L’enfant debout

 

L’enfant debout

 

Iqbal est vendu dès le plus jeune âge par sa mère à un riche marchand. Il fabrique des tapis douze à quinze heures par jour, enchaîné à son métier à tisser. Son travail rembourse la dette de ses parents.
Un an, deux ans, trois ans, c’est long…
Il faut s’appliquer, s’accrocher, toujours recommencer.
quatre ans, cinq ans, c’est long…
Heureusement qu’il y a les autres : les jumeaux, grand-aigle, bouille grise, le Zèbre, et les filles. Six, sept, huit ans… Et de l’autre côté du mur, la rue, la vie, le monde, la liberté.
 Alors…

“L’enfant debout” c’est l’histoire d’une révolte, celle d’Iqbal qui ose passer de l’autre côté du mur.
Une histoire au présent, ici, aujourd’hui, demain, ailleurs quelque part dans notre monde.
Une histoire qui pose la question des droits et des devoirs de chacun, une histoire de citoyens.
Une révolte racontée avec des mots simples, des bobines de fil, des pelotes de laine et quelques instruments de musique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *