Archives de catégorie : La culture sportive

Formules 1 sur la plage d’Hardelot

Ce 27 août, durant une journée co-organisée par le Centre de Jour et la base nautique de Neufchâtel-Hardelot, les enfants de la Maison du Cirque et de la Maison Vive ont virevolté sur la plage d’Hardelot.

Découvrez les images réalisées par Elodie et Christophe, membres de l’équipe éducative de la Maison du Cirque :

La vie de foyer !! Comment ça se passe depuis le confinement ? : La Maison du Sport par monts et par vaux (épisode 95)

Les 20 et 21 juin, la Maison du Sport a crapahuté dix-huit kilomètres dans les beaux paysage du Boulonnais, et a notamment nettoyé le rivage des déchets échoués sur les plages.

Découvrez les images réalisées par Sarah, membre de l’équipe éducative :

 

La vie de foyer !! Comment ça se passe depuis le confinement ? : Les jeux olympiques (épisode 94)

Ce 2 juillet matin, la Maison des Découvreurs s’est échauffée avant d’enchaîner avec le grand repas annuel.

Découvrez les images transmises par Jonathan, membre de l’équipe éducative :

La vie de foyer !! Comment ça se passe depuis le confinement ? : La bonne pêche (épisode 93)

Ce 30 juin, la Maison du Cirque a organisée une partie de pêche permettant aux enfants de constater qu’un poisson, même sous la pluie, préfère rester dans l’eau.

Découvrez les images transmises par Théo, membre de l’équipe éducative :

Lettre de Shila : “Le monde à ma mesure”

A l’attention des enfants et des équipes de la part de M. Henri Villeneuve, membre de notre Conseil d’administration.

Henri voisine d’année en année non loin de chez Shila et lui a parlé de vous : Shila est très intéressée et souhaite converser avec vous, malgré sa timidité, tant elle vous apprécie d’ores et déjà selon les  dires élogieux d’Henri.

Etes-vous d’accord pour dialoguer avec cette créature de plusieurs tonnes ?

Henri et Emmanuel, directeur adjoint aux affaires culturelles de notre association, seront vos porte-parole.  Shila vous répondra sans fautes.

Bonjour chers enfants,

Mon cher voisin Henri me dit que cette semaine de rentrée, vous patientez sagement devant le portail de l’Ecole avant d’entrer le matin sous l’autorisation de la directrice ou du directeur d’établissement tant il faut faire attention à ce que chaque classe soit bien installée pour que le virus ne se propage pas.

Henri me dit que pendant ces moments d’attente, vous aimez poser à vos éducatrices et éducateurs des questions arithmétiques. Compter le nombre de tours sur vous-mêmes que vous venez de faire en tournant comme dans un manège, ou combien de dodos avant de revoir Maman, Papa : ce sont là en effet des questions très importantes.

Et puis mon cher voisin Henri me dit aussi que le week-end, quand vous partez en randonnée, vous savez exactement le nombre de kilomètres parcourus pour en conclure que c’était une sacrée aventure.

Savez-vous combien de kilomètres moi, l’éléphante, je parcours quand je suis mon cornac pour aller entretenir la forêt ?  Quarante kilomètres maximum, me dit Henri. Il faut vous dire que souvent je suis véhiculée à bord d’un camion pour rallier le lieu de mon travail.

Ma copine Jis me dit que certaines de mes cousines et cousins sauvages, pourchassés par des personnes mal intentionnées, ont pu parcourir deux cents kilomètres en une journée.

Emmanuel, l’ami de mon voisin Henri, m’a dit que d’après les chercheurs qui, tout comme ma copine Jis, observent la vie sauvage, l’animal parcourant le plus grand nombre de kilomètres à l’année serait le loup gris de Mongolie : sept milles deux cents quarante sept kilomètres d’après leur relevé ! Ouille ouille ouille, j’en ai mal aux pattes rien que d’y penser.

Quand nous autres les pachydermes nous courrons, nous pouvons aller presqu’aussi vite que l’humain le plus rapide du monde, bien qu’étant bien plus lourds. Nous avons été chronométrés à quarante kilomètres / heure. Moi l’éléphante contemplative, je suis admirative de votre recordman du monde du cent mètres ; Mister Usain Bolt, a été chronométré à quarante-quatre kilomètres / heure lors de son record du monde :

Chez les animaux, l’animal le plus rapide est un oiseau : un faucon pèlerin qui a pu être chronométré à trois-cents quatre-vingts neufs kilomètres / heure en vol piqué ! Cette performance folle le place parmi les voitures d’humains les plus rapides du monde. L’animal le plus lent de tous est le paresseux : vous savez ? Sid, dans « l’âge de glace ». Il se déplace en moyenne à la vitesse de deux mètres par heure.

Emmanuel m’a expliqué qu’il avait été nommé “paresseux” car les humains s’exaspéraient de sa lenteur. Moi l’éléphante qui ait plusieurs rythmes selon ce que mon corps permet pense que la lenteur peut être une sagesse.

Et savez-vous combien mesure l’animal le plus grand du monde, et l’animal le plus petit du monde ? Quarante-cinq mètres, pour la baleine bleue, et sept, huit millimètres pour la grenouille Paedrophryne amauensis. Autant je ferais attention à ne pas marcher sur cette grenouille, autant je ferais attention à laisser passer la baleine s’il y a une priorité à droite au rond-point devant la plage.

Je me demande combien vous mesurez, selon les années. Pour moi, vous grandissez chacun à votre façon.

Mais tout cela, chers enfants, pose la question la plus intéressante de toutes : combien de kilomètres par jour pensez-vous que nous tous, vous les enfants, vous les humains, nous les animaux (mais aussi mes chères bananes ou noix de coco) parcourront dans l’univers quand la Terre tourne autour du Soleil en une année ?

Et bien c’est deux millions cinq cents soixante-treize milles deux cents cinquante-deux kilomètres. Oui oui, et à la vitesse incroyable de cent sept milles trois cents vingt kilomètres / heure.

Extraordinaire n’est-ce pas ?

Beaux déplacements chers enfants,

A demain,

Shila

On rembobine : “Joutes nautiques sur la Liane” (3 juillet 2017)

Aujourd’hui, et pour continuer ce reportage à travers le temps à propos de ce que nous sommes, ce à qui nous le devons, et ce pour quoi nous agissons tous les jours, et par ordre d’ancienneté de nos archives : les enfants joutent le 3 juillet 2017 sur la Liane, fleuve traversant de part en part Boulogne-sur-mer, lors d’une compétition co-organisée avec le BCK dans le cadre du festival Les Journées d’enfance.

Un grand merci à Maxime Beaumont, qui a remis aux participants médailles et trophées honorant le panache des Maisons.

Découvrez les images réalisées par Eric, membre de l’équipe éducative de la Maison du Cirque :

Découvrez les images réalisées par nos soins :

Un grand merci à Paulo et au comité de pilotage patrimoine de notre association pour ce travail, ainsi qu’à Quentin, notre informaticien et Fabmanager de nos Maisons (pour découvrir l’activité des comités de pilotage ayant soutenu cette action culturelle, choisir la rubrique dédiée en cliquant sur le lien référencé ici).

La vie de foyer !! Comment ça se passe depuis le confinement ? : Un grand merci au Center training (épisode 89)

Ce 16 juin, le Center training a offert aux enfants de la Maison des Découvreurs de nouveaux équipements, permettant de préparer la reprise des sports de contact dans le cadre de leur atelier hebdomadaire dès les autorisations gouvernementales officialisées à ce sujet.

Un grand merci à Yann et à l’équipe.

 

 

La vie de foyer !! Comment ça se passe depuis le confinement ? : 18 kilomètres à pieds, ça n’use que les souliers (épisode 87)

Théo, membre de l’équipe éducative de la Maison du Cirque, nous envoient des photos prises lors de la randonnée pédestre ce 14 juin.

18 kilomètres à partir d’Ostrohove, en passant notamment par la plage de Boulogne-sur-mer.

Hardis fiers Circassiens !

On rembobine : “Concours européen d’armes de jet préhistoriques” (6 novembre 2016)

Aujourd’hui, et pour continuer ce reportage à travers le temps à propos de ce que nous sommes, ce à qui nous le devons, et ce pour quoi nous agissons tous les jours, et par ordre d’ancienneté de nos archives : la participation des Maisons au Concours européen d’armes de jet préhistoriques, organisé à Berck-sur-mer le 6 novembre 2016.

Un grand merci à André.

Un grand merci à Paulo et au comité de pilotage patrimoine de notre association pour ce travail, ainsi qu’à Quentin, notre informaticien et Fabmanager de nos Maisons (pour découvrir l’activité des comités de pilotage ayant soutenu cette action culturelle, choisir la rubrique dédiée en cliquant sur le lien référencé ici).

On rembobine : “Régate nautique sur la Liane” (5 juillet 2016)

Aujourd’hui, et pour continuer ce reportage à travers le temps à propos de ce que nous sommes, ce à qui nous le devons, et ce pour quoi nous agissons tous les jours, et par ordre d’ancienneté de nos archives :  les enfants naviguent le 5 juillet 2016 sur la Liane, fleuve traversant de part en part Boulogne-sur-mer, lors d’une compétition co-organisée avec le BCK alliant paddle et canoë dans le cadre du festival Les Journées d’enfance.

Les vainqueurs de cette édition 2016 furent, pour le paddle, Sullyvan de la Maison des Découvreurs, et pour la course-relais en canoës deux places, la Maison du Cirque.

Un grand merci à Sébastien, membre de l’équipe éducative de la Maison des Découvreurs, pour ce film réalisé au fil de l’eau :

Un grand merci notamment à Eric, membre de l’équipe éducative de la Maison du Cirque pour ces photos :