IMG_20190106_122336_397

Lettre de Mehdi (Itinérance Sénégal) : “Le séjour en Guinée”

Après le séjour en Famille chez Djibi, nous avons pris la route de Kédougou jusqu’à Tamba. Pendant la route, Baptiste s’est arrêté plusieurs fois pour prendre en photo des animaux : des singes, des phacochères et des oiseaux. Quand nous sommes arrivé a Tamba, Baptiste à pris 2 chambres à l’auberge Sadio. Nous sommes allés manger des pizzas et des Hamburgers au resto d’à côté. J’ai pris une pizza mais il y avait trop de piments dedans. Je l’ai quand même mangée. Nous sommes rentrés à l’auberge et sommes partis nous coucher.

Le lendemain matin, on a pris la route pour la Guinée. En chemin, on a percuté un oiseau. On s’est arrêté dans une ville pour prendre des sandwichs à l’omelette. Dans cette ville, c’était interdit aux chiens ainsi que de fumer! Kadi a pris un voile pour cacher ses cheveux.

Arrivés à la frontière, c’était trop long !Il fallait s’arrêter plusieurs fois pour des contrôles. Baptiste s’est même pris une amende car il ne portait pas de chaussures fermées. On a repris la route avant le coucher du soleil. La nuit tombée, nous avons demandé l’hospitalité à un monsieur afin de poser nos tentes dans sa cour. Il a accepté et donc on a dormis chez lui. Avant de manger, il y a eu leden (l’appel à la prière) et je suis parti prier.

Le lendemain on a repris la route, le soir on a dormi à l’hôtel de Pita. Kadi et Baptiste nous ont fait une surprise, ils ont acheter une assiette avec du poulet, des frites, du choux, des oignons et des tomates avec un peu de sauce curie. J’ai tout mangé et j’ai fini les légumes des autres !

Après une bonne nuit de sommeil, on est parti à Mamou. Après quelques jours de brousse, Baptiste et Kadi ont eu le paludisme. On est retourné en ville où on a pris un hôtel pendant 10 jours. On a fait 3 jours d’autonomie ! Baptiste nous a donné l’argent et on a acheté :

-3 sachets de pâtes, des patates, du sel, du poivre, des légumes, de la sauce tomate, du coca, du Sprite et des bonbons.

Moi je faisais tout le temps la salade, Nono faisait les pâtes et la sauce, et vu que Nono elle n’aime pas les légumes, c’est moi et Brian qui mangions la sauce. On s’est fait « Amis-amis » avec « le gros » et Slim. Moi et Brian on s’est fait amis avec le coutiste… enfin le fabriquant de couteau et le meublier. J’ai même fabriqué et gardé un couteau.

On a été à une cascade, là-bas je suis tombé nez à nez avec un python vivant ! J’ai dit à Brian de le dire à Baptiste qui est venu le prendre en photo. Les gens du village voulaient le tuer alors Baptiste leur a dit de l’attraper vivant mais il était trop tard. Du coup Baptiste l’a acheté mort pour le manger.

Baptiste a fait Tajine au serpent, j’ai goûté un peu : ça a le goût de poulet et de lapin en même temps. Il n’y a que Nono qui n’y a pas goûté. C’est ce soir la que Bako est arrivé.

Le lendemain, j’ai fait mon entretien avec Bako, Baptiste et Kadi. Encore le lendemain, c’était au tour de Nono et de Brian. Après quelques jour, Bako est reparti en France. Ce matin là Baptiste est venu nous réveiller pour lui dire au revoir mais on était très fatigué, du coup on s’est vite recouché.

Le lendemain, c’était le retour au Sénégal pour nous aussi. Baptiste a eu encore une amende pour absence de boîte à pharmacie dans le camion. Il y a aussi eu des policiers qui n’avaient rien contre nous, mais ils ont quand même demandé des bonbons. Quand on est reparti, on a commencé à avoir un problème d’Ad blue. On a dormi à Labé. Lorsque on est reparti, des gendarmes avant la frontière nous ont encore contrôlé. C’est là qu’on n’a pas retrouvé la carte grise ! Du coup on est passé à la frontière avec le stress car si ils nous la demandait on restait bloqué longtemps, peut être plusieurs jours ! …. OUF, on est passé.

On a repassé une nuit à Tamba et le lendemain on a déchargé le camion pour le faire réparer à Dakar. Nous, nous sommes repartis sur Kédougou en voiture-taxi. Brian, Nono et moi avons pris nos affaires pour aller en famille. Djibi est venu me chercher et on est rentré à Lidjani.

Brian et moi avons changé de famille pour aller en brousse. On est revenu pour fêter Noël a Malinda. Ce jour là, on a appelé nos familles. Brian et moi avons fait un barrage dans la rivière pour faire un bassin naturel ; il s’est cassé et on a dû le refaire. Brian et moi sommes repartis chacun dans sa brousse. Ce que j’aime bien en brousse c’est que je m’ennuie un peu moins qu’a Lidjani car là-bas, je travaille beaucoup. La journée je chasse avec mon tuteur, je pêche du poisson. Quand je rentre à la maison, je pile le fonio et le riz mais ils ne veulent pas que je le fasse, par contre je peux rentrer les moutons et les chèvres. Je vais chercher du bois pour la cuisine. Le soir, je prépare le thé au bissape. Mon tuteur lui, fait le thé normal. Je m’occupe aussi du feu. Au midi, je fait griller la viande que mon tuteur et moi chassons.

Je passe le bonjour à toute ma famille. Je leur dis que tout va bien.

Je passe aussi le bonjour a monsieur Libesart, à monsieur Carouge et au collège Angellier.

A l’heure que j’écris, j’ai compté qu’il reste 25 jours.

A bientôt tout le monde.

Mehdi