Archives de catégorie : Le centre de jour

Le centre de jour

Le Centre de jour dans les étoiles

Ce mardi 31 janvier, l’équipe du Centre de Jour a réalisé sa première sortie culturelle de l’année en se rendant au Channel à Calais y découvrir un spectacle étonnant où enfants et adultes sont restés ébahis devant la prestation de Stereotoptik, une histoire d’amour sur l’expansion de l’univers !“.

(Texte et images d’Olivier, membre de l’équipe éducative).

Images de la dernière séance du cycle annuel d’ateliers musicaux au Centre de jour

Ce 24 janvier, au terme de sept séances rendues possibles grâce au partenariat avec les Jeunesses Musicales de France pour cette saison 2022-2023, Johan Prigent, professeur de l’atelier musical du Centre de jour a proposé aux enfants et à l’équipe un concert guitare (Johan Prigent) / violoncelle (Jehan Saison) parcourant les compositions issues de lointaines contrées. Les enfants se sont ensuite joints au duo pour agrémenter ces belles sonorités d’instruments rythmiques. Découvrez les photos et vidéos réalisées par Olivier, membre de l’équipe éducative :

Un grand merci à Jehan Saison qui a permis aux enfants à la suite de ce concert de s’initier au violoncelle, cet instrument merveilleux :

Rendez-vous à l’automne, pour une nouvelle édition de cet atelier.

Images du spectacle “Monsieur Antoine ou “l’honneur de vous instruire”. Une “autre” explication du monde !”

Ce mardi 17 janvier au café-théâtre Michel Lafond, espace scénique de notre institution, l’acteur et auteur Antoine Dubroud a présenté aux enfants et aux équipes éducatives une première représentation de sa création  : « Monsieur Antoine ».

« Monsieur Antoine » est un personnage qui fait autorité bien qu’agissant en magie, poésie, photographie – aussi malicieux qu’expert en toutes choses, et prêt à répondre aux questions les plus alambiquées, fussent-elles à propos de ce qui régit l’univers et notre monde terrestre.

Antoine Dubroud a emmené les enfants au pays des cartes à jouer et des ballons à gonfler, et au fil de ses tours de passe-passe toutes et tous ont su donner vie grâce à cet amour partagé pour les lois de la pataphysique.

Mercredi 18 janvier, Antoine et son équipe ; Véronique, Xavier, ont rencontré les enfants du Centre de Jour pour dialoguer sur les tours de magie, puis ont proposé une seconde et dernière représentation de « Monsieur Antoine ». Découvrez les photos prises par Olivier, membre de l’équipe éducative, avec l’aimable autorisation d’Antoine :

Retrouvez les photos prises ce mardi 17 janvier avec l’aimable autorisation d’Antoine par Bruno, chef de service du DMAD/DARF et de la Maison de la Danse :

Que ressentent les machines numériques ?

Ces 10 et 17 janvier, les enfants du Centre de Jour ont poursuivi leur exploration de l’expression des émotions au moyen des machines numériques du Fablab de notre association.

Découvrez les images transmises par Sylvie, professeure en arts plastiques du Centre de jour.

Images de la séance du 10 janvier :

Images de la séance du 17 janvier :

“Travail autour des émotions”

Ce 17 janvier, dans le cadre de l’activité arts plastiques, atelier menée par Sylvie, professeure en arts plastiques du Centre de jour, les enfants du groupe passent par petit groupe le mardi matin au Fablab où nous accueille Quentin.

Au programme, les jeunes griffonnent une ou plusieurs émotions sur une feuille de dessin. Puis, place à la numérisation d’une émotion choisie en utilisant le logiciel prévu à cet effet. Et pour finir, place à l’impression en 3D grâce à l’imprimante. Dany, Julien et Théo qui se sont montrés très inspirés.”

(Texte et images d’Olivier, membre de l’équipe éducative du Centre de jour).

Atelier mensuel du Fablab des Maisons

Ce 18 janvier a lieu la troisième séances mensuelle de l’atelier Fablab des Maisons, organisé par Quentin.

Découvrez les images réalisées lors du tour de passage de la Maison de la Danse :

Atelier mensuel “Charrette des Conférences de la paix”

Ce 18 janvier a lieu la troisième séance mensuelle de notre atelier patrimonial, consacré à la fabrique à l’échelle 1 d’une charrette ayant circulé au XIVe siècle sur des routes non loin des Maisons, et permettant aux plénipotentiaires du Royaume de France de rallier le lieu de négociation avec les envoyés du Royaume anglais pour convenir d’un traité de paix durable.

Apanages.svg

Cet atelier est animé par Christophe, chef de service de la Maison du Cirque et de la Maison du sport. Bravo les enfants, bravo Christophe, bravo Thierry.

Découvrez les images réalisées lors du tour de passage de la Maison de la Danse :

Compte-rendu de la réunion du Conseil de la Vie Sociale du 10 janvier 2023

Présents :

Claire Beugnet, présidente du Conseil de la Vie Sociale

Léa Bloquet, représentante suppléante de la Maison de la Musique

Nicolas Lacroix, représentant titulaire des studios

Ethan Fiolet, représentant suppléant de la Maison du Cirque

Laïla Miny, représentante titulaire de la Maison de la Danse

Enzo Nattier, représentant suppléant de la Maison des Découvreurs

Kayron Norel, représentant titulaire de la Maison Vive

Emmanuel Paris, secrétaire du Conseil de la Vie Sociale

Absentes excusées :

Leila Caux, représentante titulaire de la Maison du Sport

Sarah Couvelard, représentante titulaire du personnel

Ordre du Jour :

Evaluation du protocole de sanctions actuellement à l’œuvre (ce dispositif satisfait-il les usagers ? Des points d’amélioration peuvent-ils être recommandés au comité de direction ?) ;

Attentes vis-à-vis de son éducatrice ou de son éducateur référent (cette relation éducative satisfait-elle les usagers ? Des points d’amélioration peuvent-ils être recommandés au comité de direction ?)

Madame la présidente ouvre la séance.

I. Evaluation du protocole de sanctions :

Chaque maison a organisé au préalable de la réunion des groupes de parole permettant aux enfants de s’exprimer sur ce thème.

Un tour de table est organisé pour prendre connaissance de ces recommandations, les représentants du Conseil exposent tour à tour les analyses des enfants de leur unité.

Maison des Découvreurs : les enfants trouvent que le protocole de sanctions est inutile car ils ne comprennent pas l’adéquation du contenu à copier avec la transgression sanctionnée.

Les studios : le protocole de sanctions n’est pas applicable car la vie quotidienne des résidents ne sied pas à sa méthodologie.

Maison du Cirque : quatre enfants disent qu’au lieu de copier un règlement complet avec les différentes parties (manque de respect, tabac, sorties libres, téléphone portable), il serait préférable que l’enfant copie plusieurs fois le paragraphe en lien avec la transgression sanctionnée. Une enfant propose que la sanction puisse être la réalisation de tâches ménagères collectives. Deux enfants pensent qu’il serait plus simple de sanctionner la transgression par le copiage plusieurs fois de phrase disant « Je ne dois pas… (sujet de la transgression sanctionnée) ».

Maison Vive : les enfants n’ont pas de recommandations pour réformer le protocole de sanctions.

Maison de la Musique : le règlement à copier ne sert à rien car si les plus âgés du groupe doivent l’écrire dans son intégralité, ce n’est pas le cas pour les moins âgés qui présentent des difficultés d’écriture (l’enfant dans ce cas copie des lignes adaptées à son niveau). Les enfants ont du mal à comprendre l’adéquation entre le contenu du règlement à copier et la nature de la transgression sanctionnée. Les enfants pensent que la sanction serait plus efficace si elle concernait la suspension d’usage d’objets personnels ou de situations qui leur tiennent à cœur (exemple : téléphone personnel / sortie libre).

Maison de la Danse : il faudrait revoir les règlements ; il n’y a pas de sens à copier un règlement si la transgression n’y est pas mentionnée. il serait plus simple de sanctionner la transgression par le copiage plusieurs fois de phrase disant « Je ne dois pas… (sujet de la transgression sanctionnée) ». Il est normal qu’il y ait des sanctions si les règles ne sont pas respectées. Le barème de sanctions devrait être affiché pour que les enfants puissent en permanence voir le nombre de copiages par transgression. Une même transgression ne doit pas être sanctionnée plusieurs fois.

Madame la directrice remercie les enfants pour ces contributions. Madame la directrice reprend certains points.

S’agissant des studios, le système de sanction est en effet une réponse éducative différente de celle à l’œuvre dans les maisons d’internat classique : c’est l’évaluation d’une réorientation dans un autre lieu de vie qui est la mieux adaptée au constat de transgressions répétées.

S’agissant de la retenue d’argent en raison de transgression, seule la dégradation intentionnelle de biens appartenant à l’association peut motiver cette sanction (protocole du cahier de dégradation).

Il est vain d’espérer une efficacité absolue du système de sanctions ; l’important pour l’institution est que soit rappelé à l’enfant la transgression commise et l’effort qu’il doit consentir pour s’en acquitter.

Monsieur le secrétaire dit que le comité de direction considérera ces observations et recommandations afin que des décisions soient présentées lors de la prochaine réunion du Conseil.

II. Attentes vis-à-vis de son éducatrice ou de son éducateur référent :

Maison de la Danse : le rôle de l’éducateur référent est très important car il porte une attention particulière au suivi de la situation de l’enfant. Cela n’empêche pas de créer des liens avec d’autres éducateurs ou de faire des activités avec d’autres adultes. Il est important que les éducateurs passent du temps individuel avec les enfants, même s’ils ne sont pas leur référé. Il serait bien que plus de temps individuel soit programmé entre l’éducateur et l’enfant dont il est référent (exemple : une soirée par trimestre permettant des activités, un repas).

Maison de la Musique : le référent est la personne à qui on se confie de manière privilégiée. Si l’éducateur protège l’enfant dont il est référent, c’est aussi le cas des autres éducateurs de l’équipe. L’éducateur référent est important car il porte une attention particulière au suivi de l’enfant, pour la réalisation de la vêture, pour l’accompagnement à l’audience. C’est important d’avoir une personne qui soit un repère comme peut l’être un parent. Une seule personne pour représenter les droits de l’enfant suffit.

Maison Vive : le référent est une personne importante.

Maison du Cirque : Les enfants sont satisfaits, ils demandent plus de temps individualisés (organisation de sorties, de repas) entre l’éducateur et l’ensemble des enfants dont il est référent.

Les studios : l’éducateur référent des studios n’a pas les mêmes attendus que l’éducateur référent des maisons d’internat classique. L’éducateur référent s’occupe de la totalité des jeunes des studios. Les sorties de groupe organisées sont agréables.

Maison des Découvreurs : il ne sert à rien que l’éducateur organise une sortie « Mac do » avec l’enfant dont il a la référence, car l’enfant peut dès le retour de cette sortie « la lui faire à l’envers ». L’éducateur référent est important pour la vêture. Les enfants proposent que des sorties soient organisées par le chef de service (repas avec le groupe). Les enfants proposent que des sorties avec l’ensemble des éducateurs soient organisées (bowling / laser game).

Madame la directrice remercie les enfants pour ces contributions. Madame la directrice reprend certains points.

Le rôle de l’éducateur référent est important, mais il ne faut pas perdre de vue que l’autorité de l’ensemble des éducateurs l’est tout autant.

Il peut exister un danger si l’enfant ne respecte que l’autorité de son éducateur référent, et pas le reste de l’équipe.

L’organisation systématique de sorties « Mac Do » peut poser problème : l’important est de diversifier la nature de ces sorties pour enrichir la relation avec l’enfant et sa sociabilisation (Madame la directrice cite comme exemple les kermesses d’école, les fêtes de fin d’année des écoles, les matchs de foot du club auquel est affilié l’enfant).

L’éducateur des studios jour le rôle de référent de tous les enfants des studios ;

Il est en pratique très compliqué d’organiser dans le planning d’équipe des moments calendaires pour que l’éducateur fasse une sortie avec l’enfant dont il a la référence.

Monsieur le secrétaire dit que le comité de direction considérera ces observations et recommandations afin que des décisions soient présentées lors de la prochaine réunion du Conseil.

III. Questions annexes :

Monsieur le secrétaire demande aux membres du Conseil quels thèmes ils souhaiteraient travailler lors de la prochaine réunion.

Les membres du Conseil proposent de demander aux enfants de leur unité les axes d’amélioration possibles pour l’organisation de manifestations inter-maisons (ex : tournoi sportif, mini-camps).

Les membres du Conseil proposent aussi de demander aux enfants de leur unité leurs représentations de ce qu’est la vie après 18 ans, de leurs attendus du « Contrat Jeune Majeur ».

Monsieur le secrétaire informe les participants que le « Conseil Municipal des Jeunes » de la Mairie de Saint-Martin Boulogne se rend disponible pour une réunion avec le Conseil de Vie Sociale des Maisons.

Madame la directrice explique aux membres les responsabilités d’un maire, et le rôle que joue les conseils municipaux des jeunes dans la prise de décision.

Les membres agréent le principe de cette réunion, qui aura lieu avant la prochaine réunion du Conseil, et demandent à ce que l’ensemble des membres (titulaires et suppléants) puissent y participer. Les membres recommandent par ailleurs que cette réunion ait lieu à la Mairie de Saint-Martin Boulogne.

Monsieur le secrétaire dit qu’il reviendra vers les membres pour les informer de la date et de l’heure convenue avec la Mairie.

Monsieur le secrétaire demande aux membres qu’ils préparent cette réunion, en notant les questions qu’ils aimeraient poser au Conseil Municipal des Jeunes à propos de sa méthode de travail.

Madame la directrice remercie les participants et clôt la réunion.

Le Centre de jour découvre un haut-lieu de la petite reine

“Ce 5 janvier, le Centre de Jour a profité des championnats de France de vélo sur piste pour aller découvrir le vélodrome de Roubaix. Les enfants ont pu ainsi apprécié les performances des meilleures françaises et meilleurs français de la poursuite individuelle : une belle sortie !”

(Texte et images d’Olivier, membre de l’équipe éducative).