2-900x576

Itinérance Maroc Octobre 2019 – Février 2020 (lettre de Noa) : “La pitié”

Bonjour à toutes et à tous,

Au bout de deux semaines et et deux jours hier, nous sommes descendus au souk de Beni mellal et j’ai ressenti beaucoup de pitié pour un homme handicapé et qui mendiait assis a-même le sol. Son handicap était difficile à soutenir.

Nous étions déçus d’avoir attendu trois jours pour aller au consulat pour rien : on nous a dit que c’était inutile…  C’est Itinérance…

Je pense évoluer un peu beaucoup.

Je vous fais de gros bisous.

Noa