IMG_20200504_095727

Lettre de Shila : “L’ayurveda”

A l’attention des enfants et des équipes de la part de M. Henri Villeneuve, membre de notre Conseil d’administration.

Henri voisine d’année en année non loin de chez Shila et lui a parlé de vous : Shila est très intéressée et souhaite converser avec vous, malgré sa timidité, tant elle vous apprécie d’ores et déjà selon les  dires élogieux d’Henri.

Etes-vous d’accord pour dialoguer avec cette créature de plusieurs tonnes ?

Henri et Emmanuel, directeur adjoint aux affaires culturelles de notre association, seront vos porte-parole.  Shila vous répondra sans fautes.

Bonjour les enfants,

Comme pour vous, je sais que la reprise de l’école est repoussée au 18 mai, dans le boulonnais, la reprise de l’activité est reportée au 18 ou 20 mai, en ce qui me concerne.

Jamais je n’ai eu autant de congés et aussi de soins par mon vétérinaire ayurvedique !!

Je vous ai parlé dans mes précédents courriers, à plusieurs reprises, de l’ayurveda, cette médecine traditionnelle et ancestrale de l’Inde, elle est vieille de 5000 ans !!
Les éléphants domestiqués bénéficient de ses services ainsi que les humains. J’ai entendu dire que beaucoup de Français viennent en Inde pour des soins ayurvediques !!

Mon amie Jis m’a dit que les Adivasis, dans la montagne ont une connaissance des plantes médicinales, grâce à leur médecins (vaidyan).
Mon ami Henri n’hésite pas à consulter les médecins ayurvediques, quand il est au Kerala et il y trouve des effets positifs.

Qu’est ce que l’ayurveda :

“L’ayurvéda nous vient de très loin, cette « science de la vie » est née il y a cinq mille ans au cœur de l’Inde. Reconnue par l’Organisation mondiale de la santé depuis 1982 comme médecine traditionnelle, exercée en Inde dans les hôpitaux et enseignée à l’université en Angleterre, cette pratique vise la préservation de l’équilibre physique, mental et émotionnel. S’extraire d’un quotidien à cent à l’heure le temps d’une cure ayurvédique de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines, permet en effet de se reconnecter avec soi-même.”

Je ris jaune, quand je vois qu’elle est enseignée aujourd’hui en Angleterre, car on m’a dit qu’ils avaient interdit aux Indiens de pratiquer leur médecine pendant la colonisation, de même qu’ils avaient interdit aux Indiens de tisser leurs vêtements pendant les deux siècles d’occupation. Tout cela pour nous vendre leurs produits.
Je n’ai rien contre la médecine anglaise, mais j’adore mes soigneurs ayurvédiques : ils me font des massages avec de l’huile de coco et des herbes médicinales : que c’est agréable.

Si vous avez l’occasion d’avoir des massages ayurvédiques, n’hésitez pas un instant, mais attention, il faut que ce soit des soigneurs compétents. Il existe aussi, chez nous, des charlatans !!

La médecine ayurvédique pour les éléphants est très ancienne, les livres sont en Sanskrit, une langue ancienne comme chez vous le latin ou le grec. Cette langue est un peu la mère de nos langues indiennes !!
Ces livres apprennent à nos médecins comment soigner les différentes maladies ou blessures que les éléphants peuvent avoir.
Dans mon prochain courrier, suite à la rencontre entre mon amie Jis et Mme le Dr Varsha, je vous parlerai de l’ayurveda, son origine lointaine et des livres anciens qui aident à mieux nous soigner.

Toujours aussi bavarde, mais j’adore vous expliquer notre façon de vivre et aussi d’être soignée en Inde.

Mon voisin Henri m’a recommandé à votre attention deux articles qui vous intéresseront sûrement : un petit reportage sur l’ayurveda, et un petit reportage en anglais sur les soins spécifiques pour les éléphants.

Une petite question pour vous :  Pourriez-vous me donner le nom de la médecine traditionnelle chinoise, qui est très ancienne et fait référence en Chine, comme l’ayurveda en Inde ??

Je vous souhaite une bonne dernière ligne droite avant le déconfinement.

Je vous fais de gros gros bisous et surtout prenez bien soin de vous,

A demain,

Shila