La lettre du Directeur #5

Madame, Monsieur,
Chers collègues, chers amis,
Ouverture… (Saison 2012-2013)
Voici donc, non notre première saison culturelle1, (car il y en a eu bien d’autres) mais, pour la première fois, une présentation en amont des événements de l’année.
Il devenait incontournable de passer par cette ouverture, chère à chaque établissement culturel ou cité, d’abord pour que chacun puisse prendre date, mais aussi pour confirmer toute la place que nous accordons à ces rendez-vous au sein de notre établissement d’éducation.
Les premiers, à l’interne, seront assez traditionnels, avec « Les accueils en nos maisons des enfants de la culture »2
Contes et concerts en duos,(Jazz et musique juive) nous permettent d’aller au spectacle tous ensemble, adultes et enfants. Et ce n’est pas rien que de le vivre , avant de prendre une soupe à l’auberge , en compagnie de l’artiste invité, de pouvoir en reparler, le soir, au coin du lit, avant de s’endormir, ou le lendemain matin , à la croisée des chemins vers l’école.
Ces rendez-vous alternent avec « nos sorties au Channel de Calais ou vers Les scènes voisines du Boulonnais » dès que l’occasion se présente, sur notre littoral, ce qui n’est pas rare. C’est pourquoi leurs propositions sont intégrées à « notre saison », et incluses sur le document de présentation. Ils se réjouiront, sans aucun doute de cette appropriation qui contribuera à familiariser les jeunes accueillis au sein de notre association à la fréquentation de leurs établissements3. Et nous accueillerons en cours d’année d’autres initiatives avec l’agglomération dont la résidence de Sarah Debove.
Mais ce sera peut-être une marque de fabrique de l’association que de concevoir une saison culturelle en reprenant les séminaires, conférences et formations internes, dont nous avons déjà parlé dans notre dernière newsletter :
• Avec le musée Schlumberger, son directeur, Christophe De Ceunynck et son équipe, pour une réflexion avec l’ équipe des Maisons sur « les nouvelles pédagogies », « les circuits courts de la production de projets culturels », « la mise en patrimoine d’une diversité de mémoires et d’histoire en un même lieu » et concevoir ensemble des ateliers sur les techniques de patrimonalisation,
• Avec Eric Parot(physicien) et Fabien Hamm (photographe), pour développer des ateliers avec les enfants qui les emmèneront, pour l’un, montrer en public des démonstrations au Palais de la Découverte et, pour l’autre dans les rues de Boulogne et dans le sillage de la roulotte pour prendre en photo façon XIXe s. les futurs donateurs d’objets mémoriels personnels thématisant l’enfance,
• Avec Vincent Laborey et Emmanuel Paris d’autre part, invités pour l’occasion par l’IFAR sur le thème de la « co-production éducative »
• Avec Fabrice Brutus (archéologue), pour développer des ateliers d’archéologie expérimentale permettant aux enfants de reconstruire des outils de nos ancêtres,
• Avec Bernadino Torres, pour une conférence philosophique sur la mesure,
• Avec Dominique Dray, psychanalyste, sur le thème « le corps pensé, la pensée du corps »
• Puis, enfin, lors de notre colloque de fin d’année, sur le thème : «Tout en mesure» avec la plus grande diversité de chercheurs, dans le cadre des « Journées d’enfance » et de son rassemblement du 2 juillet.
Il s’agit bien de prendre au mot ce que « culture d’établissement » pourrait bien vouloir dire et d’en déployer d’autres horizons que les seuls qui nous sont demandés aujourd’hui.
Non seulement pour des réunions dites de synthèse autour du parcours d’un jeune, mais établir des fiches de poste, des règles et autres grilles horaires, mais aussi contribuer au développement d’une certaine éthique de vie au sein de cette communauté éducative, laisser émerger les initiatives et travailler en confiance.
Non seulement pour établir des fiches de poste, des règles et autres grilles horaires, mais aussi contribuer au développement d’une certaine éthique de vie au sein de cette communauté éducative, laisser émerger les initiatives et travailler en confiance.
Non seulement pour des réunions dites de « synthèse » autour du parcours d’un jeune, mais d’abord pour entendre et partager des récits de vie en des lieux de transmission.
Non seulement pour des réunions d’organisation et de fonctionnement, mais aussi pour laisser de la place aux rituels, us et coutumes, traditions, faire des choix de patrimonialisation et en faire un espace « instituant ».
Les ateliers4 ont repris au sein des maisons avec nos intervenants en danse, musique, sport, sophrologie, arts plastiques, rythmant la semaine de temps de soin, d’expression et de création. Les voyages initiatiques vers l’Afrique de l’ouest aussi. En ce début d’année scolaire, la vie semble plus légère… Et pourtant, il s’agit toujours, dans cette association, d’accueillir quelques chaos d’existence…et de ne pas s’y laisser prendre !!!Merci à tous ceux qui y contribuent au quotidien et ceux qui, par leur visite, nous encourage : Une pensée particulière pour Corinne Marienneau, François Roy, Gérard Philippe, pour leurs amitiés et rigueur dans le travail.
Pour cette année, nous avons souhaité mettre à l’honneur Michel Lafond, Clown et musicien Boulonnais, bienfaiteur de l’une de nos associations fondatrices, qui venait partager quelques repas avec les enfants de l’orphelinat. Merci à Roger Lemaire, journaliste, son ami, d’avoir bien voulu nous transmettre cet hommage5.

Eric Legros, Directeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *