Sokoura, mon village natal de cœur. (par Emmanuel)

image

L’arrivée est difficile. Il faut descendre les falaises de taga, c’est une faille qui est très dure à descendre. Arrivée au village tout le monde est contant de me voire. Nous discutons de mon séjour en France. Papa m’appel :
– ” Bonjour, comment c’est passé ton voyage? ”
Je lui répond :
– “tout c’est bien passé. Et toi? Depuis que je suis partie du village, la famille va comment?
– ” tout c’est bien passé mais je suis fatigué car je revien du travail il t a un chantier pour normaliser l’école. ”
L’école que l’on va construire fera trois classes. Ceci est financé par une association. Les personnes du village ont fait plus de quatre mille briques! Les jeunes sont entrain de creuser les laterine.
Je demande alors :
-“Qu’es ce qu’une laterine?”
Il répondit :
– “c’est des toilettes quoi.”
Ils ont creusés un trou de sept mètre d long, trois mètre de large et de deux mètre de profondeur.

Voilà déjà deux semaine que je suis arrivée à sokoura. Je ne vois pas les jours passé. Des mon arrivée, le mariage de ma grande sœurs Awa à commencé. Il a duré 7 jours, c’était la fête, il y avait des bon mangement… Je rigole!… nous avons bien mangé et aussi bien dansés… Mais ça je vous le raconterai au prochain épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *