Archives de catégorie : La vie des projets et des maisons

La vie des projets et des maisons

Exposition “Rien n’est joué d’avance” : installation du prêt d’œuvres en “salle sophro”

Les œuvres prêtées pour deux mois par le Fonds Régional d’Art Contemporain Grand Large – Hauts-de-France et le Musée de Boulogne-sur-mer dans la salle d’exposition de notre association sont arrivées.

Maria et Thibault, venus de Dunkerque, Priscilla, Francis et Stéphane venus de Boulogne, avec dans le coffre de leur camionnette les créations artistiques choisies pour ce projet, ont placé consciencieusement, avec beaucoup de soins, d’attention, les objets composant ce nouveau parcours d’exposition à l’attention des enfants et des jeunes de notre institution.

Tandis que Maria, Priscilla regardaient l’espace de la “salle sophro” et positionnaient chaque création à la place qui lui revenait, Thibault utilisait un laser pour mesurer exactement l’horizontale des cartels fixés au mur pour dire la généalogie de la création exposée à leurs pieds, Francis et Stéphane accrochaient des dessins et peintures d’un autre siècle.

Les photos réalisées durant cette fabrique du thème qui est le nôtre jusqu’au terme de notre saison culturelle Rien n’est joué d’avance sont ici :

A partir de ce jour et pendant deux mois lors d’ateliers animés conjointement par Sylvie, professeur en arts plastiques du Centre de Jour et de la Maison Vive, et Alexandra, Marion, respectivement médiatrices des services des publics du Musée et du FRAC, les enfants vont étudier la démarche des auteurs des œuvres installées en “salle sophro” mais aussi à Boulogne-sur-mer et à Dunkerque afin de créer à leur tour un parcours d’exposition, lequel sera inauguré le 18 septembre 2020 au Musée de Boulogne-sur-mer.

Plus d’informations sur les œuvres installées en salle sophro ici.

Images de la quatrième séance de l’atelier patrimonial mensuel

(Image illustrative : The Luttrell Psalter, British Library, add 42130 f.162,  date estimée : 1325-1340).

Ce 12 février a eu lieu la quatrième séance de l’atelier mensuel consacré à la fabrique à l’échelle 1 d’une charrette ayant circulé au XIVe siècle sur des routes non loin des Maisons, et permettant aux plénipotentiaires du Royaume de France de rallier le lieu de négociation avec les envoyés du Royaume anglais pour convenir d’un traité de paix durable.

Apanages.svg

Cet atelier est animé par Christophe, chef de service de la Maison du Cirque et de la Maison du sport. Spéciales dédicaces à Jean-Michel et Guilhem, respectivement charpentier et ébéniste orfèvres, qui rejoindront les enfants en juillet 2020 pour mettre la demoiselle sur ses quatre roues.

Découvrez les images réalisées par Elodie, membre de l’équipe éducative de la Maison du Cirque :

Découvrez les images réalisées par Jonathan, membre de l’équipe éducative de la Maison des Découvreurs :

Découvrez d’autres images réalisées ce jour :

Images du spectacle « On dirait ton père »

Ce mardi  11 février au café-théâtre Michel Lafond, espace scénique de notre institution, Fabienne, Marion et Thomas ont proposé aux enfants et aux équipes éducatives une première représentation de On dirait ton père, comédie sociale dépeignant les stéréotypes de genre (la féminité, la masculinité, l’adolescence, l’âge adulte).

Léa, Zoé et Ted, les trois personnages incarnés sur scène, grandissent au fil d’épreuves existentielles en quête du bonheur et de l’accomplissement de soi. Ces épreuves ne sont pas mineures, puisqu’il s’agit de se confronter aux desiderata des parents quant à l’insertion professionnelle ou les personnes qu’il est bon d’éviter dans son cercle amical.

Les relations humaines sont au cœur de cette satyre du monde contemporain ; en famille, en couple, au travail, dans l’espace public,  Léa, Zoé et Ted ballotent entre ce qu’il est socialement permis de dire et de faire, et les transgressions qu’une personne peut s’accorder pour s’accomplir.

Fabienne, Marion et Thomas ont incarné multitude de situations de la vie quotidienne durant lesquelles ces recherches de soi sont en jeu ; le suspens est grand jusqu’au terme de la pièce : ces personnages vont-elles réussir à se trouver ? Le dénouement propose un message d’espérance apprécié des enfants composant notre public.

L’après-midi de ce mercredi 12 février, Fabienne, Marion, Thomas et Gauthier, régisseur du spectacle, rencontrent les enfants du Centre de Jour pour dialoguer ensemble sur le plaisir du jeu. Une seconde représentation de “On dirait ton père” sera présentée aux enfants et aux équipes ce mercredi soir.

Découvrez les images réalisées ce 11 février :

En avant-première : créations théâtrales des enfants du Centre de Jour en prévision de la journée “Addictions”

Mercredi 3 juin, sera organisé par l’Association d’Action Educative du Tribunal Pour Enfants de Boulogne-sur-Mer en la salle La Faïencerie de Boulogne-sur-Mer un forum de sensibilisation aux addictions.

Cette manifestation proposera aux habitants nombreuses animations, ateliers pédagogiques, créations sur scène, pour sensibiliser aux addictions, leurs effets, les moyens possibles pour y remédier.

Notre association participera à ce forum, en proposant des saynètes inventées et réalisées par les enfants du Centre de Jour, dans le cadre de leurs ateliers théâtre hebdomadaires.

Découvrez les quatre films transmis par Manuel, professeur de l’atelier (merci d’allumer l’audio de votre ordinateur au préalable du lancement des vidéos) :

 

 

 

 

Atelier addictions à la Maison des Découvreurs

Ce lundi 3 février, Madame Vershoore, infirmière au centre d’addictologie du centre hospitalier de Boulogne-sur-mer, est venue dans notre unité pour effectuer une animation de prévention contre les risques d’addiction au tabac, à l’alcool et aux écrans :

j’ai adoré, en plus ça nous explique les risques pour plus tard. J’ai appris que la chicha était 5 fois pire qu’une cigarette, parce que il y a beaucoup plus de fumée. Dans la fumée des cigarettes il y a 4000 produits nocifs. Cela peut provoquer des graves maladies. La dame était très sympa avec nous, elle a répondu à toutes nos questions, et en plus elle nous a offert plein de bonbons !” Charlotte, 10 ans.

J’ai beaucoup aimé ce que la dame disait parce qu’elle nous a appris plein de choses sur les risques quand on consomme trop de tabac et d’alcool. Elle nous expliqué aussi que passer du temps devant les écrans ça peut être bien, mais pas de trop non plus. Elle nous a expliqué que les jeux vidéos peuvent développer nos réflexes, notre imagination, nos repères dans un espace en 3D mais que si on passe trop de temps dessus on va rater le train du sommeil. Pour les téléphones, il y a beaucoup de lumières bleues qui empêchent de trouver le sommeil. Le sommeil est important pour le cerveau. J’ai tout compris parce qu’elle a bien expliqué” Sofiane, 12 ans.

(Texte et images transmis par Jonathan, membre de l’équipe éducative).