Archives de catégorie : Le service d’intervention pour le maintien a domicile et de retour progressif en famille

Le service d’intervention pour le maintien a domicile
et de retour progressif en famille

Images de la dernière séance du cycle annuel d’ateliers musicaux au Centre de jour

Ce 24 janvier, au terme de sept séances rendues possibles grâce au partenariat avec les Jeunesses Musicales de France pour cette saison 2022-2023, Johan Prigent, professeur de l’atelier musical du Centre de jour a proposé aux enfants et à l’équipe un concert guitare (Johan Prigent) / violoncelle (Jehan Saison) parcourant les compositions issues de lointaines contrées. Les enfants se sont ensuite joints au duo pour agrémenter ces belles sonorités d’instruments rythmiques. Découvrez les photos et vidéos réalisées par Olivier, membre de l’équipe éducative :

Un grand merci à Jehan Saison qui a permis aux enfants à la suite de ce concert de s’initier au violoncelle, cet instrument merveilleux :

Rendez-vous à l’automne, pour une nouvelle édition de cet atelier.

Images du spectacle “Monsieur Antoine ou “l’honneur de vous instruire”. Une “autre” explication du monde !”

Ce mardi 17 janvier au café-théâtre Michel Lafond, espace scénique de notre institution, l’acteur et auteur Antoine Dubroud a présenté aux enfants et aux équipes éducatives une première représentation de sa création  : « Monsieur Antoine ».

« Monsieur Antoine » est un personnage qui fait autorité bien qu’agissant en magie, poésie, photographie – aussi malicieux qu’expert en toutes choses, et prêt à répondre aux questions les plus alambiquées, fussent-elles à propos de ce qui régit l’univers et notre monde terrestre.

Antoine Dubroud a emmené les enfants au pays des cartes à jouer et des ballons à gonfler, et au fil de ses tours de passe-passe toutes et tous ont su donner vie grâce à cet amour partagé pour les lois de la pataphysique.

Mercredi 18 janvier, Antoine et son équipe ; Véronique, Xavier, ont rencontré les enfants du Centre de Jour pour dialoguer sur les tours de magie, puis ont proposé une seconde et dernière représentation de « Monsieur Antoine ». Découvrez les photos prises par Olivier, membre de l’équipe éducative, avec l’aimable autorisation d’Antoine :

Retrouvez les photos prises ce mardi 17 janvier avec l’aimable autorisation d’Antoine par Bruno, chef de service du DMAD/DARF et de la Maison de la Danse :

Compte-rendu de la réunion du Conseil de la Vie Sociale du 10 janvier 2023

Présents :

Claire Beugnet, présidente du Conseil de la Vie Sociale

Léa Bloquet, représentante suppléante de la Maison de la Musique

Nicolas Lacroix, représentant titulaire des studios

Ethan Fiolet, représentant suppléant de la Maison du Cirque

Laïla Miny, représentante titulaire de la Maison de la Danse

Enzo Nattier, représentant suppléant de la Maison des Découvreurs

Kayron Norel, représentant titulaire de la Maison Vive

Emmanuel Paris, secrétaire du Conseil de la Vie Sociale

Absentes excusées :

Leila Caux, représentante titulaire de la Maison du Sport

Sarah Couvelard, représentante titulaire du personnel

Ordre du Jour :

Evaluation du protocole de sanctions actuellement à l’œuvre (ce dispositif satisfait-il les usagers ? Des points d’amélioration peuvent-ils être recommandés au comité de direction ?) ;

Attentes vis-à-vis de son éducatrice ou de son éducateur référent (cette relation éducative satisfait-elle les usagers ? Des points d’amélioration peuvent-ils être recommandés au comité de direction ?)

Madame la présidente ouvre la séance.

I. Evaluation du protocole de sanctions :

Chaque maison a organisé au préalable de la réunion des groupes de parole permettant aux enfants de s’exprimer sur ce thème.

Un tour de table est organisé pour prendre connaissance de ces recommandations, les représentants du Conseil exposent tour à tour les analyses des enfants de leur unité.

Maison des Découvreurs : les enfants trouvent que le protocole de sanctions est inutile car ils ne comprennent pas l’adéquation du contenu à copier avec la transgression sanctionnée.

Les studios : le protocole de sanctions n’est pas applicable car la vie quotidienne des résidents ne sied pas à sa méthodologie.

Maison du Cirque : quatre enfants disent qu’au lieu de copier un règlement complet avec les différentes parties (manque de respect, tabac, sorties libres, téléphone portable), il serait préférable que l’enfant copie plusieurs fois le paragraphe en lien avec la transgression sanctionnée. Une enfant propose que la sanction puisse être la réalisation de tâches ménagères collectives. Deux enfants pensent qu’il serait plus simple de sanctionner la transgression par le copiage plusieurs fois de phrase disant « Je ne dois pas… (sujet de la transgression sanctionnée) ».

Maison Vive : les enfants n’ont pas de recommandations pour réformer le protocole de sanctions.

Maison de la Musique : le règlement à copier ne sert à rien car si les plus âgés du groupe doivent l’écrire dans son intégralité, ce n’est pas le cas pour les moins âgés qui présentent des difficultés d’écriture (l’enfant dans ce cas copie des lignes adaptées à son niveau). Les enfants ont du mal à comprendre l’adéquation entre le contenu du règlement à copier et la nature de la transgression sanctionnée. Les enfants pensent que la sanction serait plus efficace si elle concernait la suspension d’usage d’objets personnels ou de situations qui leur tiennent à cœur (exemple : téléphone personnel / sortie libre).

Maison de la Danse : il faudrait revoir les règlements ; il n’y a pas de sens à copier un règlement si la transgression n’y est pas mentionnée. il serait plus simple de sanctionner la transgression par le copiage plusieurs fois de phrase disant « Je ne dois pas… (sujet de la transgression sanctionnée) ». Il est normal qu’il y ait des sanctions si les règles ne sont pas respectées. Le barème de sanctions devrait être affiché pour que les enfants puissent en permanence voir le nombre de copiages par transgression. Une même transgression ne doit pas être sanctionnée plusieurs fois.

Madame la directrice remercie les enfants pour ces contributions. Madame la directrice reprend certains points.

S’agissant des studios, le système de sanction est en effet une réponse éducative différente de celle à l’œuvre dans les maisons d’internat classique : c’est l’évaluation d’une réorientation dans un autre lieu de vie qui est la mieux adaptée au constat de transgressions répétées.

S’agissant de la retenue d’argent en raison de transgression, seule la dégradation intentionnelle de biens appartenant à l’association peut motiver cette sanction (protocole du cahier de dégradation).

Il est vain d’espérer une efficacité absolue du système de sanctions ; l’important pour l’institution est que soit rappelé à l’enfant la transgression commise et l’effort qu’il doit consentir pour s’en acquitter.

Monsieur le secrétaire dit que le comité de direction considérera ces observations et recommandations afin que des décisions soient présentées lors de la prochaine réunion du Conseil.

II. Attentes vis-à-vis de son éducatrice ou de son éducateur référent :

Maison de la Danse : le rôle de l’éducateur référent est très important car il porte une attention particulière au suivi de la situation de l’enfant. Cela n’empêche pas de créer des liens avec d’autres éducateurs ou de faire des activités avec d’autres adultes. Il est important que les éducateurs passent du temps individuel avec les enfants, même s’ils ne sont pas leur référé. Il serait bien que plus de temps individuel soit programmé entre l’éducateur et l’enfant dont il est référent (exemple : une soirée par trimestre permettant des activités, un repas).

Maison de la Musique : le référent est la personne à qui on se confie de manière privilégiée. Si l’éducateur protège l’enfant dont il est référent, c’est aussi le cas des autres éducateurs de l’équipe. L’éducateur référent est important car il porte une attention particulière au suivi de l’enfant, pour la réalisation de la vêture, pour l’accompagnement à l’audience. C’est important d’avoir une personne qui soit un repère comme peut l’être un parent. Une seule personne pour représenter les droits de l’enfant suffit.

Maison Vive : le référent est une personne importante.

Maison du Cirque : Les enfants sont satisfaits, ils demandent plus de temps individualisés (organisation de sorties, de repas) entre l’éducateur et l’ensemble des enfants dont il est référent.

Les studios : l’éducateur référent des studios n’a pas les mêmes attendus que l’éducateur référent des maisons d’internat classique. L’éducateur référent s’occupe de la totalité des jeunes des studios. Les sorties de groupe organisées sont agréables.

Maison des Découvreurs : il ne sert à rien que l’éducateur organise une sortie « Mac do » avec l’enfant dont il a la référence, car l’enfant peut dès le retour de cette sortie « la lui faire à l’envers ». L’éducateur référent est important pour la vêture. Les enfants proposent que des sorties soient organisées par le chef de service (repas avec le groupe). Les enfants proposent que des sorties avec l’ensemble des éducateurs soient organisées (bowling / laser game).

Madame la directrice remercie les enfants pour ces contributions. Madame la directrice reprend certains points.

Le rôle de l’éducateur référent est important, mais il ne faut pas perdre de vue que l’autorité de l’ensemble des éducateurs l’est tout autant.

Il peut exister un danger si l’enfant ne respecte que l’autorité de son éducateur référent, et pas le reste de l’équipe.

L’organisation systématique de sorties « Mac Do » peut poser problème : l’important est de diversifier la nature de ces sorties pour enrichir la relation avec l’enfant et sa sociabilisation (Madame la directrice cite comme exemple les kermesses d’école, les fêtes de fin d’année des écoles, les matchs de foot du club auquel est affilié l’enfant).

L’éducateur des studios jour le rôle de référent de tous les enfants des studios ;

Il est en pratique très compliqué d’organiser dans le planning d’équipe des moments calendaires pour que l’éducateur fasse une sortie avec l’enfant dont il a la référence.

Monsieur le secrétaire dit que le comité de direction considérera ces observations et recommandations afin que des décisions soient présentées lors de la prochaine réunion du Conseil.

III. Questions annexes :

Monsieur le secrétaire demande aux membres du Conseil quels thèmes ils souhaiteraient travailler lors de la prochaine réunion.

Les membres du Conseil proposent de demander aux enfants de leur unité les axes d’amélioration possibles pour l’organisation de manifestations inter-maisons (ex : tournoi sportif, mini-camps).

Les membres du Conseil proposent aussi de demander aux enfants de leur unité leurs représentations de ce qu’est la vie après 18 ans, de leurs attendus du « Contrat Jeune Majeur ».

Monsieur le secrétaire informe les participants que le « Conseil Municipal des Jeunes » de la Mairie de Saint-Martin Boulogne se rend disponible pour une réunion avec le Conseil de Vie Sociale des Maisons.

Madame la directrice explique aux membres les responsabilités d’un maire, et le rôle que joue les conseils municipaux des jeunes dans la prise de décision.

Les membres agréent le principe de cette réunion, qui aura lieu avant la prochaine réunion du Conseil, et demandent à ce que l’ensemble des membres (titulaires et suppléants) puissent y participer. Les membres recommandent par ailleurs que cette réunion ait lieu à la Mairie de Saint-Martin Boulogne.

Monsieur le secrétaire dit qu’il reviendra vers les membres pour les informer de la date et de l’heure convenue avec la Mairie.

Monsieur le secrétaire demande aux membres qu’ils préparent cette réunion, en notant les questions qu’ils aimeraient poser au Conseil Municipal des Jeunes à propos de sa méthode de travail.

Madame la directrice remercie les participants et clôt la réunion.

Vive la forêt des Maisons

Chers enfants,

Voilà déjà une année écoulée depuis ma dernière lettre, que le temps passe vite…

Tout d’abord je tiens à saluer les enfants avec qui j’ai eu le bonheur d’échanger pendant la période de la pandémie du COVID. Je pense particulièrement à Yannelle, Ethan, Claude, Lilian, Brandon, Killian et Stacy, dont j’ai gardé les lettres et les dessins. 

Ici, à Kurichitanam, mon village au cœur du Kerala, la vie a repris son cours comme avant la pandémie, après deux longues années au ralenti, j’ai repris mes activités, je continue mon travail d’éléphante forestière et je rencontre toujours beaucoup de monde qui s’arrête pour m’admirer, moi la jolie éléphante, image vivante de Ganesh.

Les touristes sont à nouveau de retour et mon petit pays, le Kerala, qui, avec ses paysages sublimes, composés de lagunes, les backwaters, de sa côte Malabar, avec ses épices, ses plantations de thé, ses montagnes, ses forêts tropicales où vivent mes cousins.., ce petit état qui attire les gens du monde entier.

J’ai régulièrement de vos nouvelles par mes amis Emmanuel et Henri et je suis vraiment pleine d’admiration pour ce que vous réalisez, en lien avec la nature, les arbres.

“Les méandres du baobab”, votre spectacle en juillet, cette année, a été un grand moment d’enchantement.

La création de la forêt des maisons me passionne particulièrement, c’est pour cela que je tiens à vous adresser ma nouvelle lettre.

Dans de précédentes lettres, je vous ai parlé de personnages passionnés qui ont planté des milliers d’arbres comme Abdul Kareem et Plavu Jayan.

Aujourd’hui, c’est vous mes chers enfants que je veux saluer et honorer, ainsi que les adultes qui vous accompagnent dans la plantation de centaines d’arbres à la Ferme de Bertinghen à St Martin Boulogne.

Je suis sûre que, d’ici quelques années, votre forêt aura le même effet attractif que mon petit pays paradisiaque.

Emmanuel m’a expliqué que cette forêt des maisons, appelée aussi jardin des maisons se situe à la ferme de Bertinghen à St Martin Boulogne.

Vous êtes entourés d’adultes experts en botanique et en création de forêt, Juliette, Marion et Benoit, avec qui vous apprenez beaucoup sur les plantes, les arbres, leurs essences…, je suis très admirative, c’est un peu comme moi quand j’écoute les explications de Kuttan, mon cornac adoré, ou de Jis, ma botaniste experte des orchidées, des plantes et arbres tropicaux.

Les experts sont importants, mais il faut aussi des volontaires pour les planter : j’ai cru comprendre que de nombreux bras sont venus contribuer déjà à la plantation des arbres, les enfants du conseil municipal des jeunes, de St Martin Boulogne, des lycéens de l’école agricole de Coulogne… 

J’en discutais avec Jis, je serais allée volontiers vous donner un petit coup de trompe, mais la distance entre Kurichitanam et St Martin Boulogne, 8000 kms, est un réel obstacle à mon aide tant espérée.

Par mon petit courrier, c’est tout mon soutien que je tiens à vous apporter ainsi que toutes mes félicitations à vous, chers enfants, et à tous les adultes engagés à vos côtés et ceux qui vous ont permis de vous lancer dans le projet, comme Emmanuel le rappelait avec le soutien des fondations.

Comme vous le voyez, je suis toujours avec un immense d’intérêt intérêt la vie si intense et créative de vos maisons, j’en profite pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année et une très belle année 2023, qui verra grandir la forêt et chacune et chacun de vous.

Je vous fais de gros bisous.

Shila

“Les méandres du Baobab” : le film

La saison culturelle 2021-2022 avait pour thème “Arborescence” : tout au long de l’année les enfants et les jeunes de notre institution ont préparé dans le cadre de leurs ateliers bi-hebdomadaires le spectacle exprimant cette quête.

Ci-après les créations des enfants, mises en récit par Romuald Pierru et filmées sur la scène “Le Phenix” d’Outreau le 7 juillet 2021 par TL Régie Technique :

“L’énergie circule bien”

Première semaine :

La première semaine auprès des enfants est dévolue à la rencontre. Un prétexte donné, celui de l’implantation d’une sculpture dans le nouveau terrain à investir.
Juliette et Marion, paysagistes invitées pour la conception d’une forêt aux abords de la ferme m’ont fait visité le terrain où les arbres viennent d’être plantés. La sculpture que je dessine pour les enfants des Maisons sera dans cette nouvelle forêt.
Pour décider de son implantation, j’ai fait venir Yann, professeur d’atelier de la Maison des Découvreurs et sourcier. Il a relevé plusieurs points sur le terrain concentrant l’énergie tellurique. Nous avons aussi relevé une faille et des sources.
Les enfants qui nous accompagnaient ont pressenti certains des points d’énergie. Ils m’ont aidé à baliser le terrain et relever nos découvertes. Louis filme cette première étape.
La sculpture sera en lien avec ces points où l’énergie circule bien.

(Texte et images de Io, artiste, intervenante de la résidence “Structure de jeux des Maisons“).

Images du spectacle “Comme une danse”

Ces 6 et 7 décembre au café-théâtre Michel Lafond, espace scénique de notre institution, Coline a proposé aux enfants et aux équipes éducatives une aventure onirique qui a fait voyagé le public.

Coline, talentueuse dans l’art d’incarner plusieurs personnages avec fluidité dans les passages des uns aux autres, a raconté la riche palette des émotions vécues tour à tour, parfois en même temps, d’un enfant, d’animaux, de végétaux sur le chemin de leur vie. Le thème du vivre ensemble, du faire ensemble et des effets d’un comportement égoïste sur le bien-être de la communauté fut aussi exprimé. La parole de Coline a humanisé ce trait d’union qui se défait, se refait, se désagrège, se recompose ; chaque jour pour ses personnages est une décennie avec ses essais, ses erreurs, ses enseignements pour soi et pour tous.

Exercice vocal, exercice physique, présence sur scène ; au service d’un texte oh combien attachant, Coline a ému par son charisme enfants et adultes.

Mercredi 7 décembre, Coline a rencontré les enfants du Centre de Jour pour dialoguer sur la capacité à rebondir dans la vie, d’être soi tout en acceptant une multitude de manière d’être selon les circonstances.

Découvrez les images réalisées le 7 décembre par Bruno, chef de service de la Maison de la Danse, avec l’aimable autorisation de Coline :

“La venue des élèves du Lycée horticole de Coulogne, une aide précieuse pour la plantation de la forêt des Maisons !”

Dans le cadre du projet “Jardin des Maisons“, une collaboration a été initiée avec le Lycée horticole de Coulogne pour une participation au projet de création d’une forêt (imaginée par Juliette et Marion) dans la prairie des Maisons, sur le site de la ferme de Bertinghen.

Armel Hochart, professeur au Lycée horticole a rapidement répondu favorablement à cette demande !
C’est au total 26 élèves de 2 cursus de formation (Seconde pro “Travaux paysagers” et adultes en titre “Pro Paysage”) qui sont venus prêter mains fortes ce mardi 6 décembre.

Ces apprenants ont tout d’abord été reçus par la Direction. Ils ont pu comprendre le rôle de la protection de l’enfance et le sens donné à ce projet au bénéfice des enfants des Maisons pour les décennies à venir!
Ensuite, je leur ai expliqué (avec l’aide du schéma de plantation élaboré par les architectes paysagistes Juliette et Marion) les objectifs de la journée, la diversité des essences plantées et les techniques de plantation.
Des binômes jeune/adulte ont été constitués pour une collaboration efficace.

C’est au total 28 essences champêtres provenant d’une pépinière locale située à Wimille (Pépinière de La Cluse) qui ont été plantés tout au long de cette belle journée. Environ 350 plants ont été plantés dans les règles de l’art par les 26 apprenants en quatre heures de temps.

Un accueil chaleureux leur a été réservé le midi à l’auberge, par le cuisinier, les éducateurs du Centre de jour et les enfants pour un repas chaud et copieux !

Un grand merci aux deux encadrants et aux élèves pour leur collaboration précieuse et la franche rigolade durant la journée.
Le lycée m’a demandé en retour de venir faire en janvier un exposé aux élèves sur le site du Lycée de Coulogne, afin de transmettre l’expérience d’un professionnel du paysage et de la botanique.

Benoit“.

(Texte de Benoit, botaniste, intervenant de la résidence art / science 2022 “Jardin des Maisons”).

Les Maisons honorées par la venue du Lycée horticole de Coulogne

Ce 6 décembre, deux classes du Lycée de Coulogne accompagnées de leur professeur participent à la campagne de plantation, journée coordonnée par Benoit, intervenant de notre résidence “Jardin des Maisons“.

Le défi proposé aujourd’hui à chaque élève est de planter chacun douze plants, et d’apprendre les spécificités de certaines essences végétales peut-être pas encore connues d’eux.

Voici la liste des essences végétales retenues par Juliette, Marion et Benoit pour composer le jardin des Maisons :

Acer campestre Erable champêtre ; Acer platanoides Erable plane ; Viburnum lantana Viorne mancienne ; Viburnum opulus Viorne obier ; Acer pseudoplatanus Erable sycomore ; Carpinus betulus Charme commun ; Cornus mas Cornouiller mâle ; Cornus sanguinea Cornouiller sanguin ; Fagus sylvatica Hêtre commun ; Populus tremula Peuplier tremble ; Corylus avellana Noisetier commun ; Euonymus europaeus Fusain d’Europe ; Prunus avium Merisier ; Quercus robur Chêne pédonculé ; Ilex aquifolium Houx commun ; Ligustrum vulgare Troène d’Europe ; Sorbus aucuparia Sorbier des oiseleurs ; Fraxinus excelsior Frêne commun ; Prunus spinosa Prunellier ; Rhamnus cathartica Nerprun purgatif ; Salix alba Saule blanc ; Salix viminalis Saule des vanniers ; Sambucus nigra Sureau noir ; Crataegus monogyna Aubépine à un style ; Tilia cordata Tilleul à petites feuilles ; Malus sylvestris Pommier sauvage ; Pyrus communis Poirier sauvage ; Lonicera xylosteum Camérisier.

A ce jour, sur les mille arbres et arbustes à planter, près de sept cents sont en terre depuis les précédentes journées de plantation réalisées ce mois de novembre. Une seconde campagne de plantation sera organisée au mois de février 2023 pour parachever ce beau chantier.

Un grand merci au Lycée de Coulogne. Découvrez quelques images réalisées au commencement de cette journée :

Conférences du jeudi : M. Benoit Destiné, “La vitalité des plantes”

Ce 1er décembre, dans le cadre de nos “Conférences du jeudi” à l’attention des enfants du Centre de jour et des équipes de nos Maisons, Benoit Destiné, botaniste et intervenant de la résidence “Jardin des Maisons“, a raconté les modes d’existence du règne végétal.

Vous pouvez écouter la conférence de Benoit Destiné ici.

Voici les images projetées dans la salle à l’appui de cette présentation :