Archives de catégorie : Conseil scientifique

Conseil scientifique : compte-rendu de la réunion du 7 octobre 2022

Présents :

Claire Beugnet, directrice de l’association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale »

Marie-Pierre Bouchaudy, précédemment cheffe de l’inspection de la création artistique à la direction générale de la création artistique, Ministère de la Culture

Marie-Christine Briatte, directrice du Pôle d’Action Municipale Solidarités et Réussites Educatives à la Mairie de Boulogne-sur-mer

Patrick Girard, éducateur du service DMAD DARF, association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale »

Fleur Guy, responsable de formations supérieures et chargée de recherches Institut Ocellia site de Lyon, géographe

Eric Legros, membre du Conseil d’administration de l’association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale »

Olivier Martin, professeur des universités en sociologie, Université Paris Cité

Claire Oger, professeur des universités en sciences de l’information et de la communication, Université Paris-Est Créteil, présidente du Conseil scientifique

Emmanuel Paris, directeur adjoint aux affaires culturelles de l’association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale »

Francis Rembotte, membre du Conseil d’administration de l’association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale »

Henri Villeneuve, membre du Conseil d’administration de l’association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale »

Arthur Vuattoux, maître de conférences en sociologie à l’Université Paris 13 (Bobigny), U.F.R. Santé, médecine, biologie humaine – Santé & protection sociale.

Excusés :

Pierre Lemarquis, neurologue, éthologue, attaché d’enseignement d’éthologie à l’université de Toulon-La Garde

Jean-Paul Demoule, professeur des universités émérite en archéologie, Université Paris 1

EricParot, ingénieur physicien retraité Schlumberger Ltd, précédent coordinateur France Fondation SEED

Invités :

Benoit Destiné, botaniste, intervenant de la résidence art / science « Jardin des Maisons »

Jérémie Mattout, chargé de recherche, Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon – Inserm U1028 / CNRS UMR5292

Ouverture de la vingt-sixième séance du Conseil scientifique par Madame la présidente.

I. Renouvellement du collège extérieur du Conseil scientifique :

Emmanuel Paris informe les participants que Claire Oger, tenant compte de ses nouvelles obligations professionnelles, a proposé de démissionner de la présidence du Conseil scientifique. Claire Oger remercie l’association pour la confiance exprimée à l’occasion de ce mandat, et confirme sa participation à l’activité du Conseil en qualité de membre.  Claire Beugnet et Emmanuel Paris remercient Claire Oger pour sa contribution.

Emmanuel Paris informe les participants qu’Olivier Martin a accepté la fonction de nouveau président de notre Conseil, et l’en remercie. Les participants approuvent cette nomination.

Emmanuel Paris informe les participants que Patrick Miquel a présenté durant l’Eté sa démission du Conseil, tenant compte de ses obligations associatives.

Emmanuel Paris remercie Arthur Vuattoux, qui a accepté d’intégrer le Conseil en qualité de membre. Emmanuel Paris rappelle l’intervention d’Arthur Vuattoux lors du colloque organisé par le Conseil scientifique le 4 juillet, et dont on trouvera le contenu ici.

II. Présentation du thème de la saison 2022-2023:

Emmanuel Paris présente le thème de la saison, inaugurée à la mi-septembre avec la reprise des ateliers hebdomadaires dans les Maisons. Ce thème est : « Energie(s) ». On trouvera ci-après la note de rentrée proposant quelques acceptions à son sujet :

Emanuel Paris dit que trois idées clé organisent ce texte ; la « vitalité », « l’expansion », l’« adaptation».

S’agissant de la première idée, Emmanuel Paris dit que la singularité de la vie collective des lieux de vie de l’association est de proposer en permanence et au fil de chaque journée des énergies humaines exprimées tour à tour par les enfants, les adultes. Ces énergies, précise Emmanuel Paris, sont de différents registres ; dans l’entretien filmé permettant aux enfants de réfléchir avec Patrick Bourdet, parrain de l’association, en prévision du colloque du 4 juillet dernier, l’un d’eux ; Claude, avait bien formulé cette variation de l’énergie ressentie, tantôt positive, tantôt négative. On retrouve les propos de Claude ci-après (seconde partie du film) :

S’agissant de l’idée d’expansion, Emmanuel Paris recommande la lecture de récents articles scientifiques qui, en biologie humaine ou astrophysique, montrent la relativité de la dépense énergétique dans les trajectoires de développement. Cette relativité, les équipes éducatives de l’association la vivent dans leur travail d’accompagnement ; il est fréquent de constater le grandissement d’un enfant que l’on disait pourtant quelques semaines auparavant en état de régression, ou a contrario observer son apathie alors même qu’il faisait preuve de dynamisme.

Dernière idée clé structurant cette note de rentrée présentant le thème « Energie(s) », le champ de la protection de l’enfance, des tribunaux pour enfants aux assistantes familiales en passant par les équipes des Maisons des Solidarités, des Maisons de notre association, celui du soin (orthophonie, pédopsychiatrie, psychomotricité, etc.) et de l’instruction (écoles primaires, collèges, lycées, IME, ITEP, etc.) constituent dès lors un système devant en permanence s’adapter pour répondre au mieux à ces fluctuations existentielles. Cette organisation sociale concourant à l’épanouissement des enfants agit selon la maxime « Deviens ce que tu es » analysée au terme de cette note de rentrée.

Olivier Martin demande à Benoit Destiné ce qui à ses yeux caractérisent le mieux les problématiques énergétiques du règne végétal.

Benoit Destiné insiste sur l’importance des cycles de reproduction, des cycles saisonniers, de la variété des ressources mobilisées par la plante pour grandir – air, sol lumière, du fait qu’elle soit « autotrophe » (capable de créer par elle-même sa propre nourriture), le rôle de la sélection naturelle (sélection par la génétique) pour le renforcement des espèces.

Marie-Christine Briatte dit que le dynamisme de la vie repose aussi bien sur l’énergie générée que sur l’énergie reçue, et voit dans les métiers de l’éducation cette dialectique au cœur de l’exercice quotidien.

Claire Beugnet agrée cette observation et mentionne le souvenir marquant de cette petite fille découvrant les vibrations du violon en compagnie de l’artiste invité par l’association :

Francis Rembotte suggère que s’il faut certes de l’énergie pour agir, parfois c’est l’activité qui donne de l’énergie ; plus l’on permet aux humains d’agir, de créer, plus leur développement est garanti, robuste.

Fleur Guy explique aux participants l’étude à laquelle participe notre association dans le cadre d’un appel à projets de l’Observatoire National de la Protection de l’Enfance (ONPE) :

Fleur Guy dit que, parmi les attendus de cette enquête, les énergies déployées par acteurs du territoire vécu par les enfants pour s’approprier l’espace public seront particulièrement examinées.

III. Présentation des résultats statistiques du questionnaire proposé aux enfants et aux jeunes, ainsi que du bilan final de la saison 2021-2022 :

Emmanuel Paris distribue aux participants des sorties papier de deux documents, l’un présentant les résultats au questionnaire, l’autre celui du bilan final de la saison passée.

Emmanuel Paris présente d’abord les résultats du traitement statistique des réponses formulées par les enfants et les jeunes de l’association au questionnaire portant sur le programme culturel « L’aventure de la vie ».

On trouvera le détail de ces résultats sur notre site Internet ci-après :

Emmanuel Paris souligne deux résultats marquant cette livrée 2022 :

  1. Le taux de participation au-dessus de 50 % maintient l’exercice dans un étiage significatif pour l’interprétation des réponses. Emmanuel Paris remercie les équipes pour la qualité de l’accompagnement des enfants ayant souhaité répondre à ce questionnaire, car aucune fiche traitée n’indiquait une erreur d’interprétation des propositions de réponses, malgré leur variété ;
  2. Les « réponses intermédiaires » (l’enfant optant pour la réponse « Plutôt d’accord ») étaient cette année régulièrement privilégiées ; Emmanuel Paris remarque que lors des années précédentes, les enfants choisissaient souvent des réponses plus clivées (soit par l’affirmative, soit par la négative) et suppose que cette plus grande modération peut être imputée à la période d’organisation de cette étude. L’hypothèse serait que les enfants aient pu prendre plus de recul qu’à l’accoutumée pour mesurer les effets du programme artistique et culturel sur leur parcours (les années précédentes, le questionnaire était en effet proposé à la fin de la saison culturelle, mi-juillet ; cette année, ce fut à la fin du mois d’août).

Emmanuel Paris présente les résultats du second outil évaluatif ; le bilan final de la saison 2018-2019. On trouvera le détail de ce bilan ici :

Emmanuel Paris demande aux participants si la définition choisie pour dire comment l’association conçoit la notion de « public », proposée lors du congrès de la Fédération des écomusées et musées de société en 2008, reste à leurs yeux pertinente.

Claire Oger recommande que la dimension participative des actions du programme artistique et culturel soit soulignée, à l’image des expositions programmées d’année en année dans le cadre des partenariats avec les établissements muséaux.

Arthur Vuattoux demande s’il serait possible que les réponses des enfants au questionnaire de satisfaction puissent être étudiées selon la classe d’âge des répondants. Emmanuel Paris dit que cela est possible, moyennant une évolution du protocole de diffusion du questionnaire, basé pour l’instant sur la possibilité d’anonymat faite à l’enfant.

Francis Rembotte valorise la qualité de ces études et recommande qu’elles soient présentées en réunion du Conseil d’administration de l’association. Francis Rembotte propose que soient aussi étudiées les motivations des enfants ne souhaitant pas répondre au questionnaire, par exemple par un dialogue de l’équipe éducative avec les enfants abstentionnistes.

Olivier Martin dit qu’il serait intéressant de demander aux équipes comment les enfants appréhendent de manière générale ce questionnaire. Olivier Martin propose que, pour faciliter la compréhension de cet outil, des pictogrammes correspondant aux propositions de réponse « Pas du tout d’accord », « Pas d’accord », « Plutôt d’accord », « D’accord » et « Tout à fait d’accord » soient associés.

IV. Point sur l’état d’avancement du programme artistique et culturel :

Emmanuel Paris distribue aux participants le calendrier de la saison 2021-2022 dont on trouvera le contenu ici.

Emmanuel Paris informe les participants que des actions artistiques et culturelles vont être réalisées d’ici juillet 2023 mais n’apparaissent pas encore dans le calendrier, car en attente de finalisation.

Emmanuel Paris présente les actions en cours ou à venir.

Le Centre de Jour accueille cet Automne-Hiver Johan Prigent, recommandé par les « Jeunesses Musicales de France » ; sept interventions sont programmées, permettant d’expérimenter l’action musicale comme nouveau vecteur d’apprentissage aux côtés du théâtre et des arts plastiques déjà présents. Ce partenariat avec les « Jeunesses Musicales de France » bénéficie d’une aide du Fonds de cet opérateur national et international : l’objectif est de reconduire et d’amplifier la programmation de ces ateliers dans les années à venir.

Deux résidences, rendues possibles par le soutien de la Fondation Daniel et Nina Carrassosour l’égide de la Fondation de France, et celui de la Fondation Marc Rohrbach sous l’égide de la Fondation de France, seront organisées entre novembre 2022 et juillet 2023.

La résidence « Jardin des Maisons », animée par Juliette Duchange, Marion Ponsard, architectes paysagistes et Benoit Destiné, botaniste, entre dans son année 2 ; l’objectif est d’inaugurer le 2 juillet 2023 un nouvel espace dédié à l’apprentissage des ressources de la biodiversité locale et à au renforcement des activités artistiques de l’association sur la parcelle de 78 ares actuellement vierge de la Ferme de Bertinghen. On trouvera ci-après un compte-rendu détaillé de l’activité de cette résidence durant le premier semestre 2022 :

La résidence « Aire de jeux des Maisons », animée par l’artiste en art contemporain Io Burgard, permettra d’agrémenter le jardin d’une structure de jeux conçue avec les enfants et les équipes. Cette création est labellisée par les commissaires de la Triennale « Art et Industrie » dont on trouvera ici la présentation.

V. Préparation du colloque « Energie(s) », 3 juillet 2023 :

Emmanuel Paris informe les participants que le festival « Journées d’enfance » qui, comme chaque année clôt la saison culturelle de l’association, sera programmé du 2 au 7 juillet 2023. Emmanuel Paris précise que le colloque, partie prenante du festival, sera organisé le 3 juillet de 9h à 16h, et l’assemblée générale des Conseils et comités de pilotage du programme artistique et culturel le 7 juillet de 10h à 12h. Le spectacle proposé au public par les enfants au terme d’une saison d’ateliers bi-hebdomadaires dans leur maison respective sera programmé le 7 juillet de 20h à 21h15.

Emmanuel Paris propose de consacrer la prochaine réunion du Conseil scientifique, le 13 janvier 2023 à la finalisation de cette programmation, et demandent aux participants de solliciter tous intervenants qu’ils pensent d’intérêt pour parler du thème « Energie(s) » et ses possibles acceptions.

Les participants agréent cette proposition.

VI. Lecture commentée par Claire Oger de son ouvrage “Faire référence. La construction de l’autorité dans le discours des institutions” récemment paru aux Editions de l’EHESS :

On trouvera ici une présentation de l’ouvrage par son éditeur.

Claire Oger présente d’abord les motifs qui l’ont conduite à envisager le discours des institutions sous l’angle de l’autorité. Ses recherches précédentes ont porté sur la légitimité des locuteurs institutionnels et sur ce qui contribuait à la construire – ou au contraire tendait à l’affaiblir. Or, plus encore que celle de légitimité, la notion d’autorité comporte deux faces inséparables : celle des mécanismes sociologiques, des rites ou des procédures au terme desquelles un certain nombre de locuteurs apparaissent comme autorisés ; mais aussi celle des propriétés qui se trouvent le plus souvent attachées au discours d’autorité.

Sa démarche, interdisciplinaire, convoque les sciences du langage et de la communication, l’histoire et la sociologie ou la science politique, les études littéraires ou la philosophie pour rendre compte de la force et de la complexité d’une notion qui s’attache au locuteur et aux « crédits » sur lesquels il peut s’appuyer, mais aussi aux discours eux-mêmes, crédités d’une portée singulière.

À rebours d’une tradition répandue (en particulier en sociologie et en philosophie), l’ouvrage s’efforce moins de définir des types d’autorité, ou de distinguer des composantes antagonistes, qu’au contraire d’adopter une démarche intégrative qui tente de repérer les traits communs que revêt l’autorité au-delà de ses différentes formes ou avatars. Un bref parcours des chapitres permet de souligner la place qu’occupent, dans cette définition, la mobilisation du discours d’autrui d’une part (avec les différentes manifestations de l’argumentation par autorité), l’efficacité d’une parole « performative » d’autre part. Dans les deux cas on a bien affaire à un discours ou une parole qui prétendent « faire référence », d’où le titre choisi.

Enfin s’agissant des propriétés observables des discours d’autorité produits par les institutions, elles conduisent à s’interroger sur le rapport qu’ils entretiennent à l’expression de la conflictualité : ce pan du travail amène à un examen critique de notions comme celles de « langue de bois », par exemple, mais permet aussi de différencier l’autorité de l’autoritarisme, avec lequel elle est souvent confondue. Si la première repose sur la confiance librement accordée, le second s’impose au prix de la violence et vise à avant tout à obtenir l’obéissance, voire à produire le silence.

Les membres du Conseil remercient Claire Oger pour cette présentation.

Olivier Martin observe que les enfants des Maisons composent avec plusieurs groupes sociaux faisant autorité (médical, judiciaire, éducatif). Olivier Martin relève que nonobstant cette pluralité de références, l’enfant peut privilégier l’autorité d’une personne qui n’a pourtant pas de légitimité institutionnelle (un entraîneur de foot, une copine de cour de récréation, etc.).

Claire Oger approuve ces observations et nomme ce phénomène « la concurrence des autorités », régie par la définition de ce qui font les critères de crédibilité selon les individus. Claire Oger recommande à ce sujet la lecture de l’ouvrage « Le siècle des chefs.  Une histoire transnationale du commandement et de l’autorité (1890-1940) » d’Yves Cohen. L’auteur, dit Claire Oger, développe notamment dans ce livre une très intéressante analyse des « contre-autorités ».

Marie-Christine Briatte dit que l’autorité lie son dépositaire à son récipiendaire et relève d’un système de croyances entretenu en commun.

Arthur Vuattoux cite l’exemple récent de la figure du « mentor », promu ces derniers temps comme dispositif d’accompagnement éducatif innovant. Arthur Vuattoux voit dans cette figure émergente la montée en puissance d’une nouvelle apparence de l’autorité, laquelle doit être incarnée pour être efficace. Arthur Vuattoux observe que ces nouvelles esthétiques de l’autorité prolongent et concrétisent le mouvement de désinstitutionalisation observé de longue date.

Francis Rembotte dit que l’autorité de l’éducateur, c’est-à-dire sa capacité à être écouté et entendu par l’enfant passe par sa crédibilité, laquelle s’acquière par une assurance systématiquement exprimée à l’enfant que tout ce qu’il lui est annoncé pour son bien sera effectivement réalisé.

IV. Présentation par Jérémie Mattout des travaux de l’équipe Cophy du Centre de recherche en neurosciences de Lyon :

Cette présentation concerne le projet NeuroReality. Elle a débuté par une courte introduction aux activités de l’équipe Cophy (Computation, Cognition et Neurophysiologie) qui concerne des recherches fondamentales et appliquées sur la perception, l’attention, l’apprentissage et la prise de décision chez l’homme, à travers différentes modalités sensorielles, et à l’aide de différentes techniques d’électrophysiologie et d’imagerie ainsi que le développement de modèles mathématiques.

Plus précisément, le projet NeuroReality s’appuie sur les travaux de l’équipe dans le domaine des interfaces cerveau-machine. Suite à un pré-essai clinique mené auprès d’enfants avec troubles de l’attention (TDA/H), l’objet du projet est de réalisé le prototype d’un dispositif couplant électroencéphalographie (EEG) et réalité virtuelle. Ce dispositif exploite une onde cérébrale appelée P300, reflétant l’orientation volontaire de l’attention. L’ambition est d’utiliser le futur dispositif à la fois pour fournir des éléments objectifs, quantitatifs, d’aide au diagnostic et au suivi des enfants, mais aussi comme outil psycho-éducatif pour permettre aux enfants de mieux appréhender l’effort attentionnel et leurs difficultés. Enfin, à plus long terme, ce même dispositif qui interagit avec l’enfant à l’aide de jeux engageants, pourraient également servir d’outil de remédiation, en complément voire comme alternative aux approches pharmacologiques.

Au nom de son équipe, Jérémie Mattout remercie l’association pour son accueil et les riches interactions auxquelles il a pu assister. A l’avenir, dit Jérémie Mattout, une rencontre est envisageable, avec éventuellement une démonstration du dispositif en cours de développement, à ce stade simplement pour information et comme ouverture sur un développement de recherche.

Les membres du Conseil remercient Jérémie Mattout pour cette présentation.

Emmanuel Paris remercie la Fondation Marc Rohrbach sous l’égide de la Fondation de France ; c’est par son entremise (la Fondation soutient les projets respectifs de l’association et de l’équipe Cophy) qu’il a pu découvrir le travail passionnant de Jérémie Mattout et de ses collègues, et a pensé l’intérêt pour les enfants de l’explorer à leur tour.

Emmanuel Paris précise qu’il ne s’agit évidemment pas d’expérimenter un outil thérapeutique à des fins de recherches médicales, mais de proposer aux enfants intéressés de manier avec Jérémie Mattout et son équipe lors d’une prochaine venue aux Maison le dispositif en cours de développement, et de comprendre avec eux comment fonctionne le cerveau humain.

Jérémie Mattout dit qu’il aimerait à l’occasion de cette venue – qui en tout état de cause ne pourra avoir lieu à court terme, dialoguer avec les équipes éducatives afin de partager leurs expériences en matière d’apprentissages.

La prochaine réunion du Conseil scientifique aura lieu le vendredi 13 janvier 2023, de 10h à 13h.

A l’ordre du jour notamment, la présentation par Arthur Vuattoux de son travail en cours portant sur les habiletés sociales.

Pierre Lemarquis présentera quant à lui son ouvrage « Les Pouvoirs de la musique sur le cerveau des enfants et des adultes ».

Monsieur le président du Conseil scientifique clôt la réunion.

Le programme de notre nouvelle saison est en ligne !

Comme chaque année à la même époque nous éditons le programme culturel mois après mois. Pour le télécharger cliquez ici.

Bilan de la saison 2021-2022 de notre programme culturel “L’aventure de la vie”

En raison de la longueur conséquente du rapport final, nous proposons un résumé des résultats du référentiel faisant bilan de la saison 2021-2022.

Bilan de la saison culturelle 2021-2022

(incluant celui des Journées d’Enfance 2022)

I. Evolution du contexte :

Les objectifs du programme « L’aventure de la vie » sont :

  1. Favoriser le développement personnel des jeunes accueillis.
  2. Instituer les jeunes en tant qu’acteurs culturels du territoire.
  3. Faire de l’enfance la question de tous.

Ces objectifs font réponse aux besoins identifiés ci-après par l’institution :

– Besoins partant de l’objectif assigné par la Nation à l’Aide Sociale à l’Enfance :

Il s’agit notamment d’aider les enfants et les jeunes à exercer pleinement, une fois devenus adultes majeurs, leurs droits et leurs devoirs de citoyens. Notre institution veut leur donner une identité culturelle, des compétences à revendiquer pour y parvenir ;

– Besoins partant des enfants et des jeunes de notre institution :

Leurs difficultés s’expliquent en partie par leur environnement culturel. Les jeunes de notre institution manquent de repères et de connaissances culturelles pour s’ouvrir au monde et trouver une place dans la société. Notre institution veut assumer ce travail éducatif ;

– Besoins partant du territoire dans lequel agit l’institution :

Le problème de l’environnement culturel est le même dans la majorité des familles boulonnaises, qui profitent peu de l’offre culturelle du territoire. Le programme « L’Aventure de la vie » vise à dynamiser l’accès à la culture dans le territoire, y compris au-delà de l’espace de l’institution.

La structuration du programme pluriannuel et pluridisciplinaire « L’aventure de la vie » est développée pour répondre aux objectifs précités.

Cette structuration est composée d’ateliers obligatoires bi-hebdomadaires pour chaque Maison de culture de notre institution ; de spectacles programmés mensuellement dans notre espace culturel : « Le café-théâtre Michel Lafond » ; de partenariats avec des opérateurs locaux et nationaux de l’action culturelle, de formations en interne destinées à cultiver la créativité, l’ingéniosité, la sociabilité ; de séjours immersifs de deux à trois mois à l’étranger ainsi que d’un festival de plusieurs jours dans le territoire, programmé chaque année aux alentours du 2 juillet, avec notamment l’organisation d’un colloque et d’un spectacle.

Le présent rapport narratif final concerne la période allant de septembre 2021 à juillet 2022.

Du point de vue de la gouvernance du programme « L’aventure de la vie », le Conseil de la Vie Sociale, le Conseil scientifique, le Conseil de la Culture d’entreprendre, les Comités de pilotage des partenariats culturels et les réunions mensuelles avec les professeurs d’atelier, le metteur en scène du spectacle et la direction sont des instances mises en place par l’institution depuis quatre ans pour accompagner et orienter sa mise en œuvre.

Ces instances associent systématiquement les enfants et les personnels aux activités et prises de décision : ils ont des représentants statutaires pour chaque instance, exceptées les réunions mensuelles avec les professeurs d’atelier, le metteur en scène et la direction. Les parents et tuteurs légaux sont représentés quant à eux par des membres élus dans le Conseil de la Vie Sociale. Les institutions culturelles partenaires du programme « L’aventure de la vie » participent aux réunions des comités de pilotage.

Cette volonté de renforcer les outils institutionnels pour piloter « L’aventure de la vie », en élargissant le périmètre des parties prenantes aux prises de décision et en augmentant la périodicité des réunions, a permis d’assurer la cohésion du dispositif en accord avec les trois objectifs précités en introduction.

II. Analyse du public bénéficiaire de l’action :

Par public, nous comprenons toute personne ayant été en contact direct avec le programme « L’aventure de la vie ». Outre les enfants et les personnels de l’institution, nous incluons aussi et par conséquent les intervenants et organisateurs des manifestations, ou bien les passants dans l’espace public au sein duquel un événement est organisé, même ceux qui n’ont fait que regarder.

Cette approche est inspirée de la définition écomusée / musée de société Fédération française écomusées et musées de société :

« L’écomusée est un espace public, il réunit des hommes et des femmes autour de projets sociétaux pour le territoire et ses habitants. Cet espace ouvert et permanent ouvre au débat les questions liées aux projets et s’enrichit de toutes les expertises. Cet espace est investi par des publics : acteurs, agents, visiteurs, membres d’une communauté territoriale ou d’activité.

Les projets sociétaux sont construits et mis en œuvre par des agents (salariés) et des acteurs (philanthropes). Ces projets prennent appui sur les patrimoines naturels, culturels, matériels et immatériels pour développer le territoire et ses activités. Ces patrimoines s’épanouissent grâce aux activités de recherche et de médiation. Ces projets permettent de maintenir et de générer du lien entre les publics, mais aussi de collecter, de conserver et de partager les patrimoines. Ces projets requièrent des moyens humains, matériels et financiers. Leur concrétisation peut prendre des formes multiples allant d’outils de médiation, de communication ou de diffusion à des réalisations économiques. L’écomusée est un   processus ; les hommes et les projets peuvent changer en fonction des évolutions du territoire. »

(Proposition de définition d’un écomusée et musée de société, Fédération des écomusées et musées de société, 27-28-29 mars 2008, Marquèze).

Les termes soulignés montrent l’idée fondamentale des Maisons en tant qu’actrices publiques et citoyennes, espace d’expérimentations sociales et culturelles, qui mettent en œuvre des processus de recréation et de création nouvelle de filiations, qui permettent d’inscrire les futurs adultes de l’institution dans l’espace public, l’ordre social tels qu’ils sont, mais aussi dans des espaces publics, des ordres sociaux du territoire reformulés, réinventés.

Dans un décompte chiffré des actions réalisées entre septembre 2021 et juillet 2022, les résultats sont les suivants :

Actions culturelles programmées dans et hors l’institution :

Entre septembre 2021 et mai 2022, quatre spectacles ont été organisés dons notre espace culturel, le « café-théâtre Michel Lafond », salle permettant l’accueil de 70 spectateurs. Chaque spectacle a été vu par les enfants et les personnels de l’institution, et à chaque venue de la compagnie professionnelle pour présenter son spectacle, le ou les artistes ont partagé pendant une heure le mercredi avec les enfants du Centre de Jour des savoirs, savoirs faire et savoirs être relavant de la création théâtrale, de l’art de jouer un autre que soi.

On trouvera le détail de cette programmation sur notre site Internet, ici.

Ratio du nombre de projets institutionnels (insufflés par la direction) par rapport au nombre de projets proposés par les équipes éducatives des Maisons :

158 actions culturelles ont été recensées durant la saison 2021-2022. Ces actions culturelles comprennent y compris les réunions des Conseils de l’institution (Conseil de la Vie Sociale, Conseil scientifique, Comités de pilotage thématiques) car elles y font participer directement les enfants et les jeunes, correspondant en cela à l’un des principes de notre politique de développement culturel.

Sur ces 158 actions, plus d’un tiers (62) a été porté par les Maisons, le reste (96) par la direction.

Cette comptabilisation est biaisée par le fait que seules les actions communiquées par les équipes pour mise en ligne sur le site Internet ont été prises en compte dans ce calcul ; des actions ont lieu mais ne sont pas relatées sur le site Internet. Le nombre d’actions culturelles portées par les Maisons est de ce fait supérieur au chiffre référence ; le ratio devrait dans l’absolu et par conséquent être proche de la parité.

Ateliers bi-hebdomadaires :

Chaque Maison de culture de notre institution organise dans la semaine des ateliers artistiques et culturels. Les enfants sont âgés de 6 à 18 ans.

  1. Centre de Jour (atelier le lundi, de 13h30 à 15h30 et le jeudi, de 9h30 à 12h30) : 16 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), 2 professeurs d’ateliers présents en alternance selon les séances (un professeur au minimum est présent à chaque séance). Contenu de l’atelier : le jeudi matin, activité théâtre sous l’égide de Manuel Paque, le lundi après-midi, activité arts plastiques sous l’égide de Sylvie Mestre.
  2. Maison de la Danse (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 13 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), un professeur d’atelier. Contenu de l’atelier : danses, chorégraphies de groupe réalisées sous l’égide de Marine Vigneron.
  3. Maison des Découvreurs (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 13 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), 2 professeurs d’ateliers présents en alternance selon les séances (un professeur au minimum est présent à chaque séance). Contenu de l’atelier : le lundi, activités nautiques réalisées dans les locaux du Boulogne Canoë Kayak (BCK) de Boulogne-sur-mer dans le cadre d’une convention annuelle avec cette association ; le jeudi, savate française dans les locaux du « Center training » de Boulogne-sur-mer sous l’égide de Jacques Demagny et de Yann Pochet dans le cadre d’une convention annuelle avec cette association.
  4. Maison de la Musique (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 13 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), un professeur d’atelier. Contenu de l’atelier : apprentissage du solfège, composition et interprétation de créations musicales sous l’égide de Matthieu Scarpa.
  5. Maison du Sport du Bien-être (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 13 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), deux professeurs d’atelier en alternance. Contenu de l’atelier : le lundi activités sportives (sports collectifs) sous l’égide de l’équipe de la Maison (éducateurs sportifs), le jeudi atelier yoga sous l’égide de Carine Pochet.
  6. Maison du Cirque (atelier le lundi et le jeudi, de 18h à 20h) : 13 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), un professeur d’atelier. Contenu de l’atelier : activités circassiennes (jonglerie, équilibrisme) sous l’égide de Romuald Pierru.
  7. Maison Vive (le mardi, de 17h à 19h et le mercredi, de 17h à 19h) : 4 enfants, 5 membres de l’équipe éducative présents en alternance selon les séances (1 adulte au minimum est présent à chaque séance), 2 professeurs d’ateliers présents en alternance selon les séances (un professeur au minimum est présent à chaque séance). Contenu de l’atelier : le mardi en fin d’après-midi, atelier viet vodao sous l’égide de Nicolas Berthélémy et le mercredi en fin d’après-midi, atelier arts plastiques sous l’égide de Sylvie Mestre ;

Nombre de participants à ces ateliers :

En septembre 2021, 69 enfants et jeunes sont recensés dans les Maisons organisant au moins un atelier hebdomadaire en arts, lettres, sciences, sports tout au long de la saison culturelle (du mois de septembre au mois de juillet de l’année suivante).

Pourcentage de néophytes dans l’activité artistique proposée :

Sur ces 69 enfants et jeunes, 21 sont néophytes, soit 30.4 % de cet effectif. Par néophyte, on désigne le jeune qui n’a pas pratiqué le contenu d’atelier de la Maison lors de la saison culturelle précédente.

Degré de mixité des participants :

Sur ces 69 enfants et jeunes, 23 sont des filles, soit 33.3 % de cet effectif.

  1. Résidences art / science 2021-2022 :

L’association a été sélectionnée par la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France pour organiser en 2021, 2022 et 2023 des résidences croisées art / science. On trouvera le détail de ces résidences ici et ici. La résidence “Jardin des Maisons” est par ailleurs soutenue par la Fondation Marc Rohrbach sous l’égide de la Fondation de France.

2. Festival annuel « Journées d’Enfance » :

Notre décompte du public des « Journées d’Enfance 2022 » journée d’animation après journée d’animation est le suivant (On trouvera le contenu de notre festival (images, textes, pdf) sur notre site Internet, ici.

a. Vendredi 1er juillet 2022 (manifestation publique) : organisation de la joute nautique sur les bords de la Liane, à Boulogne-sur-mer : 60 enfants, 40 adultes. Remise des médailles avec le soutien du service des sports du Conseil départemental ;

b. Samedi 2 juillet 2022 (manifestation organisée en interne) : « Les grandes tables de la ferme », rassemblement de la communauté éducative et retrouvailles avec les anciennes et les anciens de l’institution : 75 enfants, 200 adultes ;

c. Lundi 4 juillet 2022 (manifestation publique) : colloque « Y’a d’la joie » : 120 adultes. 80 % sont les membres du personnel de l’association « Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale », 5 % sont des étudiants des instituts de formation locaux du champ professionnel, 5 % sont des représentants des Maisons des Solidarités du territoire, 10 % sont les intervenants du colloque ;

d. jeudi 7 juillet 2022 (manifestation organisée en interne) : réunion plénière du Conseil de la Culture d’entreprendre, Conseil de la Vie Sociale, Conseil scientifique et comités de pilotage du programme culturel : 4 jeunes (représentant les enfants et les jeunes de l’institution dans les différentes instances), 30 adultes (membres des Conseils et comités de pilotage du programme culturel) ; (manifestation publique) : spectacle « Les méandres du Baobab » : 70 enfants, 350 adultes : 25 % sont les parents des jeunes sur scène, accueillis par l’association, 50 % sont les membres du personnel de l’association, 20 % sont des amis de l’association (intervenants extérieurs, amis…), 5 % sont des membres du Conseil d’Administration de l’association, 5 % sont des représentants des services sociaux du département.

III. Relations avec les partenaires du projet :

Durant la période couverte par ce rapport final, de septembre 2021 à juillet 2022, sept partenariats avec des institutions culturelles sont en activité :

• pour le pôle muséographique, quatre partenariats (Cabinet de médiation en art contemporain “Artconnexion”, Château d’Hardelot Centre Culturel de l’Entente Cordiale ; Fonds Régional d’Art Contemporain Grand Large Hauts-de-France et Musée de Boulogne-sur-mer) ;
• pour le pôle scientifique, un partenariat ( Laboratoire d’Océanographie Dynamique, Université Lille 2, station de Wimereux) ;
• pour le pôle sportif, deux partenariats (le Boulogne Canoë Kayak (BCK) et le « Training Center ».
Aux sept partenariats existants s’ajoutent une relation privilégiée de soutien à la réalisation des actions culturelles de l’association de la part de trois fondations : la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Marc Rohrbach sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Sopra Steria / Institut de France (Création du FabLab des Maisons pour la Fondation Sopra Steria ; organisation de les résidences art / science 2021-2022 pour la Fondation Daniel et Nina Carasso et la Fondation Marc Rohrbach). Outre les actions menées avec le Château d’Hardelot, la direction culturelle du Conseil départemental du Pas-de-Calais a aussi rendu possible la participation de la Maison des Découvreurs à un spectacle organisé à la piscine de Nausicaa de Boulogne-sur-mer en mars 2022.

Durant la saison 2021-2022, 8 réunions ont été organisées en présence des institutions culturelles partenaires de notre association.

Le comité de pilotage “muséographie” s’est réuni à deux reprises durant la saison culturelle 2021-2022. La réunion plénière, organisée le 7 juillet 2022, a invité l’ensemble des partenaires de notre institution, ainsi que des représentants d’institutions culturelles avec lesquelles nous développerons de nouveaux partenariats durant les saisons à venir.

Pourcentage de comités de pilotage dans lequel les enfants sont représentés :

On trouvera le contenu des comptes-rendus des réunions des comités de pilotage organisées durant la saison 2021-2022 ici.

Sur les 8 réunions organisées au total, 10 % ont parmi leurs participants des enfants et des jeunes de l’institution.

Notre objectif est d’atteindre le chiffre de 100 %, mais nous sommes dépendants de la disponibilité des enfants et des jeunes, dont l’emploi du temps scolaire n’est pas forcément compatible avec les horaires des réunions de comité de pilotage, les mesures sanitaires en raison du COVID limitant par ailleurs les réunions en présentiel.

Pourcentage de partenaires prêts à reconduire le projet ou un autre projet avec le porteur de projet :

En comparant les relevés de présence des comptes-rendus des comités de pilotage de la saison culturelle 2021-2022 et ceux des comptes-rendus de la première réunion des comités de pilotage de la saison culturelle 2020-2021, 80 % de nos partenaires ont donc reconduit le projet avec notre institution.

La baisse de 20 % par rapport au bilan final de la saison 2020-2021 s’explique par l’arrêt de deux partenariats en septembre 2020 , la Fondation Auchan sous l’égide de la Fondation de France, et la Fondation d’entreprise SEED.

Relations avec les Fondations :

Nous avons pu, avec le soutien de la Fondation Crédit Mutuel Nord Europe, développer un cycle d’ateliers annuel proposés aux anciennes et aux anciens de la Maison de la Musique ; ce cycle d’ateliers a permis en avril 2021 la mise sur le marché d’un premier disque de ce groupe.

IV. Analyse des conditions de mise en œuvre :

L’intensité des actions culturelles programmées durant la période couverte par ce rapport final est élevée. On trouvera sur notre site pour s’en rendre compte le détail de ce calendrier, mois après mois, ici.

Malgré cette fréquence des activités, bien qu’aussi parfois les demandes des partenaires présentèrent des jeux de contraintes inhabituels, nous n’avons pas constaté de difficultés particulières aussi bien en terme d’effectifs disponibles, de compétences à mettre en œuvre, de coordination dans le processus de conception et de réalisation, d’implication dans l’acte à accomplir, de moyens matériels à mobiliser ou de collaboration avec les partenaires concernés.

Nous analysons cette « routinisation » de l’activité culturelle par le développement et la sophistication des outils institutionnels mis en place pour piloter le programme « L’aventure de la  vie » ainsi que d’une expérience conséquente, acquise au fil de ses sept années d’existence en tant que matrice stratégique de notre projet institutionnel.

V. Impacts et valorisation du projet :

S’agissant des indicateurs et outils formalisés au préalable de notre saison culturelle, notre évaluation est d’emblée positive.

  1. Pour l’objectif « Favoriser le développement personnel des jeunes accueillis », les enfants et les jeunes de l’association s’exprimant à propos du programme éducatif et culturel « L’aventure de la vie » à l’occasion du questionnaire proposé pour la cinquième année consécutive, ont systématiquement valorisé les effets positifs en terme de capabilité, d’estime de soi, d’intégration dans un collectif au service d’un projet commun. On trouvera les résultats du questionnaire 2021-2022 ici.
  2. Pour l’objectif « Instituer les jeunes en tant qu’acteurs culturels du territoire », la liste des projets culturels dont fait systématiquement part notre site Internet depuis le début de notre saison culturelle 2021-2022 indique l’intensité de la dynamique culturelle de notre institution en direction du territoire ;
  3. Pour l’objectif « Faire de l’enfance la question de tous », la liste des partenariats culturels explicitée dans la partie III. du présent rapport ainsi que les comptes-rendus des réunions systématiquement du Conseil de la Culture d’entreprendre, du Conseil scientifique et du Conseil de la Vie Sociale mis en ligne sur notre site Internet depuis le début de la saison culturelle 2021-2022, indiquent la grande diversité des parties prenantes intéressées aux thèmes et problématiques portées par le programme « L’aventure de la vie » et à sa mise en œuvre au quotidien par notre institution. On trouvera le détail de ces comptes-rendus ici.

Nombre de réunions organisées par des acteurs du champ (état, conseil général, ONG /associations) pour présenter la politique culturelle des MECOP :

Durant la saison 2021-2022, un reportage radiophonique réalisé par la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France a permis à notre institution de présenter le programme « L’aventure de la vie ».

VI. Continuité du projet :

Notre programme éducatif et culturel « L’aventure de la vie » est pluriannuel. Formulé en 2004, il constitue la matrice de notre projet d’établissement 2020-2025. Le Conseil départemental du Pas-de-Calais constitue le financeur de ce projet d’établissement, et par conséquent est le financeur principal du programme éducatif et culturel.

Nous candidatons cependant régulièrement aux appels à projet thématisant la démocratisation culturelle, l’accès à la culture, de la part des collectivités territoriales (en 2013, appel à projets « Culture à partager 2014 » de la Région Nord Pas-de-calais ; en 2014, appel à projet « Culture à partager 2015 » de la Région Nord Pas-de-Calais) et de la part de fondations privées (en 2013, appel à projets « Enfance et Culture 2013 » de la Fondation de France ; en 2014, appel à projets « Enfance et Culture 2014 » et appel à projets « Arts et Territoire 2014 » de la Fondation Daniel et Nina  Carasso ; en 2016 : appel à projets « Fondation Auchan ensemble pour la jeunesse » et, pour la Fondation Daniel et Nina Carasso, présentation sur sa demande d’un programme d’actions triennal ; dotation accordée par la Fondation Sopra Steria / Institut de France pour le développement d’un Fab Lab, soutien de la Fondation de France dans le cadre du programme « Les nouveaux commanditaires » ; en 2019 : appel à projets “La musique, un vecteur d’épanouissement pour tous” de la Fondation Crédit Mutuel Nord Europe ; recommandation de notre institution par la Fondation de France auprès de la Fondation Marc Rohrbach).

Nous considérons en effet que ces soutiens issus de collectivités territoriales tierces du Conseil départemental du Pas-de-Calais, et de fondations privées aux rayonnements national et international, participent de l’un des objectifs précité : « Faire de l’enfant la question de tous ».

Les documents demandés par ces prestataires d’appel à projets locaux, nationaux, et internationaux pour formaliser chaque année l’évaluation des actions entreprises dans le cadre de ces dotations, permettent par exemple à notre institution d’acquérir des compétences en matière d’intégration de la culture dans le champ de la protection de l’enfance.

Ces soutiens sont par ailleurs autant de marques de reconnaissance de la qualité de notre programme éducatif et culturel, marques de reconnaissance auxquelles sont sensibles en interne nos équipes éducatives, nos intervenants artistiques et culturels, les institutions culturelles partenaires, et en externe, notre financeur principal ; le Conseil départemental du Pas-de-Calais.

Nous continuerons par conséquent à rechercher le lien avec ces institutions tierces, productrices d’appels à projets, dans les années à venir.

VII. Valorisation du projet :

S’agissant de la valorisation de la saison culturelle 2021-2022 du programme « L’aventure de la vie » :

En interne :

L’association a créé au printemps 2014 une webradio, écoutable par chaque enfant et jeune de l’association sur une fréquence Internet dédiée. Cette webradio programme notamment des reportages réalisés par les enfants et les jeunes à propos des ateliers artistiques et culturels, ainsi que durant les événements (spectacles durant l’année, festival « Journées d’Enfance »).

Un papier à en-tête est utilisé par l’institution depuis deux ans dans ses interactions avec toutes parties prenantes. Ce document fait apparaître les logos de l’ensemble des soutiens et partenaires des Maisons des Enfants de la Côte d’Opale.

En externe :

L’utilisation des NTIC et des réseaux sociaux est favorisée ; site Internet de l’association ; blogs des différentes maisons (sur la même adresse, cliquer sur les icônes correspondant à chaque maison des enfants de la culture). Des films sont systématiquement tournés sur la vie culturelle de l’association, puis mis en ligne. Les comptes-rendus des réunions du Conseil de la Vie Sociale, du Conseil scientifique et des comités de pilotage sont systématiquement publiés sur le site Internet.

La presse locale, les médias associatifs et les médias généralistes nationaux ont communiqué à plusieurs reprises à propos de notre programme éducatif et culturel, voir sur notre site Internet le recensement de ces articles ici.

Outils : site internet, réseaux sociaux, webradio, programme, dossier de presse, communiqués.

S’agissant de la capitalisation de la saison culturelle 2021/2022 du programme « L’aventure de la vie » :

L’ensemble des activités éducatives et culturelles de cette saison a été chroniqué mois après mois sur notre site Internet. Il est de même pour les saisons culturelles précédentes.

Une plaquette présentant dans le détail des activités de la vie quotidienne des Maisons en relation avec le programme « L’aventure de la vie » est remise à l’enfant dès la commission d’admission, c’est-à-dire la première fois que l’enfant découvre notre institution et, si le comité de direction la valide, l’intégrera peu après.

VIII. Suite du projet :

Trois axes de développement, sous-tendus par les trois objectifs énoncés dans le présent document, constitueront notre effort institutionnel afin de compléter notre offre éducative et culturelle en direction des enfants et des jeunes.

Premier axe (objectif : Favoriser le développement personnel des jeunes accueillis) : nous voulons développer le goût pour la composition auprès des jeunes de notre institution. Nous travaillons en ce sens à valoriser un résultat non prévu positif se manifestant lors de la saison 2020-2021. Les Jeunesses Musicales de France nous ont proposé de développer un partenariat pluriannuel permettant aux enfants du Centre de jour de découvrir et de pratiquer des instruments dans le cadre de cadre de venues d’invités, experts dans leur pratique musicale. 4 séances d’une heure trente ont pu être organisées pour cette année 1 de ce partenariat.

Deuxième axe (objectif : Instituer les jeunes en tant qu’acteurs culturels du territoire) : nous voulons élargir notre rayonnement culturel. Nous travaillons à valoriser en ce sens un résultat imprévu positif lors de la saison culturelle 2020-2021. La Fondation Marc Rohrbach sous l’égide de la Fondation de France a sélectionné le projet “Le jardin des Maisons”, soutenu par la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France.

Troisième axe (objectif : Faire de l’enfance la question de tous) : un résultat non prévu positif se manifestant lors de la saison 2020-2021 (invitation de la Fondation Daniel et Nina Carasso à participer au jury national de son appel à candidatures “Médiations et démocratie culturelle – Région des Hauts de France”) a permis au Directeur adjoint aux affaires culturelles de notre association de recommander le développement de certains projets candidats.

Note de rentrée saison culturelle 2022-2023

Le thème de la saison culturelle de cette année 2022-2023 est : « Énergie(s) ».

(Photographie prise lors de l’anniversaire d’un enfant de nos Maisons, 2017 © MECOP).

Chaque année, nous aimons fêter les anniversaires des enfants accueillis par notre association. Moment important, il signifie à l’enfant son grandissement, et à la communauté la reconnaissance d’une nouvelle étape de sa vie. Enfants, adultes : nous honorons ce cheminement.

Quelles sont les voies du grandissement ? Bien des conversations quotidiennes entre enfants, entre enfants et adultes, entre adultes, tournent autour de cette question. Nous y pensons tous les jours, en réunion de concertation avec l’enfant et ses parents ou tuteurs légaux, lors de nos échanges avec les professionnels de l’Aide Sociale à l’Enfance, dans le cabinet du juge, avec nos partenaires de l’Education nationale, de la santé et du soin, nos professeurs d’atelier, nos intervenants en résidence artistique et scientifique, nos soutiens, nos mécènes.

Le thème de notre nouvelle saison culturelle, cette année encore et de nouveau après dix années d’existence de notre programme pluriannuel et pluridisciplinaire « L’aventure de la vie »[1], souhaite enquêter sur les ressources de la vie : pourquoi et à quelles conditions peut-on estimer que l’on s’est grandi ?

Parmi les éléments de réponse, une étude internationale parue en 2021[2] nous aide à comprendre l’économie de la croissance corporelle (nous traduisons) :

« Les nourrissons âgés de 9 à 15 mois dépensent 50 % plus d’énergie sur une journée que les adultes, proportionnellement à la taille du corps. Ils brûlent de l’énergie tellement rapidement qu’on pourrait presque les considérer comme une espèce différente. Ceci s’explique par le développement du cerveau, qui est l’organe le plus particulièrement consommateur d’énergie. Après cette poussée initiale, le métabolisme ralentit d’environ 3 % chaque année jusqu’à la vingtaine, où il se stabilise durant tout l’âge adulte. Ainsi, bien que l’adolescence se caractérise par une phase de croissance élevée, nous n’avons pas constaté d’augmentation particulière du métabolisme à cette période. À la fin de sa vie (vers les 90 ans), une personne âgée aura ainsi besoin de 26 % de calories en moins chaque jour qu’une personne de 40 ans ».

Les premiers moments dynamisants de l’existence sont ainsi essentiels pour l’accomplissement, mais le rythme qui fait y parvenir varie ensuite selon les âges, jusqu’à satiété. Ceci n’est pas l’exclusivité du genre humain, les chercheurs observent le même phénomène quelle que soit la matière, où qu’elle soit dans l’espace et dans le temps[3] :

(Carte de l’univers selon les télescopes de la NASA, 2021 © NASA).

La croissance, l’expansion est inconstante, versatile, difficilement prédictible : unetelle, untel que l’on croyait en retard de développement, finit par nous étonner, nous dépasser, tant elle, il, exprime sa capacité à un moment que l’on n’attendait pas, que l’on ne concevait pas. Unetelle, untel que l’on croyait en avance, régresse, s’étiole pour finir rabougri.

Nous comprenons mieux dès lors l’importance et la difficulté de cette maxime : « Deviens ce que tu es », formulée par le philosophe Friedrich Nietzsche à la fin de sa vie d’écrivain avant de tomber dans la démence jusqu’à la fin de ses jours [4]. Cet encouragement à persister vaut, de notre point de vue, inspiration constante des métiers de la protection de l’enfance et acception possible du thème de notre nouvelle saison.

« Deviens ce que tu es », c’est une manière d’inviter à ne pas poser trop tôt la question : « Qui suis-je ? », névrose ruminée par tous êtres pensants tout au long de leur vie, de la naissance jusqu’à la mort :

Cette énergie dépensée à tenter de se comprendre pour mieux se réaliser n’aurait en effet de sens et d’efficacité qu’à la condition, nous dit le philosophe, d’intégrer dans notre considération d’autres énergies qui nous échappent, nécessairement initiées par le hasard des rencontres, par l’imprévisible du cours de la vie[5].

Par le travail quotidien de nos équipes avec l’enfant, la question « Qui suis-je ? » est précisément reformulée par une autre, plus robuste pour une existence bonne et qui donne sa pleine mesure : « Que puis-je faire avec ce qu’il m’est arrivé, de ce qu’il m’arrive, de ce qu’il pourrait m’arriver ? ».

Conscient de ces dynamiques universelles, notre programme artistique et culturel sera cette année encore en quête des conditions pratiques pour réfléchir et proposer des interprétations de ce qui meut, épanouit, rassemble pour le meilleur de toutes et tous. Un jardin de près d’un hectare, une aire de jeux conçus et réalisés par les enfants, seront ainsi inaugurés au terme de cette saison, en juillet 2023. Bien des spectacles, des expositions, des événements sportifs, des propositions entre-temps suggérées par les enfants au fil de leurs échanges avec leurs équipes éducatives, leurs professeurs d’ateliers, les artistes et scientifiques invités en résidence étayeront ces énergies créatrices.

(Dessin réalisé par l’artiste Marc Ngui, d’après l’ouvrage « Capitalisme et schizophrénie : Mille plateaux » de Gille Deleuze et Félix Guattari, plus d’informations ici)

[1] https://www.lesmaisonsdesenfantsdelacotedopale.com/nos-saisons-culturelles/

[2] https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03364046/document

[3] https://fr.vikidia.org/wiki/Expansion_de_l%27Univers

[4] Ecce Homo. Comment on devient ce que l’on est, Paris, Mercure de France, 1908.

[5] ASTOR D. (2016), Deviens ce que tu es. Pour une vie philosophique, Paris, Autrement, coll. « Les grands mots ».

Etude statistique sur la sociabilité et la socialisation des enfants de notre institution générées par notre programme éducatif et culturel pour la saison 2021-2022

Questionnaire « Fin de saison 2018-2019 – participants enfants et jeunes de l’association »,

Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale

Introduction :

Le programme « L’aventure de la vie » organise l’activité des Maisons de culture de notre institution, chaque année de la troisième semaine de septembre à la mi-juillet de l’année suivante.

On trouvera sur notre site Internet un bilan narratif synthétique de cette saison 2021-2022 ici.

Dans le cadre du suivi de la dotation octroyée à notre institution par la Fondation Daniel et Nina Carasso à l’occasion de l’appel à projet « Art et territoire 2014 », le cabinet « Nuova Vista » a proposé aux lauréats de questionner les participants de leurs activités culturelles afin de formaliser les effets qu’ils déclarent leur imputer quant à leur sociabilité et leur socialisation (estime de soi, relations à autrui, adhésion au projet institutionnel portant les activités culturelles de l’institution, inscription dans la vie de la cité).

On trouvera ici le détail de la fabrication de cet outil évaluatif unique en France, ainsi que l’identité des acteurs ayant participé à ce travail.

Considérations méthodologiques :

Le questionnaire dans sa première version a été proposé aux enfants et aux jeunes de notre institution au terme de cette saison culturelle 2014-2015, à la mi-juillet 2014.

On trouvera les résultats de cette première vague évaluative ici.

Lors de la saison 2015-2016, constatant que certaines formulations de questions composant la fiche « participants enfants et jeunes » ont été incomprises à l’époque par les répondants, le Conseil scientifique de l’association a recommandé lors de sa réunion du 9 octobre 2015 que les enfants et les jeunes participent au développement d’une nouvelle grille, plus appropriable. On trouvera le détail des analyses du Conseil scientifique au sujet de l’expérimentation de cet outil évaluatif sur notre site Internet, à l’adresse suivante (voir la partie II : « Retour sur la saison culturelle 2014-2015 et présentation de la saison culturelle 2015-2016 », ici).

L’association a sollicité par conséquent le Conseil de la Vie Sociale, instance représentative de ses usagers, afin d’améliorer le questionnaire adressé aux enfants et aux jeunes pour cette seconde vague. Le Conseil de la Vie Sociale a proposé au terme de sa réunion du 1er juillet 2016 la nouvelle version. On trouvera à l’adresse suivante le compte-rendu de cette réunion (voir la partie II : « II. Amélioration du questionnaire proposé chaque fin de saison culturelle aux enfants et aux jeunes de l’institution pour objectiver les effets du programme « L’aventure de la vie » sur leur parcours de vie. », ici).

Renforcement de la capabilité / de la confiance en soi
1.     Je suis fier (fière) d’avoir participé aux différents projets culturels tout au long de l’année
2.     Le programme culturel est important pour moi
3.     Mon entourage s’est intéressé à ce que j’ai fait dans ce projet
4.     Je me suis investi(e) à fond dans ce projet
5.     Quand je fais quelque chose, je le fais bien
6.      J’ai réussi à dépasser mes difficultés
7.      Je me rends compte grâce à ce programme que je sais faire des choses aussi bien que la plupart des gens
Ouverture culturelle
8.      Je suis allé(e) voir une manifestation de [discipline pratiquée] depuis le début du projet ?
9.     J’ai prévu d’aller voir une manifestation de [discipline pratiquée] ?
10.   J’ai envie de continuer à pratiquer [discipline pratiquée] après mon départ des Maisons des Enfants de la Côte d’Opale ?
11.    Le projet m’a donné envie de pratiquer une /d’autre(s) discipline(s) artistique(s), scientifique(s) ou sportive(s) ?
12.   J’ai donné à mon entourage l’envie d’assister à des spectacles ou de pratiquer une discipline artistique, scientifique ou sportive ?
Apprentissage de la diversité
14.   Je me suis senti accepté par les autres grâce aux ateliers
13.   J’ai appris à connaitre toutes les personnes de ma Maison grâce aux ateliers
Construction du collectif
15.   J’ai aimé construire un projet en équipe
16.   Je me sens à l’aise avec mon groupe
17.   J’ai noué des liens avec des personnes de mon groupe
18.   Je me suis fait des amis dans mon groupe
19.   J’ai noué des liens avec des personnes de toutes les Maisons

Cette nouvelle version a été proposée aux enfants et aux jeunes participant aux ateliers du programme « L’aventure de la Vie » au terme de la saison 2015-2016 (voir les résultats ici), de la saison 2016-2017 (voir les résultats ici), de la saison 2017-2018 (voir les résultats ici), de la saison 2018-2019 (voir les résultats ici). Pendant deux années (saisons 2019-2020 et 2021-2022), le questionnaire n’a pas été proposé aux enfants tant le programme culturel ne pouvait donner sa pleine mesure en raison du Covid.

Présentation des résultats des réponses à propos de la saison 2021-2022 :

Le questionnaire a été proposé entre le 30 août et le 2 septembre 2022 aux enfants et aux jeunes du Centre de jour, de la Maison du Cirque, de la Maison de la Danse, de la Maison des Découvreurs, de la Maison de la Musique, de la Maison du Sport et de la Maison Vive.

Sur les  enfants potentiellement répondant au questionnaire, 43 ont accepté de remplir cette fiche, soit un taux de réponse de 53.75 %.

Pour rappel, le taux de réponse de la vague 2018-2019 était de 50,7 %.

Analyse des réponses :

Chaque rubrique donnera lieu à une mise en perspective en réunions à la rentrée avec les équipes éducatives, les professeurs d’atelier, les Conseils et comités de pilotage du programme culturel.

Les résultats sont catégorisés de trois façons :

  1. “% de réponses négatives” : les répondants ont soit coché “Pas du tout d’accord”, soit coché “Pas d’accord” ;
  2. “% de réponses intermédiaires” : les répondants ont coché “Plutôt d’accord” ;
  3. “% de réponses positives” : les répondants ont soit coché “D’accord”, soit coché “Tout à fait d’accord”.

Thème 1 : Renforcement de la capabilité / de la confiance en soi

Réponse 1 (réponse à la question : « Je suis fier (fière) d’avoir participé aux différents projets culturels tout au long de l’année »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
09.389,1

Réponse 2 (réponse à la question : « Le programme culturel est important pour moi »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
11.644.141.8

Réponse 3 (réponse à la question : « Mon entourage s’est intéressé à ce que j’ai fait dans ce projet »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
34.820.941.8

Réponse 4 (réponse à la question : « Je me suis investi(e) à fond dans ce projet »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
4.625.667.4

Réponse 5 (réponse à la question : « Quand je fais quelque chose, je le fais bien »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
9.323.267.4

Réponse 6 (réponse à la question « J’ai réussi à dépasser mes difficultés »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
737.253.4

Réponse 7 (réponse à la question « Je me rends compte grâce à ce programme que je sais faire des choses aussi bien que la plupart des gens »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
6.925.667.4

Thème 2 : Ouverture culturelle

Réponse 8 (réponse à la question « Je suis allé(e) voir une manifestation de [discipline pratiquée] depuis le début du projet ?»)

% de réponses positives% de réponses négatives
55.845.2

Réponse 9 (réponse à la question « J’ai prévu d’aller voir une manifestation de [discipline pratiquée] ?»)

% de réponses positives% de réponses négatives
39.560.5

Réponse 10 (réponse à la question « J’ai envie de continuer à pratiquer [discipline pratiquée] après mon départ des Maisons des Enfants de la Côte d’Opale ? »

% de réponses positives% de réponses négatives
62.837.2

Réponse 11 (réponse à la question « Le projet m’a donné envie de pratiquer une /d’autre(s) discipline(s) artistique(s), scientifique(s) ou sportive(s) ? »)

% de réponses positives% de réponses négatives
69.730.3

Réponse 12 (réponse à la question « J’ai donné à mon entourage l’envie d’assister à des spectacles ou de pratiquer une discipline artistique, scientifique ou sportive ? »)

% de réponses positives% de réponses négatives
53.546.5

Thème 3 : Apprentissage de la diversité

Réponse 13 (réponse à la question « J’ai appris à connaitre toutes les personnes de ma Maison grâce aux ateliers »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
16.337.248.8

Réponse 14 (réponse à la question « Je me suis senti accepté par les autres grâce aux ateliers »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
11.620.946.5

Thème 4 : Construction du collectif

Réponse 15 (réponse à la question « J’ai aimé construire un projet en équipe »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
2.3793

Réponse 16 (réponse à la question « Je me sens à l’aise avec mon groupe »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
11.613.974.4

Réponse 17 (réponse à la question « J’ai noué des liens avec des personnes de mon groupe »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
2.39.388.4

Réponse 18 (réponse à la question « Je me suis fait des amis dans mon groupe »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
74.686

Réponse 19 (réponse à la question « J’ai noué des liens avec des personnes de toutes les Maisons »)

% de réponses négatives% de réponses intermédiaires% de réponses positives
6.925.667.5

Compte-rendu de l’assemblée plénière des Conseils et des Comités du programme “L’aventure de la vie”, 7 juillet 2022

Quatrième moment fort de notre festival annuel Les Journées d’Enfance 2022, les conseils et comités accompagnant notre association dans le développement de son programme éducatif et culturel « L’aventure de la vie » se sont réunis le 7 juillet 2022 afin de dresser bilan de la saison 2021-2022 et préparer la saison à venir.

Veuillez trouver ci-après le compte-rendu de cette réunion.

Présents :

Patrick Bourdet, président du Conseil de la Culture d’entreprendre et parrain de notre association

Philippe Richard, membre du conseil d’administration de notre association

Francis Rembotte, membre du conseil d’administration de notre association

Claire Beugnet, directrice de notre association

Emmanuel Paris, directeur adjoint aux affaires culturelles de notre association

Sylvie Mestre, professeure en arts plastiques du Centre de jour et de la Maison Vive

Claire Oger, présidente du conseil scientifique de notre association

Eric Parot, membre du conseil scientifique de notre association

Christophe Lefebvre, chef de service de la Maison du Cirque et de la Maison du Sport

Invités :

Heniu Dyduch, membre du conseil d’administration de la Fondation Marc Rohrbach

Pascale Cornuel, membre du conseil d’administration de la Fondation Marc Rohrbach

Benoit Destiné, scientifique en résidence, résidence art / science « Jardin des Maisons » de notre association

Absents excusés : En raison de nombreux désistements, Emmanuel Paris préfère citer les membres de chaque conseil et comité de pilotage en leur qualité et fonction. On trouvera le détail de ces collèges à l’adresse suivante :

Claire Beugnet présente l’ordre du jour de cette réunion, dont la composition est très liée à la présence de ces instances invitées. Il s’agit autrement dit, lors de cette réunion plénière, d’informer de la vitalité des liens que les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale entretiennent avec leur territoire culturel, grâce au financement du Conseil départemental du Pas-de-Calais et de Fondations et avec le support du Conseil de la Culture d’entreprendre, du Conseil scientifique, des comités de pilotage, et sur le plan de la démocratie des usagers, grâce au travail du Conseil de la Vie Sociale.

Claire Beugnet rappelle que le programme éducatif et culturel de l’institution, intitulé « L’aventure de la Vie », a été suivi tout au long de la saison culturelle par ces conseils ainsi que des comités de pilotage composés de membres du Conseil d’administration, de représentants des enfants et des jeunes, de représentants du personnel, d’experts membres des différents conseils, des professeurs des pratiques artistiques concernés ainsi que de représentants des établissements culturels dédiés.

Claire Beugnet remercie les participants de leur engagement dans la vie de notre institution.

Emmanuel Paris propose de revenir sur les actions réalisées durant cette saison en se référant à l’ordre alphabétique des différents axes de développement culturel portés par chaque instance.

I. Conseil de la Culture d’entreprendre :

Le Conseil a siégé pour la sixième année consécutive Il est composé des membres du Conseil d’administration de l’association de la direction de l’association. Les membres « extérieurs » du Conseil sont : Patrick Bourdet, Président du cabinet Oliviaie consulting et parrain de notre association ; Claude Jaouen, président du cabinet « Consulting4TOP » ; Laurence Lenfroit, psychologue clinicienne, psychologue de la santé et psychothérapeute ; Vincent Bastide, directeur de la communication digitale de l’entreprise Saint-Gobain, Fondation Saint-Gobain ; Frédéric Renaux, manager Sopra Steria, Fondation Sopra Steria sous l’égide de l’Institut de France.

Le développement des projets portés par le Conseil de la Culture d’entreprendre est soutenu par la Fondation Saint-Gobain et par la Fondation Sopra Steria – Institut de France, ainsi que par des dons d’entreprise.

A compter de mars 2021 jusqu’à ce jour, le Conseil de la Culture d’entreprendre a noué relations partenariales permettant le don par l’entreprise Kapla de dix caisses de mille pièces chacune, permettant aux enfants des constructions créatives. On trouvera ici les articles relatant ces ateliers ludo-éducatifs vécus par les Maisons.

Autre axe travaillé cette saison 2021-2022 par le Conseil de la Culture d’entreprendre ; le FabLab des Maisons sis au 130, boulevard Raymond Splingard à Outreau a inauguré sa pièce dédiée, créé grâce à la dotation accordée par la Fondation Sopra Steria sous l’égide de l’Institut de France, a participé à la scénographie de l’exposition « Rien n’est joué d’avance », programmée au Musée de Boulogne-sur-mer du 17 septembre au 13 décembre 2021. On trouvera ici les articles relatant la conception/réalisation de cette exposition par les enfants du Centre de jour et de la Maison Vive, en partenariat avec le Fonds Régional en Art Contemporain Grand Large – Hauts-de-France.

Poursuivant le développement de la politique de parrainage permettant à tout enfant des Maisons âgé de 15 ans et plus et volontaire d’être accompagné par un professionnel de la société civile jusqu’à son premier emploi, le Conseil de la Culture d’entreprendre a noué relations avec le Centre des Jeunes Dirigeants d’Entreprise (CJD), section Côte d’Opale, regroupant cinquante chefs d’entreprise du territoire. Emmanuel Paris informe les participants qu’une réunion à la rentrée avec Ludovic Andrzejewski, président de la section, permettra de finaliser ce partenariat pluriannuel.

II. Conseil de Vie Sociale :

Le Conseil de Vie Sociale a siégé pour la huitième année consécutive. Il est représenté aujourd’hui par les représentants élus des enfants de l’association : Alicia (Maison des Découvreurs), Laila (Maison de la Danse), Leila (Maison du Sport), Louna (Maison du Cirque), Mélisse (Maison Vive), Noah (Maison de la Musique). Sont aussi membres de ce Conseil Sarah Couvelard, représentante du personnel, Claire Beugnet, présidente du Conseil et Emmanuel Paris.

Cette saison, l’association a organisé en novembre et décembre 2021 une campagne électorale permettant de nouveau d’atteindre le quorum requis pour que le Conseil puisse siéger. L’article D311 du Code de l’action sociale et des familles qui précise le fonctionnement d’un Conseil de Vie Sociale stipule en effet qu’une réunion n’est valide qu’à la condition d’une majorité d’enfants présents, le nombre d’adultes devant être minoritaire. Ce quorum n’était plus assuré au mois de septembre 2021, en raison du départ de nos effectifs de plusieurs représentants des enfants, aussi bien dans le collège des titulaires que de celui des suppléants.

Cette élection a donc été organisée dans chaque Maisons ; le scrutin était uninominal à un tour. Il y a eu 65 votants, 2 votes nuls (deux électrices ou électeurs ont placé plusieurs bulletins dans leur enveloppe). Le taux de participation était de 82,7 % (ce taux était de 69,4 % lors de la précédente élection). Six places de titulaires et six places de suppléant-e-s étaient mis au vote. Quinze candidat-e-s avaient candidaté pour un poste de titulaire et/ou suppléant.

III. Conseil scientifique :

Le Conseil scientifique a siégé pour la neuvième année consécutive. Il est composé des membres du Conseil d’administration de l’association de la direction de l’association. Les membres « extérieurs » du Conseil sont : Marie-Pierre Bouchaudy, précédemment cheffe du service de l’inspection de la création artistique au Ministère de la Culture, Marie-Christine Briatte, directrice du Pôle d’Action Municipale Solidarités et Réussites Educatives à la Mairie de Boulogne-sur-mer ; Jean-Paul Demoule, professeur des universités émérite en archéologie, Université Paris 1 ; Patrick Girard, éducateur “Les Maisons des Enfants de la Côte d’Opale”, représentant du personnel ; Fleur Guy, docteure en géographie, chercheuse associée à l’UMR 5600 Environnement Ville et Société ; Pierre Lemarquis, neurologue, attaché d’enseignement d’éthologie à l’université de Toulon-La Garde ; Olivier Martin, professeur des universités en sociologie, Université Paris Descartes ; Patrick Miquel, précédemment directeur de l’Enfance et de la Famille, Conseil départemental du Pas-de-Calais ; Claire Oger, professeur des universités en sciences de l’information et de la communication, Université Paris-Est Créteil ; Eric Parot, ingénieur physicien Schlumberger Ltd, précédent coordinateur France Fondation SEED ; Anick Traguiardi-Menet, membre du Conseil d’administration “La Maison des Enfants de la Marine”.

Le Conseil scientifique s’est particulièrement mobilisé cette année ; le colloque qui, le 4 juillet, a été organisé sur le site de l’Antenne Saint-Louis de l’ULCO. On trouvera ici le contenu de ce colloque.

Deux résidences art / science ont été organisées sous l’égide du conseil ; la résidence « La couleur de l’eau », programmée de 2020 à juin 2022 (on trouvera le détail de cette résidence ici) et la résidence « Jardin des Maisons », initiée en novembre 2021 et planifiée jusqu’au 2 juillet 2023. On trouvera le contenu de cette résidence ici.

Informations annexes :

Communication : 208 articles ont été publiés sur notre site Internet durant la saison 2021-2022, on trouvera leur contenu ici.

Parmi ces articles, « Les lettres de Shila » commencées en mars 2020 et achevées en décembre 2021 ont rédigé 327 articles dont on trouvera le contenu ci-après :

Exposition : Une résidence L’aire de jeux des enfants » sera conçue par l’artiste Io Burgard avec les enfants et les équipes à compter de la troisième semaine de septembre 2022 jusqu’en juin 2023. Le projet consiste en la création d’une aire de jeux sur le site du « Jardin des Maisons » (cf. supra). Cette création est labellisée par les commissaires de la Triennale « Art et Industrie » dont on trouvera ici le contenu.

Le thème de la saison 2022-2023, qui commencera troisième semaine de septembre 2022, sera « Energie(s) ».

Dates des prochaines réunions :

Conseil de la Vie Sociale : mardi 27 septembre 2022, de 18h à 20h.
Conseil scientifique : le vendredi 7 octobre 2022, de 10h à 13h.
Conseil de la Culture d’entreprendre : le vendredi 18 novembre 2022, de 10h à 13h.
Comité de pilotage « exposition » : le 28 septembre 2022, de 10h30 à midi.

Claire Beugnet remercie les participants de cette réunion et clôt l’assemblée plénière des Conseils.

Images du colloque “Arborescence”

Troisième moment fort de notre festival annuel Les Journées d’Enfance 2022, notre association a organisé le colloque annuel avec l’aimable soutien de l’Université Littoral Côte d’Opale et la participation de Madame Sandra Mille, conseillère départementale.

Découvrez le discours inaugural prononcé par Monsieur Bruno Leduc, président de notre association :

Merci à Monsieur Jean-Claude Leroy, président du Conseil départemental du Pas-de-Calais sans qui cette manifestation n’aurait pas eu lieu. Et merci à madame Sandra Mille, conseillère départementale, de représenter monsieur Leroy aujourd’hui.
Merci à Monsieur Patrick Bourdet. Sous son patronage, les enfants accompagnés par des éducateurs, des artistes, des sportifs, des scientifiques, des universitaires, des spécialistes du patrimoine et de beaucoup d’autres, ont pu redonner une mesure à l’espace et au temps qui sont les leur.
Merci aussi aux maires des communes qui ont contribué aux “Journées de l’Enfance” et plus particulièrement à :
Monsieur Frédéric Cuvillier, ancien secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, maire de Boulogne-sur-Mer et président de la Communauté d’Agglomérations du Boulonnais pour l’aide qu’il nous apporte.
Monsieur Sébastien Chochois, maire d’Outreau qui héberge les enfants des maisons des découvreurs, de la musique et de la danse et qui nous a accordé cette année le plaisir d’organiser le 7 juillet le spectacle dans la très belle salle « Le Phenix ».
Messieurs Raphael Jules, maire de Saint-Martin-Boulogne, qui accueille les enfants de la maison du cirque et du théâtre, du centre de jour et de la maison vive au sein de sa commune.
Monsieur Antoine Logié, maire de Wimille, qui a accueille les enfants de la maison du sport et du bien-être.
Notre reconnaissance se porte vers nos partenaires qui, pendant toute l’année, ont travaillé pour et auprès des enfants.
La Fondation de France, la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Marc Rohrbach sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Sopra Steria – Institut de France, les Jeunesses Musicales de France dont l’implication financière et les conseils avisés permettent de voir aboutir bien des projets.
Monsieur Thierry Rigaux, directeur du site universitaire de l’ULCO Boulogne-sur-mer, Mesdames Ludivine Déplechin et Virginie Lohezic, qui ont magnifiquement coordonné notre accueil dans ces beaux locaux de l’Université Littoral Côte d’Opale.
Le BCK (Boulogne Canoë Kayak) est particulièrement remercié pour avoir initié à la joute nautique ce 1er juillet avec une mention particulière à Aurélie Beaumont et Elisabeth Poly, qui nous soutiennent pas à pas.
Madame Keren Detton, Maria Rabbé, Corentin Buchadon, interlocuteurs réguliers au Fond Régional d’Art Contemporain Nord Pas-de-Calais, qui accompagnent les enfants dans la réalisation d’expositions programmées à Dunkerque et visitées par des milliers de personnes.
Madame Amanda Crabtree et Monsieur Bruno Dupont, du cabinet de médiation en art contemporain « Artconnexion » chargé par la Fondation de France du programme « Les nouveaux commanditaires », pour leurs conseils précieux ayant permis d’accueillir Nicolas Floc’h photographe sous-marin en résidence, en compagnie du laboratoire LOG de la station océanographique de Wimereux.
Madame Laurène Bricout, chargée de mission de la direction des Affaires Culturelles du Conseil départemental, pour l’organisation d’une venue des enfants à une création théâtrale à Nausicaa.
Madame Hélène Hanon, chargée des relations publiques du château d’Hardelot, pour la découverte par les enfants des légendes arthuriennes.
Mesdames Elykia Kandot, Sabine Chaillet, Rosemary Charton, Alexandra Gambart et Priscilla Billiard, pour la qualité de l’exposition « Rien n’est joué d’avance » inaugurée en septembre dernier au Musée de Boulogne-sur-mer.
Mesdames Camille Richert et Anna Colin, commissaires de la triennale qui, l’année prochaine, proposera dans les Hauts-de-France des créations en art contemporain avec notamment l’intervention dans nos Maisons de l’artiste Io Burgard.
Mesdames Juliette Duchange et Marion Ponsard, Monsieur Benoit Destiné, respectivement architectes-paysagistes et botaniste créant avec les enfants un « jardin des Maisons » sur le site de la Ferme de Bertinghen.
Monsieur Luc Danquin, pour ces journées équestres permettant aux enfants d’aller, tractés par « Altesse » sur les falaises entre Equihen et Outreau. L’association « Et pourquoi pas ? », pour avoir rendu possible la seconde venue d’Altesse ce mois de mai.
Merci aussi à Romuald Pierru, metteur en scène du spectacle que vous verrez vendredi.
Ceci me permet de saluer aussi les professeurs des ateliers culturels et artistiques de nos Maisons : Sylvie Mestre pour les arts plastiques du Centre de jour et de la Maison Vive, Karine Pochet pour le yoga à la Maison du Sport, Marine Vigneron pour la danse à la Maison de la Danse, Nicolas Berthélémy pour l’activité sportive de la Maison Vive, Manuel Pacques pour le théâtre au Centre de Jour, Romuald Pierru pour les arts du cirque à la Maison du Cirque, Yann Pochet pour la savate française des Découvreurs, Matthieu Scarpa pour la musique à la Maison de la Musique.
Merci, un grand merci à toute l’équipe des Mecop, de la direction, Madame Beugnet, monsieur Paris, aux chefs d’équipes, aux éducateurs, aux surveillants de nuit, aux maîtresses de maison, aux secrétariats, au cuisinier, au personnel qui assure la propreté et l’entretien, … Sans votre travail, sans votre implication et votre abnégation, nous n’aurions pas pu traverser ces deux dernières années, marquées par une pandémie qui a bouleversé toutes les organisations sans toutefois parvenir à vous faire poser un genou à terre. Bravo à vous !

Ces remerciements seraient incomplets si j’omettais de présenter les conférenciers qui sont l’armature de ce colloque. Par ordre de prise de parole cette journée je citerai :
Patrick Bourdet, qui, avec des enfants de nos Maisons, a réfléchi au thème de notre saison culturelle ;
Jean-Paul Demoule, nous racontera ce que nous savons des processus de développements civilisationnels ;
Jacques Arènes, qui nous proposera de réfléchir aux relations entre institution et filiation ;
Arthur Vuattoux et Ahmed Benslimane, qui nous permettront de penser le travail de la justice des mineurs ;
Alicia Gignet, Elodie Molaro, Caroline Mercier, nos collègues, qui coanimeront les ateliers avec Marie-Christine Briatte, Jacques Arènes et Olivier Martin cet après-midi
.”

Découvrez la présentation power point réalisée par Jean-Paul Demoule, membre de notre Conseil scientifique, à l’appui de son intervention :

Découvrez les images réalisées par Olivier, membre de notre Conseil scientifique :

Découvrez l’image réalisée par Elodie, membre de l’équipe éducative de la Maison du Cirque :

Découvrez ici la captation audiovisuelle permettant de visionner le déroulement du colloque (merci à Virginie Lohezic pour cette réalisation).

Les Journées d’Enfance 2022

Programme des Journées d’Enfance 2022 jour après jour

Programme du Colloque “Arborescence”, 4 juillet 2022

Bonjour, cette rubrique est destinée à vous informer régulièrement des dernières avancées du festival “Journées d’Enfance 2022”.
Documents à télécharger, informations à consulter, images à visualiser : n’hésitez pas à venir régulièrement et à partager ce lien.

Conseil scientifique : rapport d’étape du 29 avril 2022.

A titre exceptionnel, l’activité trimestrielle du Conseil scientifique donne lieu à la rédaction d’un rapport d’étape.

1. Point sur l’état d’avancement de la saison culturelle 2021-2022 ;

2. Point sur l’état d’avancement du colloque “Arborescence”, 4 juillet 2022 ;

3. Lecture commentée par Claire Oger de son ouvrage “Faire référence. La construction de l’autorité dans le discours des institutions” récemment paru aux Editions de l’EHESS ;

4. Présentation du thème de la saison 2022-2023.

I. Point sur l’état d’avancement de la saison culturelle 2021-2022 :

La résidence art / science « La couleur de l’eau », réalisée par Nicolas Floc’h, artiste, le cabinet de médiation en art contemporain « Artconnexion » et le Laboratoire « Océanographie et Géosciences » CNRS, site de Wimereux, reconduit les ateliers avec les enfants du Centre de jour et de la Maison Vive cet Automne et ce Printemps. Les créations des enfants issues de cette action seront exposés au FRAC Grand Large – Hauts de France, site de Dunkerque, en juin. Cette résidence est financée par la Fondation Daniel et Nina Carasso sous l’égide de la Fondation de France. On trouvera plus d’informations sur cette résidence ici.

La résidence art / science « Le jardin des Maisons », réalisée par Juliette Duchange, Marion Ponsard, architectes-paysagistes, et Benoit Destiné, botaniste, a commencé au mois de février pour continuer tout au long de l’année, et l’année 2023 (inauguration prévue du jardin le 3 juillet 2023). Cette action sera par ailleurs renforcée par l’organisation d’une résidence en partenariat avec le FRAC Grand-Large Hauts de France à partir d’octobre 2022, et permettant la conception de dispositifs Land art avec les enfants sur le site du jardin, dans le cadre de la triennale en préparation. Cette action est financée par la Fondation Marc Rohrbach et la Fondation Daniel et Nina Carasso. On trouvera plus d’informations sur cette résidence ici.

Le Centre de Jour accueille des artistes recommandés par les « Jeunesses Musicales de France » ; trois interventions sont programmées, permettant d’expérimenter l’action musicale comme nouveau vecteur d’apprentissage aux côtés du théâtre et des arts plastiques déjà présents. Ce partenariat avec les « Jeunesses Musicales de France » bénéficie d’une aide du Fonds de cet opérateur national et international : l’objectif est de reconduire et d’amplifier la programmation de ces ateliers dans les années à venir.

Le château d’Hardelot a renouvelé avec notre association le partenariat permettant aux enfants de participer régulièrement à des activités issues de la programmation 2022-2023 de cet établissement culturel.

Le 28 mars, une équipe radio est venue vivre une journée au Centre de jour avec les enfants, l’équipe, Paul professeur de l’atelier théâtre et Daniel professeur de l’atelier poterie de la Maison Vive, Benoit intervenant de la résidence art / science “Jardin des Maisons”. Ce reportage participe d’une série documentaire souhaitée par la Fondation Daniel et Nina Carasso pour valoriser des actions artistiques et culturelles soutenues de sa part dans le cadre du programme “Art citoyen”. On peut écouter le reportage ici.

II. Finalisation de l’organisation du colloque « Arborescence », le 4 juillet 2022 :

Le colloque sera organisé le 4 juillet dans le cadre de notre festival annuel « Journées d’Enfance 2022 ». Il aura lieu sur le site de l’Université Littoral Côte d’Opale, antenne Saint-Louis. L’amphi 1 et trois salles de ce site universitaire sont réservés.

Le programme est le suivant :

Amphi 1 :

8h30-9h : accueil

9h-9h20 : discours de bienvenue

9h20-9h50 : diffusion dans l’amphithéâtre du film relatant la réflexion de Patrick Bourdet, parrain de notre association avec des enfants des Maisons, à propos du thème de la saison (film en cours de réalisation) ;

9h50-10h20 : intervention de Jean-Paul Demoule à partir de son ouvrage collectif « Une histoire des civilisations », paru aux Editions de La Découverte en 2018 .

10h20-10h50 : intervention de Jacques Arènes, psychologue clinicien et psychanalyste, à partir de son ouvrage collectif « Instituer la filiation. Être fils ou fille aujourd’hui » paru aux Editions du Cerf en 2018.

10h50-11h : pause.

11h-11h30 : intervention d’Arthur Vuattoux, sociologue, à partir de son ouvrage « Adolescences sous contrôle. Genre, race, classe et âge au tribunal pour enfants » paru aux Presses de Sciences Po en 2021 ;

11h30-12h : intervention d’Ahmed Benslimane, juge des enfants à partir de son expérience au tribunaux pour enfants de Boulogne-sur-mer puis de Melun.

12h-13h30 : repas au CROUS du site universitaire.

Amphi 1 et deux autres salles du site universitaire :

13h30-14h45 : trois ateliers co-animés chacun par un duo membre du conseil scientifique / membre du personnel de l’association, proposant aux auditeurs de discuter des acceptions du thème de la saison culturelle.

14h45-15h : pause.

15h-16h : restitution collective des ateliers du matin, appuyée par les dessins de Christian Antonelli réalisés durant la journée de colloque.

III. Lecture commentée par Claire Oger de son ouvrage “Faire référence. La construction de l’autorité dans le discours des institutions” récemment paru aux Editions de l’EHESS  :

La lecture commentée de l’ouvrage est reprogrammée à l’occasion de la réunion de rentrée du Conseil scientifique, saison culturelle 2022-2023.

IV. Présentation du thème de la saison culturelle prochaine ainsi que du programme du festival « Les journées d’enfance 2022 » :

La proposition du thème inspirant la prochaine saison du programme culturel de notre association est : « Energies ».

Cette formule valorise l’ouverture du temps vécu par les enfants et les jeunes de l’association, ouverture rendue possible par les activités du programme d’établissement L’aventure de la vie. Par leur capacité à transporter les enfants dans le passé, le futur, à les accompagner dans ce qui revient et ce qui devient, les arts, lettres, sciences, sports, technologies mobilisées par le programme permettent une articulation harmonieuse avec un présent vécu souvent douloureux, inhibant.

L’entretien filmé de notre parrain d’association M. Patrick Bourdet avec les enfants de chaque Maison pourra sans doute contribuer à la valorisation de cette formule par des paroles que nous diffuserons lors du colloque, le 4 juillet.

S’agissant de l’organisation du Festival :

Le spectacle sera organisé le 7 juillet 2022, à partir de 20h dans la salle Le Phenix d’Outreau.

Le 7 juillet 2022, de 10h à 12h au café-théâtre de la Ferme de Bertinghen seront réunis le Conseil de la Culture d’entreprendre, le Conseil de la Vie Sociale, le Conseil scientifique et les comités de pilotages thématique du programme culturel.

Le 2 juillet 2022 de 12h à 17h, rassemblement annuel avec les anciennes et les anciens sur le site de la Ferme de Bertinghen,

Le tournoi inter-Maisons (régates nautiques sur la Liane) organisé en partenariat avec le BCK aura lieu le 1er juillet 2022 de 17h à 19h.

Un programme sera prochainement édité, officialisant l’organisation générale du festival.

Publicisation des travaux des membres de notre Conseil scientifique (réactualisé au 6 avril 2022)

Les travaux de Jean-Paul Demoule (Archéologie), Pierre Lemarquis (Neurologie), Claire Oger (Sciences de l’Information et de la Communication),  membres de notre Conseil scientifique, sont valorisés par la communauté académique et les médias.

Nous réactualisons ce recensement au fil de la mise en ligne des communications permettant aux membres des conseils de notre programme culturel d’exprimer leurs points de vue et analyses (par ordre alphabétique des auteurs) :

A propos de la façon dont le confinement s’inscrit dans l’histoire longue de l’humanité (Jean-Paul Demoule) : “Homo Migrans. De la sortie d’Afrique au grand confinement”, Editions Payot, collection “Histoire”. Présentation ici ;

A propos des bienfaits de la musique sur le développement du cerveau (Pierre Lemarquis) : “Les Pouvoirs de la musique sur le cerveau des enfants et des adultes”, Editions Odile Jacob. Présentation ici ;

A propos des conditions de l’accession à l’espace public pour les populations peu considérées (Claire Oger) : “Donner la parole aux « sans-voix » ? Construction sociale et mise en discours d’un problème public”, Presses Universitaires de Rennes, collection “Res Publica”. Présentation ici.