on la reconnaisse.

Là-bas, on chante, on danse, on jongle, on virevolte, on joue, on plante, on fait des séminaires sur la joie de vivre, on accroche des vœux dans les arbres, on enterre des p’tits déjs… allez savoir pourquoi…

A l’origine, il y a un rêve, né dans un contexte, urgence d’horizons à trouver, à créer, pour des enfants cabossés. Fruits ou graines d’une société malade, tel un écosystème déséquilibré, carencé de justice sociale ou quand l’horizon disparaît dans un épais nuage de court terme.

C’est par ces mots que l’auteure, Lucie Legros, introduit ce film qui nous invite à une itinérance poétique et initiatique.”

Cliquez sur l’image pour découvrir les informations permettant de s’inscrire à cette diffusion en avant-première :

image001

Le film est visionnable dans son intégralité ici.